Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

vendredi 17 octobre 2014

Encore en vacances... un peu

Je vous le concède, depuis la rentrée j'ai été un peu louzy sur ce blog. C'est que la vie est dense en ce moment, non seulement professionnellement, mais aussi familialement et personnellement. Donc le blog est passé en priorité basse, plus l'occasion de lui accorder le temps voulu. Cela ne veux pas dire que l'envie n'est plus là, loin de là.

Bref, tout ça pour dire que demain je suis en vacances et que j'en ai super méga besoin. Là où je part, il n'y aura pas beaucoup de réseau, hormis le téléphone et encore. Par contre, contrairement à d'autres vacances, j'aurai du courant en abondance, du moins en théorie. Donc j'emporte mon pc pour écrire et le programme devrait me laisser du temps et même de l'inspiration.

Peut être vous passerais-je quelques instants de ces vacances.

A dans 2 semaines,
Cedric.

jeudi 9 octobre 2014

Je vous dirais bien...

...quelques trucs au sujet de plein de chose, mais je ne sais comment le rendre intéressant. Peut-être suis-je moi aussi las, comme beaucoup de français, désabusés par nos édiles, si médiocres, si mercantiles, si menteurs.

Un ex président de la république dont les casseroles tintent de toute part, qui se lance dans la campagne interne de son partis avec la présidentielle en ligne de mire. Les militants de l'UPM vont assurément l'élire, convaincus qu'ils sont par le complot médiatique hourdit par les vilains journalistes de gôooche. Ce mec a endetté la France pour 800 milliards d'euro, dont près de la moitié directement imputable à ses choix politiques[1]. Il a dépassé le plafond de campagne de l'élection présidentielle de 2012 du double du montant autorisé[2], mais il ne savait rien et prétend gouverner la France. Il y a régulièrement des affaires judiciaires qui lui collent aux basque: aucun président n'en a eu autant que lui, même Chirac et Pasqua en ont fait moins[3]. Et pourtant, les militants de l'UMP le veulent pour gouverner la France. Misère.


Le livre le plus vendu de la rentré est une histoire d'adultère. C'est donc ça qui fait encore un peu rêver les français, les frasques de nos dirigeants. Pendant ce temps là, les projets de loi liberticides, sous couvert de terrorisme, sont votés en douce au parlement, permettant la censure sans jugement des sites web par l'administration. Mais qui se soucie encore de la liberté d'expression ?


Des pilotes payés 7 fois mon salaire font une grève pour protéger leur corporation. Ils ont fait chier tous le monde dans tous les aéroport pendant 2 semaines pour quoi ? Rien, pour eux et des pertes pour l'entreprise les employant. A l'autre bout de l'échelle sociale, des conducteurs de métro se mettent en grève parce que leurs collègues sont sanctionnés pour avoir conduit alcoolisés. Ces gens privilégiés ont-ils perdus tout sens des réalités ?


Quelqu'un a compris ce qui se passe au moyen orient ? Je suis pour ma part assez désespéré, même si de loin, j'ai le pressentiment que le président français s'en sort pas trop mal en ce moment, mais après des mois d'hésitation qui vont coûter chers. Donc les USA ont envahi l'Iraq sur un faux prétexte d'armes de destruction massive, les copains de Bush ont fait leur business sur place et maintenant c'est fini, donc les USA se retirent du pays et les pires islamistes s'emparent d'une partie du pays avec une ville riche et du pétrole. Les mêmes fous furieux ont infiltré l'opposition au président Syrien[4] se retournent maintenant contre les opposants au dictateur pour s'emparer des villes Kurdes, que les Turcs sont bien contents de voir tomber, et donc ils font semblant de s'agiter, mais sur place. Si on regarde la carte d'un peu plus loin, on découvre que l'ennemis de toujours des USA, l'Iran, est redevenu un interlocuteur, Israël pendant ce temps là, fait sa petite guerre avec les tarés palestiniens qui envoient des roquettes livrées par les Egyptiens, qui après être passés brièvement par une démocratie, sont revenus en dictature militaire. À côté la Libye est en ruine totale et on commence à se demander si l'intervention de Srkz dans ce pays n'était pas pour couvrir le financement de sa campagne de 2007... Bordel de merde de pompe à chiotte, mais les gens normaux font comment pour vivre dans ce merdier où chaque petit chef de guerre viole et assassine à tour de bras ceux qui ne lui prêtent pas allégeance. Ne sortira-t-on jamais du moyen age ?


Bon voilà, juste quelques exemples déprimants. Je suis désolé de contribuer par ces lignes à l'atmosphère dépressive de la France, mais franchement il y a de quoi.

Notes

[1] L'autre moitié serait imputable à la crise

[2] On parle ici de près de 38 millions au lieu des 22 autorisés.

[3] Ou ont été plus discret.

[4] Que Srkz recevait en grande pompe en France, tout comme Ben Ali, ou Kadafi...

jeudi 25 septembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/09/2014

Comme d'habitude maintenant, j'arrive au milieu du conseil municipal, puisque le maire ne veut pas en changer l'heure et le maintient à 17h. On a pas le droit de travailler et de s'intéresser à la politique dans cette ville...

Parmi les événements du jour, le 1er adjoint, Michel Ghetti qui rend ses délégations à l'urbanisme et à l'aménagement, officiellement pour des raisons personnelles, mais officieusement car ça sent le gaz et qu'il n'a pas envie que ça lui pète à la figure.

Le live twitt se lit de bas en haut et reprend tous les twitt publiés avec le hashtag #slv06.

Lire la suite...

jeudi 18 septembre 2014

Des british pro européen ?

drapeau_europe.pngDonc si je comprend bien, le référendum écossait pourrait être un séisme si les écossais décidaient de sortir du Royaume uni. Ils pourraient donner des idées aux catalans, aux flamands et encourager la remise en cause des frontières dans le reste du monde. Ouha carrément ! Serait-ce un problème ?

J'ai toujours pensé que les indépendantistes Flamand en Belgique étaient des boutes feu, en mettant en péril l'état Belge et surtout en créant des clivages qui n'existaient pas entre les citoyens, en les montants les uns contre les autres artificiellement. Pourquoi n'ai-je pas le même sentiment au sujet de ce processus écossai de séparation ?

La construction de l'Europe a toujours été l’opportunité pour toutes ces régions à visée indépendantiste de finalement gagner leur indépendance tout en continuant à vivre ensemble. Il est plus facile d'être européen si l'on a des racines régionales. C'est d'autant plus simple que les états ayant perdus une partie de leur souveraineté, et continuerons à en perde, cette séparation devient envisageable puisque ces même états sont encouragés par l'Europe à la décentralisation. Et pour faire le parallèle avec la France, la réforme territoriale pour passer à 14 régions va dans le même sens: des régions fortes face à un état qui ne conserve qu'une partie de ses missions par rapport au siècle dernier.

C'est le sens de l'histoire, même si ce n'est pas confortable. Le changement n'est jamais confortable, mais il est stimulant.

dimanche 14 septembre 2014

Picorage: une question d'humanité, et ça gagne combien un auteur

Retour sur 2 retweet:

jeudi 11 septembre 2014

Faut-il vraiment sauver Nice-matin ?

Il y a quelques jours, lorsque j'ai vu cette une, c'est la question qui m'est venue tout de suite à l'esprit. Le soir à table, mon épouse m'a demandé si j'avais vu la une du quotidien local. Avant même que je ne réponde, elle ajoutait "ils n'ont vraiment rien d'autre comme sujet à mettre en première page, ou alors ils vont très mal ?".

Donc il y a quelqu'un à Nice-matin qui a pris la décision de faire un gros titre de une avec une brève qui devrait se trouver en page 10, sur un môme qui rentre tout seul à la maison... Voilà, voilà, comment vous dire... le doute sur la compétence éditorial de Nice-matin ne cesse de croître.

NM-2014-09-06.png

Notez les 2 publicités de cette page. Ça sent le sapin ;)

dimanche 7 septembre 2014

Je suis un libéral anti-capitaliste qui pleure

Il y a un truc que je ne comprend pas, pourquoi la libre concurrence est si compliquée comme sujet politique à aborder.

Libéral ne veux pas dire capitaliste

Nous vivons dans un pays capitaliste, bien que les capitalistes vous diront le contraire à cause des diverses taxes. Notre modèle de société est bien basé sur la propriété privée et son enrichissement, indépendamment du travail, le capitaliste possédant un capital à faire fructifier. Pour moi donc, une société capitaliste est avant tout basé sur la finance et non sur la production de richesse par le travail.

C'est en cela que je suis anti-capitaliste ET libéral: l'enrichissement exclusivement financier est du parasitisme. C'est une création fictive de richesse au détriment de la création réelle de richesse (manufacture, agriculture, services, industrie...). Or le libéralisme est avant tout une approche de la manière de produire de la richesse RÉELLE. Les libéraux mettent aux cœur de leur projet de société la libre concurrence: tous les compétiteurs doivent jouer avec les mêmes règles de départ et que le meilleur gagne. Les capitalistes n'ont que faire des règles équitables, et tendent vers le monopole qui est la situation optimal d'un modèle capitalistique, puisqu'il assure le revenu maximum pour le capital en détruisant la concurrence.

Libéral de gauche ou de droite, voir du centre

La notion de libéralisme n'est pas de gauche ou de droite. C'est la dialectique des communistes qui mélangent capitalisme et libéralisme constamment dans leurs discours qui interdit au peuple de gauche de se revendiquer libéral. De même avec le vocable d'ultra libéral. C'est en soit un contre-sens, car la liberté ne peut se concevoir sans règle, donc vouloir supprimer l'arbitre (l'état), c'est l'anarchie pas le libéralisme.

Les libéraux défendent la présence d'un état suffisamment fort pour être l'arbitre et le créateur des règles du jeu économique, mais pas seulement. Il existe également des pans entier de la société qui ne peuvent être du ressort de l'économie et donc impliquent un rôle de l'état: l'armée et la police, battre la monnaie, édicter les lois et rendre la justice, la diplomatie...[1].

Certains, comme François Bayrou qui se revendique libéral, ajoutent également le devoir de corriger les inégalités introduites par l'économie de marché. Et c'est cette dernière position que je partage qui permet de défendre le modèle de société français, du moins celui que je souhaite à notre pays. La liberté d'entreprendre ne s'entend que si elle ne se fait pas au détriment des plus fragiles, car nous ne sommes pas tous égaux, donc sans mécanisme de correction, c'est simplement la loi des plus forts.

Et en ce moment ?

Hélas, notre pays n'est pas assez libéral à mon goût, notamment en matière d'équité. Je voudrais entendre le gouvernement, quelque soit sa couleur politique, s'engager sur l'équité: mêmes règles économiques pour tous, mêmes règles face à l'impôt pour tous, mêmes chances à l'école pour tous, même justice pour tous... C'est un projet de société qui est capable de fédérer au delà des clivages politiques classique. C'est ce projet que François Bayrou porte depuis des années, et c'est le seul capable de mobiliser l'énergie de notre pays en temps de crise.

Notre président, François Hollande, est loin, très loin, de ce projet, englué qu'il est dans les réflexes d'état providence de la gauche française pendant ses 2 premières années de mandat. Ce ne sont pas des subventions ou des emplois aidés qui vont faire avancer ce pays, mais une route, un chemin vers l'équité, même si ça fait mal. On ne peut pas demander au peuple de se serrer la ceinture sans perspective. Or quelle est-elle ? Attendre le retour de la croissance pour recommencer comme avant ! Elles mènent à quoi les réformes, si tant est qu'il y en ait d'importantes ? Comment motiver un peuple a accepter de souffrir pour des réformes difficiles, si c'est pour qu'au final, les mêmes in-équités perdurent à l'identique. Il faudrait que ce peuple soit maso... ou alors il ne s'intéresse déjà plus à ce président: 13% d'opinions favorables.

Srkz a foncé dans la dette tête baissée en chantant, Hollande hésite et danse, un pas en avant, puis de côté et un pas en arrière. Mais où allons nous bordel de merde !

Note

[1] Fonctions régaliennes.

samedi 2 août 2014

C'est les vacances, pour le blog aussi

Vacances On se retrouve fin août. Profitez de la torpeur estival pour rêver à la grisaille hivernale et vous dire que vous avez de la chance.

mardi 29 juillet 2014

Dans ton chat: UMP, la copine à Sam et Obama

Petites quotes du site d'inutilité publique, dans ton chat:

dou! : T'aurais voté Obama, toi ?
herv : Non, j'aurai voté blanc.

Source


<noE> tu ressemble a la copine a Sam
<soi-fong> Sam il a jamais eu de copine...
<noE> justement
<noE> tu ressemble a rien

Source


<Markala> : Un jour j'ai lu UMP à l'envers et j'ai tout compris

Source

lundi 21 juillet 2014

Les joies du code: juste une petite modif

... juste une toute chtite modif...

Source

vendredi 11 juillet 2014

La limite entre asservissement et partenariat

Deux petits liens qui causent des journaux et de leur recherche de financement:

Ces articles datent un peu, mais il faut les lire en ayant en mémoire les déboires du monopole local, Nice-matin, au bord du dépôt de bilan s'il ne trouve pas un mécène prêt jeter de l'argent dans cette entreprise d'une autre époque. S'il n'y avait la question des emplois, je pense que je souhaiterai vraiment que ce journal disparaisse, afin qu'une nouvelle presse renaisse de son cadavre. Il faut réinventer la presse régionale à l'ère de l'internet, ce que Nice-matin n'a jamais été capable de faire, confortablement protégé par son statut de monopole local et grâce aux généreuses subventions du pouvoir local avec l'argent public.

Ce ne sont pas forcément les journalistes qui posent problème, mais bien les choix et orientations de la direction:

  • Le découpage en plusieurs éditions qui n'ont jamais évoluées malgré la création des communautés d’agglomérations.
  • Un format dit numérique qui n'est qu'une photo de la version papier, n'exploitant aucun des possibles proposés par les nouveaux outils disponibles.
  • Une sous évaluation du fantastique patrimoine que représente le local: les lecteurs n'ont plus rien à faire des actualités nationales dans le journal, ils ont tous la télé ou internet pour l'avoir. L'info qui a encore de la valeur marchande c'est l'ultra-local.
  • Un amateurisme ou une superficialité sur les dossiers pointus et techniques.
  • Un asservissement au pouvoir local tellement grossier qu'il discrédite l'ensemble des journalistes, quant il ne les écœure pas.

La presse n'a pas besoin d'argent, elle a besoin de lecteurs. Nice-matin est complètement discrédité et ne regagnera jamais les lecteurs perdus à moins d'une révolution que je ne les crois pas capable de faire.

Comme tous les autres groupes de presse, Nice-matin est dans la tourmente d'une révolution numérique non anticipée. Contrairement aux journaux nationaux, la presse régionale a encore une marchandise qui a de la valeur: ses journalistes implantés et l'info ultra locale. Tout n'est pas perdu... enfin espérons-le.

mercredi 9 juillet 2014

Sciences versus ingénierie

Voilà comment illustrer ce qu'est la science par rapport à l'ingénierie. Dans les 2 cas, les fourchettes tiennent le long du verre:

Science vs Engineering

Trouvé sur twitter

samedi 5 juillet 2014

C'était comment avant l'internet ?

  • Tu te rappel avant Internet ?
  • Oh oui, tout à fait.
  • C'était comment ?
  • Ne pas avoir un téléphone ou un ordinateur pour te distraire ?
  • Ouai.
  • C'était si ennuyant. Tout le temps. Je restait simplement là. C'était le pire.
  • Mais ce n'était pas plus satisfaisant, plus impliquant ?
  • Ça valait pas le coup.
  • Mais je continu à m'ennuyer.
  • Pas comme on s'ennuyait.

Source: http://xkcd.com/1348/

vendredi 4 juillet 2014

Les joies du code: ce soir si ça merde, ce sera debug en mode Ninja

Bon ce soir y a match et je vais même pas pouvoir y couper, je suis en charge de la diffusion du match sur grand écran pour le club de tir à l'arc du fiston. Donc ça fait 2 jours que je j'écume des sites web parlant de foot et m'inflige des publicités à la con autour du sujet, afin de tout préparer, sans même voir du vrai foot en plus.

C'est la punition ultime !

Et donc ce soir je vais tacher de ne pas me faire luncher si la rediffusion plante, car bien entendu, ça aurait été trop simple de mettre un écran de TV ou d'avoir un accès internet. La diffusion se fait dans un endroit sans internet, donc il va falloir passer par la 4g du téléphone et diffuser sur un grand écran avec un vidéo projecteur. Ce soir ça sera un peu comme le mec sur la vidéo, du live sans filet !

http://lesjoiesducode.fr/post/86498...

mercredi 2 juillet 2014

Art: la grossesse

Très belle réalisation en verre de Ben Young, découverte grâce à DailyGeekShow

lundi 30 juin 2014

Bonsoir, bon match... non mais m'enfin !

Tous les collègues qui partent ce soir en disant "bonsoir, bon match". Suis-je le seul à ne rien à en avoir à cirer de regarder des millionnaires jouer au ballon ?

Je n'aime pas le foot !

Comme ça c'est dit. C'est un sport gangréné par l'argent à tous les niveaux. Quant j'apprends qu'à St Laurent du Var, la moitié de la subvention (80 000€ quant même) sert à payer des primes de match à des gens supposés s'amuser. Et pire, s'ils n'ont plus de prime de match, les mecs vont se barrer dans le club d'à côté, conduisant à l'effondrement du club.

Non mais sérieux quoi. Moi je paye pour faire du sport, je paye pour que mes enfants fassent du sport, toute la famille donne de sa personne bénévolement pour aider les clubs. Et les autres se font payer pour jouer le dimanche en match départemental.

Foutez-moi la paix avec votre sport pourri jusqu'à la moelle. Je regarderai le foot[1] quant les joueurs ne seront pas payés, et qu'ils joueront pour une fleur ou une coupe en plastique avec un gobelet de coca et une part de pizza à la remise des prix. Comme tout le monde, dans tous les clubs. Les subventions c'est pour faire tourner les clubs, leur donner les moyens d'acheter ou d'entretenir le matos, de payer les déplacements, d'organiser de grands évènement qui font connaitre la ville. Ce sont les sponsors qui payent les sportifs, en achetant leur image.

La dernière fois que je me suis forcé à regarder un match de foot, c’était au final pour voir un mec foutre un coup de boule à un autre en gros plan, avec des parents et des mômes fan de foot, effondrés, la larme à l'oeil. Super.

Note

[1] Le Tennis, la formule 1... même combat.

jeudi 26 juin 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 26/06/2014

A part ou peut être à cause des soporifiques interventions du premier adjoint, M Ghetti, ce conseil s'est déroulé tranquillement. Comme il commence à 17h30 et que je travaille, je n'ai pu commencer le live tweet qu'à partir de 18h30.

Lire la suite...

- page 1 de 74