Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

vendredi 24 juillet 2015

Les différences de fond entre les différents partis politiques français

Si on voulait schématiser à l'extrême[1]:

  • La droite sarkoziste[2] et l'extrême droite accusent les autres de tous les maux.
  • Le centre[3] dit que c'est à nous de nous lever le cul pour nous en sortir.
  • La gauche française prêche l'intervention des autres pour nous sortir de notre merde.

Je sais exactement pourquoi je suis centriste ;)

Notes

[1] Et oublié que tout est affaire de nuance.

[2] Toute la droite française ne peut être assimilée à Srkz et à son approche de la politique, d'où la précision.

[3] Congloméra au contour mal défini.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 13 juillet 2015

Transformer les églises inutilisées en lieu de culte musulman

A st Laurent du Var le problème ne se poserait pas car il n'y a pas à ma connaissance d'église à l'abandon, elles seraient même trop petites. Sur ce sujet je suis en désaccord avec François Bayrou qui dit que c'est une idée dangereuse.

Il est probable que c'est parce que je suis un mécréant que le symbole d'une église transformée en mosquée ne me choque pas. Cela s'est fait par le passé. Lorsque les arabes ont envahis la péninsule ibérique, toutes les grandes églises ont été recyclées en mosquée et elles gardent encore aujourd'hui des traces de cette périodes, ce qui leur donne un cachet tout particulier.

Après tout un lieu de culte est un endroit dédié à Dieu[1]. Quelque soit la version du logiciel de prière, je ne pense pas que ce soit lui manquer de respect de remplacer une croix par un croissant. Et ce n'est pas manquer de respect non plu à ceux qui ont bâtit ces lieux de culte, du moins probablement moins que de les transformer en caserne[2] ou en restaurant.

Cette idée est d’autant plus bonne que les églises appartiennent aux municipalités pour la très grande majorité, et que ce sont elles qui en assurent l'entretien. Du point de vu purement républicain, pour les mairies, ce n'est qu'un locataire différent. Car aujourd'hui, malgré la loi de 1905 qui est le fondement de la laïcité à la française, beaucoup de mairies essaient de la contourner en donnant des terrain avec des baux emphytéotiques pour la construction de mosquées. Transformer un lieu de culte en un autre lieu de culte est beaucoup plus simple et ne nécessite pas de contourner la loi de 1905.

Mais bon, tout ceci reste très hypothétique, quant je vois comment ont réagis les gens, dont notre actuel maire[3], à ma blague sur le minaret de St Laurent du Var.

Notes

[1] Ou à plusieurs mais ce n'est pas le cas ici.

[2] Le mon St Michel a été transformé en caserne lors de la révolution française.

[3] Pour mémoire, un candidat factice avait plagié mon billet sur son compte fesse-bouc, et Joseph Segurra l'ayant pris s'était indigné de propos anti cléricaux tenus par un "juif". La limite à ne pas franchir était très proche...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 25 juin 2015

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/06/2015

J'ai loupé 2 conseils municipaux depuis mon dernier live tweet, du coup il y a quelques changements. Le groupe d'élus issus de la liste de Revel a éclaté, constituant 2 groupes:

  • Henri REVEL, Gisèle CASTEU et Marc MOSCHETTI
  • Nicole ROUX-DUBOIS, Franck ISRAEL, Sonia HAMOUDI qui ont rejoint l'ancien premier adjoint Michel GHETTI.

Comme toujours j'arrive bien après le début du conseil municipal qui commence en principe à 17h30. Je suis arrivé au milieu de la délibération 15 sur un total de 44.

Il se plaint que je dis toujours du mal de lui, mais force est de constater que ce soir, Orsatti avait travaillé son conseil avant de venir. On va bientôt plus le reconnaître s'il continu à dire aussi peu de conneries dans la soirée. Mais bon, les vieilles habitudes sont tenaces, il n'a pas pu s’empêcher d'agresser le maire est ses adjoints, et comme VILLARDRY, le 1er adjoint, a été particulièrement médiocre dans ses réparties ce soir, plus mauvais que Ségura (c'est vous dire), ce n'était même pas drôle.

Dans les absents on notera Michel GHETTI, Yvette FRANCHI et Gisèle CASTEU, ce qui dépeuplait pas mal l'opposition.

Comme d'habitude, ce live tweet se lit de bas en haut:

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 22 juin 2015

Les réseaux sociaux

Comprendre les principaux réseaux sociaux :

Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 17 juin 2015

Mon beau père s'en est allé

Christian n'était pas un bâtisseur de cathédrale, de celles que l'on construit pour la postérité. Il était un constructeur de moments, de moments partagés... ou pas.

Ce qui le décrit le plus à mes yeux, c'est quand il partait avec son sécateur et sa scie dans la forêt pour y tailler un arbre. Un arbre parmi tant d'autres. Il passait parfois 2 jours, se mettait minable, suait sang et eau pour rendre un arbre « beau ». Quand il avait terminé, il se retournait, savourait son travail, et passait à autre chose. L'arbre était marqué à vie de ce moment, mais pour n'importe qui d'autre, 2 saisons plus tard c'était invisible.

Un constructeur de moments, mais pas d'instants. Ces moments se construisaient, dans la sueur, dans le temps, dans l'effort. Par exemple il aimait le vin, un petit Bandol frais après 3h de rando en plein cagnard (n'est-ce pas Francine), ou un verre de rouge dans une cave sous sa maison, creusée presque à la petite cuillère (Thierry en a encore des ampoules aux mains). Prendre son bateau le dimanche matin à l'aube pour aller promener les chiens aux îles de Lérins, comme s'il n'y avait pas plus simple. Regarder les poissons de l'aquarium après avoir charrié 350 litres d'eau de mer. Ses amis et sa famille ont vécu avec lui des exemples comme ça illustrant des moments de plaisir, simples, gagnés après un dur labeur, où les choses devaient être faites « correctement » sans raccourcis.

Je pourrai vous parler longuement de toutes ses autres facettes et passions, pour la nature, pour ses chiens, pour le vol à voile, pour tous les sports qu'il a pratiqués, pour son jardin, pour sa boutique et son métier… pour ma mère.

Christian était mon deuxième père. Il m'a donné beaucoup, m'a fait découvrir énormément. De ce qu'il m'a transmis, ce dont je suis le plus fier, c'est la capacité à savourer les moments simples. La conviction profonde que le plaisir se mérite, se gagne, et que le plus important le soir quand on se retourne sur sa tache, c'est de pouvoir se poser la question : « est-ce que je peux être fier de ce que j'ai fait ? »

Ce n'est pas une cathédrale, mais c'est dix mille fois plus grand et important dans la vie. Pour ça merci Christian.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 11 juin 2015

Vous tue toi

A un poil de fesse, ce matin, un accident a été évité à l'entrée d'autoroute de Villeneuve Loubet. Une petite mamie, qui paraissait très âgée, est entrée sur l'autoroute sans même regarder à gauche. Elle regardai avec attention devant elle, conduisant tout droit, sans tourner la tête, freinant au dernier moment, au grand bonheur du camion a qui elle venait gentiment de griller la politesse.

Elle m'a évoqué ma propre grand mère qui me disait qu'elle se sentait en sécurité dans sa voiture, alors que toute la famille s'évertuait à lui dire qu'elle n'était plus en capacité de conduire. Jusqu'au jour où elle confondit la pédale d'accélérateur avec la pédale de frein, et échappa de justesse à un mur qui lui fonçait dessus. Nous réussîmes à la convaincre de ne pas faire de constat avec le mur qui était un voisin de longue date.

On oublie souvent qu'en vieillissant, le champ de vision se restreint, sans parler des réflexes et autre difficultés de mouvement. Bref, les personnes très âgées qui conduisent encore, ont tendance à ne conduire qu'en regardant devant elle. En papa inquiet, j'en discutais avec mes enfants lors du repas, leur soulignant que quant ils circulent en 2 roues, il devaient être vigilant car "les très vieux ne vous voient plus". Ce à quoi mon fils a répondu, "ils te tuent toi" ![1]

Note

[1] Donc si vous avez lu jusque là, normalement vous ne viendrez pas me dire qu'il y a une faute dans le titre du billet :D

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 4 juin 2015

Les joies du code: Quand le support premier niveau craque et répond mal au client

Vengeance !!

Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 26 mai 2015

Qui a peur de l'Islam ?

Passionnant reportage de la Télé libre rediffusé ce soir sur France 4. Le sujet est difficile mais le documentaire est vraiment intéressant.

J'ai beaucoup aimé la phrase "il y a autant de cons musulmans que dans le reste de la population", mais je note surtout que critiquer la religion, musulmane comme catholique, c'est pas simple, et que le discours tombe rapidement dans des clivages forts, ne facilitant pas le dialogue. A voir si vous ne l'avez pas déjà vu.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 18 mai 2015

Les joies de l'écrasement de ligne et du GAMOT

Je suis un client heureux de Free ADSL depuis 2002. Depuis que j'ai emménagé dans ma maison à St Laurent du Var j'ai une freebox et je n'ai jamais eu à me plaindre. Mais il a fallu qu'un ou une pas doué-e fasse mal son job mercredi dernier, et depuis, plus de TV, plus de téléphone et plus d'internet à la maison. La haine !

J'ai découvert la procédure rodée chez Free pour gérer les écrasements de ligne: tout est automatique, via un serveur vocal, je n'ai jamais eu à parler à un ou une opérateur-trice. Ce qui est assez flippant c'est de se dire que ça arrive tellement souvent qu'ils sont à ce point rodés. Car en principe, un écrasement de ligne c'est qu'un-e téchnicien-ne m'a piqué ma ligne ADSL dans l’armoire de raccordement entre le réseau Free et le réseau France Télécom, pour la filer à quelqu'un d'autre. C'est donc une boulette quelque part qui a conduit à la coupure de ma ligne. Comment se fait-il que ce soit si fréquent ?

Je suis parti en weekend prolongé le soir de la coupure, donc les premiers jours n'ont pas été trop pénibles, mais déjà, au bout de quelques heures que je suis rentré, je sent déjà le manque. J'ai utilisé mon téléphone comme modem d'accès à internet, et ce matin je me suis branché via Free-wifi sur la box de ma voisine. En attendant que mon adsl soit rétabli, pour lire mes email et poster des conneries sur mon blog, ça le fait. Il ne faudrait pas que la plaisanterie dure trop longtemps, les enfants sont déjà à cran. Heureusement que nous avons quelques DVD pour survivre...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 11 mai 2015

Ca n'a rien à voir, puisqu'ils le disent

Parallèle Citizenfour et projet de loi Renseignement

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 5 mai 2015

Et voilà nous y sommes, une nouvelle loi scélérate va être votée dans l'indifférence

La loi sur le renseignement arrive au parlement en 2ème lecture:

  • Que faire face à l'incompétence crasse des députés en matière de numérique ?
  • Que faire face aux godillots du parlement qui vont voter ce qu'on leur dit de voter sans même se poser de question ?
  • Que faire quant les citoyens s'en foutent complètement des conséquences et veulent toujours plus de sécurité à toutes les élections ?

Rien... ou si peu.

J'ai mal à ma France, j'ai mal à ma Démocratie, j'ai mal à ma République.

A lire, l'article de Rue89 Renseignement : si j’étais député, est-ce que je voterais pour une loi qui...:

  1. ... se fait passer pour une loi antiterroriste alors qu’elle parle d’autre chose ?
  2. ... se targue de transparence démocratique en rendant légales des pratiques qui ne l’étaient pas ?
  3. ... va surveiller massivement les populations ?
  4. ... espère trouver un terroriste sans pouvoir définir ce que c’est ?
  5. ... va nous faire adopter des comportements numériques ultra-normés ?
  6. ... crée des programmes dont on ne sait pas ce qu’ils font et qui ont toutes les chances d’être inefficaces … alors même qu’aucune estimation de leur coût n’a été réalisée et que leur contrôle risque d’être insuffisant ?
  7. ... se révélerait extrêmement dangereuse si un parti autoritaire arrivait au pouvoir ?
  8. ... rassemble une opposition si diverse ?
  9. ... fait dire au ministre de l’Intérieur qu’il ne faut pas croire la presse ?
  10. ... marque une étape supplémentaire et prévisible dans le tournant sécuritaire de la gauche ?

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 29 avril 2015

Star Trek: Axanar - Prelude to Axanar

Histoire de retrouver quelques bon acteurs de la franchise StarTrek et de belles images

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 22 avril 2015

Réseaux sociaux, une chronologie différente

J'ai eu récemment la chance que l'un de mes billet sur les déboire de ma fille avec un film, ai du succès. Beaucoup plus que ce à quoi je suis habitué sur ce blog, qui ronronne autour de la centaine de visites quotidiennes, avec des pics à quelques centaines, et qui là, durant quelques jours, a vu défiler plus de 4000 visiteurs par jour.

Ce qui est intéressant c'est l'origine de ces visiteurs, massivement arrivé là via les réseaux sociaux. Dans un premier temps, c'est twitter qui a été l'apporteur de visites, parallèlement avec les retwitt qui affluaient. Après un peu moins d'une journée, lorsque le nombre de retwitt a commencé à se tarir, c'est Facebook qui est devenu, et de loin, le premier apporteur de trafic, accroissant le nombre de visites. Les 2 réseaux sociaux ne fonctionnent pas selon la même chronologie.

Twitter est dans l'instantanéité. La durée de vie d'un twitt ne dépasse que difficilement les 24h. La notion de longue traine que l'on appliquait aux blogs[1] n'a pas beaucoup de sens avec le micro-bloging. Avec twitter il n'y a plus rien après un certain délai qui varie de quelques minutes à quelques heures.

Le processus de partage sur Facebook est beaucoup moins lié à l'instantanéité, d'autant plus que les algorithmes de recommandation de Facebook, favorisent un contenu au fil du temps. Donc plus les gens le partagent et le "like", plus ce contenu gagne en visibilité, et est donc susceptible d'être partagé.

Pour le coup, je n'ai rien fait de spécial et ce sont les lecteurs sur twitter qui ont amorcés la pompe à visites. Ces réseaux sociaux sont devenu incontournables, là où les moteurs de recherche apportaient par le passé la très grande majorité du trafic, aujourd'hui, c'est entre 20 à 35% des visiteurs qui arrivent sur mon blog via les réseaux sociaux selon les mois (ce mois ci se sera 60%).

Note

[1] Grâce aux possibilité offertes par internet, un billet de blog pertinent qui ne fait pas beaucoup de visite à sa publication peut en faire beaucoup sur le long terme.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 19 avril 2015

Picorage: Mademoiselle, crise financière et facebook

Quelques twitt qui méritent vraiment de revenir dessus

Bonne lecture.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 16 avril 2015

Loi sur le renseignement: je suis désespéré qu'une chose pareille arrive en France

Quant je lis l'actualité sur le projet de "loi renseignement", je suis désespéré de voir arriver un texte de loi aussi liberticide en sachant que nos élus sont des incompétents sur les sujets techniques et qu'ils vont en discuter, l’amender et le voter à 30 dans l’hémicycle. La France, le pays des droits de l'homme va se doter d'un texte que ne renieraient aucune dictature, qui va encore plus loin que le tant décrié Patriot act américain, qui donne aux services secrets français encore plus d'autorisation qu'à la NSA[1].

Pour mémoire:

1) Dès qu'un outil est mis en place, il sera utilisé de travers par certains, c'est la nature humaine[2]. Il faut donc prévoir les contre-pouvoirs dès l'origine. En l'occurrence c'est le juge qui est le garde fou.

2) Par le passé, des projets pleins de bons sentiments ont déjà dérapés au détriment des libertés individuelles. Par exemple, le fichage ADN, initialement créé pour les délinquants sexuels à petit à petit été étendu à tous les délits, jusqu'au vol de bicyclette et maintenant, vous êtes fiché via votre ADN dès que vous êtes arrêté, que vous soyez coupable ou pas[3].

3) La surveillance massive de la population qui est proposée dans ce projet pour "anticiper les comportements dangereux", rend tous les citoyens suspects. Et surtout, la définition de dangereux n'est pas donnée, donc demain, on peut être considéré comme dangereux si l'on est opposant au gouvernement, un(e) homosexuel, un(e) activiste, un(e) syndicaliste, un(e) journaliste, une startup qui dérange un grand groupe... Où va se situer la limite ? Une fois que les données sont dans les ordi, il y aura bien quelqu'un tenté de s'en servir[4].

4) Tous les fichiers existants aujourd'hui sont cloisonnés, seul le juge peut les décloisonner: la consommation via le compte bancaire, les localisations et les communications via le téléphone, les données de connexion via le fournisseur d'accès internet, les soins via la carte vital, les programmes tv via la box. Ce projet lève le décloisonnement, et rend le croisement de fichier très facile, et la constitution d'autres fichiers automatiquement.

5) Quid de la sécurité de ces boites noires que l'on veut installer chez les fournisseur d'accès internet et les opérateurs de téléphonie ? On va donner aux cyberterroristes qui y rentreront (car elle se feront hacker comme tout ordinateur), toutes les clées de la vie numérique de n'importe qui[5].

On n'a pas besoin de mettre sur écoute la totalité des citoyens pour être plus efficace, on a pas besoin de donner des pouvoirs exorbitants au 1er ministre pour nous protéger. Ce projet de loi ne concerne pas la protection des citoyens, mais leur flicage. Mais bien sûr tu n'as rien à cacher... comme tout le monde[6].

liberte_securite.jpg

Notes

[1] Certe, la NSA est allé au delà de ses prérogatives en surveillant les américains alors qu'elle n'était supposée surveiller que les étrangers.

[2] Comme ce parlementaire qui veut étendre la loi autorisant la fermeture de l'accès aux sites internet promouvant le terrorisme, entre autre, aux injures faites aux représentants du peuple https://twitter.com/framaka/status/....

[3] Voir mes précédents billets sur le sujet http://www.cedric-augustin.eu/index... et ce twitt d'un avocat https://twitter.com/eBlacksheep/sta....

[4] De toute façon, l’algorithme du gouvernement sera intrusif et inefficace.

[5] Une des branche de la société Thales, spécialisée en sécurité informatique vient de se faire hacker https://twitter.com/laurentchemla/s....

[6] N'en déplaise à Authueil qui parle d'une baudruche qui se dégonfle, il reste beaucoup trop d'incertitudes sur les dangers de ce projet de loi.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 8 avril 2015

La loi renseignement expliquée à mes parents, mes enfants, mes amis et aux autres

Jean Baptiste Favre s'est fendu d'un texte très bien argumenté pour expliquer les tenants et les aboutissants de la loi renseignement (en fait on devrait dire loi surveillance). Je vous invite chaudement à lire son texte, c'est simple et clair même si de prime abord cela peut sembler un peu long, mais pour un sujet aussi important et complexe, il faut éviter les simplifications.

Pour vous donner envie de le lire, quelques idées fortes que j'en ai extrait:

  • La séparation des pouvoirs, chère à Montesquieu et fondatrice de notre démocratie est mise à mal.
  • Cette loi légalise des pratiques illégales, et il y avait peut être une raison pour laquelle elles étaient illégales.
  • La lutte contre le terrorisme comme prétexte mais pas comme finalité de cette loi.
  • Le premier ministre a tous les pouvoir sans contre pouvoir.
  • La vie privée n'existe plus.
  • Des boites noires chez les fournisseur d'accès internet et hébergeur de site web qui pourront passer outre les échanges cryptés.

Bref, à lire: La loi renseignement expliquée à mes parents

Et pour compléter, une fois que vous avez tout compris, histoire de bien vous mettre en colère si ça ne suffisait pas, je vous invite à lire la bafouille de Laurent Chemla adressée à nos députés: Lettre ouverte aux traîtres à la République.

Après vous pourrez dire que vous avez lu des trucs écrits par des geeks, que vous les avez comprises et que la technique est aussi un maillon de la démocratie.

Il ne vous reste plus qu'à prendre votre plus jolie voix et vous faire entendre de votre député.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 6 avril 2015

Systeme anti copie de merde, où l'art de tuer la poule aux oeufs d'or

Voilà le contexte. Ma fille est en train de dévorer les bouquins de la série The Mortal Instruments, qu'elle trimbale avec elle comme un doudou partout. Bref elle est fan. Avec ses copines, elles sont parties en raid à Nice la semaine dernière, direction la FNAC pour y dépenser leurs économies dans l'objet du désir: le film. Rupture de stock sur le DVD, mais cela ne l’arrêta pas, même face au prix exorbitant de la chose, le petit cochon ayant été brisé en conséquence, elle se rabat sur la version Bluray, qui était fort à propos en promotion ce jour là.

Et c'est là que le désastre commence. Rentrée à la maison après l'expédition niçoise, pleine d'aventure à se raconter avec les copines, elle voulu finir la journée en beauté en regardant le film qu'elle venait de s'acheter, ce qui semble être une réaction assez légitime, après tous ces efforts.

Il n'en sera rien !

Elle croyait naïvement qu'il suffisait d'acheter un film pour pouvoir le regarder, l'innocente enfant encore pleine d'illusions.

Nous avons, dans notre logis, accès à 2 lecteurs Bluray: un classique lecteur de salon qui fait home cinéma et l'autre sur la Freebox. Le premier est de marque Samsung (HT-C5500) qui est supposé se mettre à jour par internet pour bénéficier des toutes dernières avancées de la technologie. Sauf que bien sûr, le fabriquant a décidé qu'il était maintenant trop vieux (5 ans) donc plus de mise à jour. L'autre lecteur est celui de la Freebox qui est tout le temps à jour à chaque allumage. Ni l'un ni l'autre n'a pu lire ne serait-ce que le menu d'accueil du Bluray.

Donc d'un côté nous avons des vendeurs de film qui inventent des techniques d'encryption des films qui nécessitent des mises à jour permanentes des lecteurs de salon, et de l'autre, des fabricants de lecteur qui ne les mettent pas à jour (obsolescence programmée) ou qui n'arrivent pas à adapter leur matériel (la Freebox a des difficultés sur pleins de DVD ou Bluray un peu trop protégés). Et là je me pose la question, sont-ils tombés sur la tête ?

On a le droit de faire une copie d'un film acheté ?

Avec ses bonnes notes en classe, ma fille a eut le DVD des Enfoirés. Elle le regarde en boucle et m'a donc demandé de le mettre sur son téléphone, comme ça, comme son bouquin fétiche du moment, elle peut l'emmener partout. J'ai donc rippé le DVD des Enfoirés qui n'était pas protégé contre la copie et elle peut l'écouter 10 fois par jour, sans que nous ne risquions l'overdose. Tout le monde est heureux.

Oui mais... non !

Par contre pour le film The mortal instruments, non seulement on ne peut pas le mettre sur le téléphone, histoire de regarder en boucle les scènes préférées avec les copines au collège, mais pire que ça, elle ne peut même pas le voir. Et tout ça pourquoi ? Pour éviter le téléchargement illégal ?

MOUUUUUUAAAAAAAAA je me gausse, je me bidonne de rire, je me gondole d'hilarité. Le film est disponible au téléchargement sur n'importe quelle plate-forme de torrent ou de streaming le lendemain de sa sortie en DVD ou en Bluray, quelque soit le système de protection anti copie. Et donc les clients légitimes sont emmerdés avec des mises à jour de firmware qui ne ne se font pas, avec des incompatibilités dans les menus de navigation, avec les sous-titres qui ne s'affichent pas, avec des versions haute définition qui sont tellement encryptées que les lecteurs chauffent et plantent au milieu du film, ou pire encore, n'arrivent même pas à lire le film (c'est du vécu pour chaque exemple). Tout ça au final pour lire sur les forum que les gens n'iront plus acheter les films mais qu'ils les téléchargeront, au moins ils pourront voir le film ! L'art de se tirer une balle dans le pied.

Bande de cons, vous avez fabriqué une génération de pirates

Et au final, vous croyez que ma fille va recasser sa tirelire pour prendre le risque d'acheter un film la prochaine fois ? Sérieusement ? Elle était une consommatrice en puissance, qui adore posséder les objets, les livres, les DVD, les photos. Là, elle va être un peu vaccinée.

Je n'ai jamais expliqué à mes enfants comment télécharger des films ou de la musique, mais vous croyez qu'ils ont besoin de moi ?

Prenons un exemple simple. Mon fils n'a pas internet sur son téléphone, donc il ne peut pas utiliser les services de streaming comme Deezer. Il n'a pas de carte bancaire, donc il ne peut pas acheter en ligne un droit d'écoute. Même s'il en avait une, il n'a pas de compte Google ou Apple pour acquérir ses droits d'écoute. Donc en tant qu'adolescent, il n'a accès à aucune plate-forme légale de commercialisation de musique numérique. Comme la musique qu'il aime ne se trouve pas au supermarché, à votre avis, il fait comment pour remplir son téléphone de musique ?

Se poser la question c'est déjà y répondre. Sommes nous si peu nombreux à nous la poser ?

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 2 avril 2015

Les réseaux sociaux peuvent être dangereux

On vous le dit et répète, les réseaux sociaux peuvent être dangereux, même pour votre intégrité physique, la preuve, certains écrivent ça

En cas d’incendie :
Quittez le bâtiment avant de le poster sur les réseaux sociaux

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 30 mars 2015

Nimportnawak, Revel qui vote FN

Mais quelle déception de voir un homme plein d'expérience comme Henri Revel se fourvoyer comme ça. Je n'ai pas bien compris sa motivation au 1er tour si ce n'est une impression d'envie de revanche contre celui qui lui a piqué la place à la maison blanche de St Laurent du Var.

Un peu comme un remake des précédentes cantonales: en 2011, un inconnu portant l'étiquette FN[1] tournait en tête le premier tour devant le maire de l'époque, Henri Revel, plombé par la division des voix de la droite laurentine, avec 3 candidats divers droite contre lui, tous les 3 aujourd'hui dans l'actuelle majorité. A l'époque, aucun des 3 candidats divers droite, n'ont appelé à voter Revel au second tour, et même l'une d'entre eux appelait explicitement à voter pour le FN pour faire tomber Revel. Du n'importe quoi !

Un prêté pour un rendu, comme dans la cours de récréation. Cette fois-ci, c'est le binôme Ségura/Siegel qui se retrouve avec 2 candidatures divers droites de binôme issus des anciennes équipes municipales défaites, et pour le second tour Revel qui loue les qualités d'un des 2 candidats FN. Comment font-ils pour tomber si bas, pour oublier ce que représente un vote pour le FN ? Ils et elles ne sont pas de simples électeurs.

Je pense qu'il y a une perte de valeur, de référentiel, chez ces personnalités politiques. On sait tous que le pouvoir corrompt, mais quant même, ça n'explique pas tout. Il y a de la haine profonde, dans les 2 camps, l'un contre l'autre. Comment fait-on pour gouverner en étant mu par ces sentiments ? Comment prétendre gouverner si ce sont les émotions qui guident les actions ? Je trouve ça un peu désespérant, mais peut être cela explique-t-il les tensions et les difficultés de l'actuelle majorité, construite autour du rejet et pour certains de la haine. C'est un ciment très friable, qui ne permet pas de bâtir grand chose. Et on peut arriver à des conclusions similaires pour l'ancienne équipe municipale, qui s’effrite dès qu'il n'y a plus le pouvoir.

Heureusement, tous ne sont pas comme ça...

Note

[1] Que l'on a jamais plus revu dans le coin, c'est dire son intérêt pour le canton...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Résultats 2ème tour de l'élection départementales 2015, canton Cagnes 2

Voici les résultats globaux

Binôme candidat Voix % canton
Mme SIEGEL Vanessa / M. SEGURA Joseph 9342 voix 58,62%
Mme MERLE DES ISLES Brigitte / M. PRADOS Lionel 6594 voix 41,38%

Contrairement au reste de la France, la participation à été en hausse de prêt de 2% à 51% avec une baisse de l’abstention et une hausse des votants et des votes blancs. Le FN a gagné environ 1000 voix entre les 2 tours soit grosso modo la moitié des voix faites par l'opposition de droite. Le binôme Ségura/Siegel s'en sort bien, comme le reste de la droite des Alpes Maritimes. Tant mieux pour eux, mais pas de quoi pavoiser, le FN est très haut, et le mode de scrutin les ayant exclus de l'élection, ils pourront continuer à jouer les victimes hors système, la meilleur place.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 1 de 77