Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

jeudi 17 avril 2014

Les réseaux sociaux, l'évolution ?

L'émergence et l'utilisation des réseaux sociaux que sont twitter ou facebook sont-elles une évolution souhaitable ?




Source: http://dailygeekshow.com/2013/10/17...

vendredi 11 avril 2014

Vin d'orange et QR code

Il n'y a pas de raison que mes activités artisanales ne bénéficient pas d'outils adapté aux smartphones, soyons cohérent dans la geeketude. La cuvée de cette année de vin d'orange voit donc ses étiquettes s'enrichir d'un QR code qui renvoi aux pages de la catégorie Vin d'orange de ce blog. Comme ça, ceux à qui j'offre un verre ou une bouteille pourront retrouver ces pages et notamment la recette.

Pour faire ce QR Code particulié avec du texte et de la couleur j'ai utilisé le site Moji-Q découvert via la page QR dress code.

Cette année j'ai utilisé exclusivement des oranges amères, ce qui en fait un millésime particulier. Pour le goûter il faudra passer me voir ;)

mardi 8 avril 2014

Un projet artistique génial

Il y a quelques années, au large de Golf-Juan, un projet de réserve sous marine avait consisté à immerger des structures pour constituer des récifs artificiels[1]. Écologiquement parlant, cela a été un succès, dont les pécheurs du coin profitent encore puisqu'ils peuvent pécher les poissons qui sortent du sanctuaire[2].

Mais l'on pourrait imaginer de créer de tels récifs artificiels, non pas seulement pour repeupler les fonds, mais pour proposer des parcours ludiques de découverte des fonds marins. Et c'est là que les réalisations de cet artiste m'inspirent vraiment.

Car mettre des œuvres au fond de l'eau, susceptibles d'amuser et émerveiller les plongeurs, en apnée ou en bouteille, aurait du sens dans une région touristique comme la notre. Les plongeurs du coin connaissent tous le village immergé à la Fourmigue[3], qui avait servi pour le tournage d'un film et que tous les touristes qui viennent plonger en face de Golf Juan visite avec plaisir. Il y a quelques années, des plongeurs avaient même remis en état une partie du village immergé qui s'était dégradé avec le temps.

Source: Découvrez l’incroyable paysage marin de cet artiste qui plonge ses sculptures au fond de l’océan

Notes

[1] Pas moyen de trouver de l'information sur cette réserve sous marine à part quelques articles de 2008.

[2] Le sanctuaire un grand rectangle au large de Cannes en face de Golf Juan, matérialisé par des bouée jaunes indiquant qu'il est interdit de plonger, pêcher ou même jeter l'ancre.

[3] La Fourmigue est le phare en face de golf Juan, au milieu de la baie. Pour un tournage de film, les maquettes d'un village avait été immergé à environ 14m de fond. Les maison font environ 40cm de haut.

samedi 5 avril 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 05/04/2014

Ce matin le premier conseil municipal de St Laurent du Var après l'élection se tenait avec l'organisation de l'élection du nouveau maire par le nouveau conseil municipal. Un seul candidat s'est présenté, Joseph Ségura, élu par 24 voix sur 35.

On notera la présentation au public de la chef de cabinet du nouveau maire, Chantal Garric, ainsi que l'épouse du Maire (c'est charmant, mais pas très en rapport avec le conseil municipal). Enfin, à noter que Marie France Corvest obtien une sub-délégation au tourisme.

Ci dessous, le live tweet de ce matin. Cela se lit de bas en haut:

Lire la suite...

jeudi 3 avril 2014

Sculpter des livres pour en illustrer l'histoire

J'ai personnellement du mal avec l'idée de dégrader un livre qui reste pour moi un objet spécial. Même si aujourd'hui l'acte de lire passe avant tout par le numérique, je suis d'une génération qui a grandi en apprenant à respecter le livre, comme source de connaissance ou d'évasion, et donc par extension de liberté. Les tyrannies brûlaient les livres. Aujourd'hui avec le numérique, elles ne pourront plus le faire, mais devront utiliser d'autre méthodes, basées sur la corruption de l'écrit comme certains le fond avec wikipédia en altérant les textes.

Source: http://dailygeekshow.com/2014/02/08...

mardi 1 avril 2014

Spéciale dédicace pour Cyril

Pour Cyril qui a décidé de retourner pêcher:

Le mérou >cCC{°>
La daurade <)><
La baudroie »<|°)¨`
La sardine <>«
La bonite }<((>

Format adapté pour twitter ;)

lundi 31 mars 2014

Analyse du second tour de l'élection municipale de St Laurent du Var

En allant récupérer les résultats sur le site du ministère de l'intérieur, voici les tableaux intéressants que l'on peut construire:

Liste conduite par 1er tour 2eme tour Sièges au conseil
municipal
Sièges au conseil
communautaire
Voix % inscrits % exprimés Voix % inscrits % exprimés
M. Joseph SEGURA (DVD) 3101 13,85% 23,38% 5649 25,24% 41,54% 26 5
M. Henri REVEL (UMP) 4065 18,16% 30,66% 4895 21,87% 35,99% 6 1
M. Lionel PRADOS (FN) 2264 10,11% 17,07% 1961 8,76% 14,42% 2 0
M. Marc ORSATTI (UG) 1330 5,94% 10,03% 1093 4,88% 8,03% 1 0
Mme Françoise BENNE (DVD) 1384 6,18% 10,43%          
M. Marc MOSCHETTI (DVD) 1114 4,97% 8,40%          

 

Inscrits: 22 374 1er tour 2eme tour
Nombre % Inscrits Nombre % Inscrits
Abstentions 8 649 38,66% 8 435 37,70%
Votants 13 725 61,34% 13 940 62,30%
Blancs ou nuls 467 2,09% 342 1,53%
Exprimés 13 258 59,26% 13 598 60,77%

Lecture des chiffres

Regarder les variations de chacun en nombre de voix par rapport au 1er tour permet de mieux visualiser le nombre d'électeurs et pas seulement le rapport des votants:

  • Lionel Prados (-14%, -300 voix) et Marc Orsatti (-18%, -237 voix) perdent entre les 2 tours pas mal de voix. Clairement leurs électeurs que l'on peut classé de contestataires vis à vis du maire sortant, ont probablement préféré assurer l'échec d'Henri Revel en se portant sur Joseph Segura, plutôt que de renouveler leur vote.
  • Henri Revel a gagné près de 20% de voix (+830) entre les 2 tours, ce qui montre un assez bon report des voix de Marc Moschetti, mais ne traduit pas un bénéfice lié à la participation en hausse.
  • Joseph Segura gagne près de 82% soit 2548 voix. Le report de voix de Françoise Benne a été complet, plus quelques unes de Lionel Prados et Marc Orsatti, et il profite aussi à fond de l'augmentation de la participation (215 votants de plus).
La dynamique du changement

Il est clair que les laurentins étaient en majorité à vouloir mettre fin au mandat d'Henri Revel. Il avait d'une assise électorale un peu juste pour un maire sortant, mais surtout sans aucune réserve de voix pour le second tour. Joseph Segura a pour sa part bénéficié du score très serré du 1er tour, qui a laissé entrevoir aux électeurs la possibilité que leur voix compte dans ce scrutin. Le changement était à porté de main, les électeurs l'ont saisi, et je n'ai pas intérêt à le critiquer, c'est quant même la conclusion de mon précédent billet. C'est une très nette et belle victoire de Joseph Ségura.

Le nouveau maire

Je n'ai pas changé d'avis depuis 2007 au sujet de Joseph Segura et je le lui ai dit en face à plusieurs reprises lorsqu'il m'invitait à rejoindre son équipe: il n'a pas la carrure pour rentrer dans le costume. C'est mon avis et je le partage. Maintenant qu'il est dans le fauteuil, la question que je me pose est la suivante: va-t-il grandir pour occuper la place dans le costume ou faire rétrécir le costume ?

Le pire serait qu'il fasse rétrécir le costume, c'est à dire s'aligner sans contre partie derrière la politique du patron[1] de la Métropole, et que ce soient ses adjoints qui gouvernent ou les agents, municipaux ou métropolitains[2]. Dans l'intérêt des laurentins, notamment des contribuables laurentins, il est clair que je préférerai qu'il gagne en épaisseur. Cela prendra peut être du temps[3], mais c'est vraiment ce que je lui souhaite.

Peut être sera-t-il capable de nous surprendre par exemple en mettant en place un nouveau type de gouvernance. Il a suscité beaucoup d'espérance, le challenge est grand, mais l'on sait l'homme persévérant et semble-t-il honnête.

Rendez-vous samedi à 9h30 pour le premier conseil municipal.

Notes

[1] Je n'utilise pas le mot président à dessein.

[2] Les agents municipaux participent toujours à la gouvernance, mais en principe c'est l'élu le boss qui donne les orientations.

[3] Srkz a mis plus de 3 ans avant de ressembler à un président potable, Hollande n'y arrive toujours pas.

dimanche 30 mars 2014

Résultat du 2ème tour des municipales à St Laurent du Var

Voici les résultats du second tour du 30 mars 2014:

  • Joseph Segura : 41.54%
  • Henri Revel : 36,00%
  • Lionnel Prados: 14,42%
  • Marc Orsatti: 8,04%

Bon ben voilà, on change de maire. On sait ce que l'on perd, on verra ce que l'on va gagner.

Cette élection aura confirmé que si je voulait me recycler dans la voyance, je ne suis visiblement pas encore prêt ;)

En exclusivité, voici le contenu de la soirée électorale de ce soir

Histoire de ne pas perdre votre soirée au delà de 20h15, voici le contenu de la soirée électorale de ce soir (cliquez sur l'image pour la voir en grand).

odieuxconnard.wordpress.com_ocelectionsfrfinal3.jpg

Source: http://odieuxconnard.wordpress.com

vendredi 28 mars 2014

Les ports, une compétences métropolitaine

Estrosi le dit lui même, le développement des activités portuaires ne se fera pas à Nice:



A votre avis, où cela se fera-t-il ? Je vous donne quelques indices:

  • La compétence portuaire est maintenant dévolue à la Métropole, donc le maire d'une commune membre de la Métropole ne décide plus de l'avenir du port situé sur sa commune.
  • Le port de St Laurent du Var est le 1er port de la Métropole Nice Côte d'Azur.
  • Nègre à Cagnes proposait une extension du port du Cros, ce qui conduirait très probablement à une fusion avec le port de St Laurent du Var.
  • Le projet de doublement de la capacité du port de St Laurent pour la plaisance, porté par Revel, est enterré à cause du passage en Métropole.
  • La gare SNCF multimodale qui est prévue sur l'actuel terrain du MIN à Nice St Augustin, sera connectée à l'aéroport, à l'autoroute et a donc vocation à être connectée au port de transport des voyageurs.

Vous voyez se dessiner les choses... ?

jeudi 27 mars 2014

Voilà pourquoi le MoDem soutien Henri Revel dans cette élection municipale à St Laurent du Var

Quand va-t-on enfin aborder les vrais sujets de ces municipales dont personne ne parle, qui sont la métropole et la lutte de pouvoir à laquelle se livrent les ténors locaux de l'UMP, Estrosi et Ciotti.

La question qui fait pencher irrémédiablement la balance du côté de Revel est "qui est capable de tenir tête à Estrosi au sein de la Métropole ?"

Pour pouvoir continuer à endetter la Métropole au profit de Nice, Estrosi a besoin, de bon petits soldats obéissants et corvéables, au conseil des Maires et au conseil métropolitain, tout le contraire des Revel à St Laurent, Mangiapan à Villefranche, Meini à la Gaude, voir même Dombreval à Vence. Tous ces candidats qui ont ouvertement émis des doutes au sujet de la politiques d'Estrosi, se sont vu opposer des candidats Estrosistes au premier tour, alors qu'ils étaient soutenus plus ou moins ouvertement par Ciotti. On notera au passage les manœuvres de Rudy Salles qui fait les basses œuvres d'Estrosi là où il en a encore le pouvoir entraînant la famille centriste dans une guerre fratricide qui ne sert que ses intérêts personnels.

On est loin de la problématique des parking souterrains ou de la caserne de pompiers. Les enjeux sont la dette de la Métropole. Aujourd'hui, St Laurent du Var est 10 points en dessous de Nice pour les impôts. Si demain, il n'y a pas de contre-pouvoir à la Métropole contre Estrosi, il procédera à l'harmonisation fiscale sur tout le territoire de la Métropole, et les laurentins pleureront leur ancien maire qui ne faisait sois disant rien, si ce n'est tenir les cordons de la bourse bien serrés, ce qui n'est déjà pas rien.

Revel est le seul à être suffisamment indépendant pour pouvoir tenir tête à Estrosi au sein même de la majorité métropolitaine, en fédérant d'autres élus de cette même majorité. Que l'on ne me fasse pas croire que le gentil Ségura est à la hauteur de ces enjeux...

Dimanche, vous ne voterez pas QUE pour St Laurent du Var. Citoyens, prenez le pouvoir !

mercredi 26 mars 2014

Appelez moi Irma: pronostics et analyses pour le second tour des municipales

Bon finalement, je me suis gouré, mais pas tant que ça pour mes estimations de premier tour, du coup, je me relance pour le second, en en profitant au passage pour vous asséner quelques idées aussi vagues que fumeuses.

Les forces en présences
  • Orsatti cumule le désamour des français pour le gouvernement actuel, et le rejet des électeurs laurentins de gauche ou apparentés. Deux facteurs vont jouer dimanche à mon avis: tout d'abord je pense que les abstentionnistes étaient pour beaucoup de gauche, et une partie voudra peut être se racheter. D'autre part, le duel très serré entre les 2 listes de droite, devrait en motiver certain à participer. Donc il devrait remonter un peut au second tour, mais pas de beaucoup.
  • Prados, le candidat inodore et incolore du FN devrait récupérer une partie des voix des mécontents des fusions. Une autre partie, attirés par le sang du duel et le front anti Revel, devrait jouer au poker.
  • Ségura se sent pousser des ailes et pense la victoire à porté de main, et il a raison. Les anti Revel devraient accourir en théorie, mais en théorie seulement. Car les fusions de liste ne sont jamais des additions arithmétiques. Il devrait perdre une partie des électeurs de Bennes mécontent de cette fusion et gagner une partie des lecteurs de Moschetti pas plus satisfaits de celle avec Revel. Pour l'estimation, j'ai pris 30% de chaque. Je soupçonne aussi que comme moi une partie des électeurs ne le voient pas capable de gouverner, ce qui devrait aussi nuire au report des voix anti Revel.
  • Revel, va avoir du mal à trouver des voix de réserve pour le second tour. L’alliance avec Moschetti qui a fédéré une partie des anti-Revel au premier tour, va peiner a lui apporter des voix. A la louche je dirai qu'il n'en récupérera que 30%.

Ce qui nous donne le tableau de pronostic suivant:

Pronostic second tour des municipales 2014

Note: pour la métropole, la liste en tête aura 4 sièges et les 2 suivantes 1 siège chacune. Dans tous les cas, Orsatti ne sera plus conseiller communautaire, sauf s'il dépassait la liste du FN, ce qui est hautement improbable.

Donc sur cette grille, il y a très peu de différence et si on calcule les reports de voix selon d'autre critères, Henri Revel pourrait être battu. Ce second tour va être très serré. C'est dans ce contexte que nous avons choisi avec le président départemental du MoDem06 d'apporter notre soutien à Henri Revel, qui est le candidat le plus à même de défendre les intérêts des laurentins au sein de la métropole, tout en conservant une modération budgétaire indispensable.

Pour ce scrutin chaque vote pèsera dans la balance.

dimanche 23 mars 2014

Résultat du 1er tour des municipales à St Laurent du Var

Voici les résultats publiés à 20h30 à la mairie:

  • Henry Revel 30.66%
  • Joseph Segura 23.39%
  • Lionnel Prados 17.08%
  • Françoise Benne 10.44%
  • Marc Orsatti 10.03%
  • Marc Moschetti 8.40%

Petite analyse à l'emporte pièce, histoire de ne pas vous laisser avec ces résultats secs:

  • Marc Orsatti s'est carrément pris une déculotté. Les électeurs de gauche soit ne se déplacent plus pour voter, soit ne voient plus en lui un représentant digne de défendre leurs valeurs. Il est temps qu'il passe la main.
  • Marc Moschetti a fait un bon score me semble-t-il au regard des propositions farfelues qu'il a fait et de sa piètre prise de parole lors du pseudo début de FranceBleu/Nicematin. Il est vrai que son nom a du l'aider.
  • Je suppose que Françoise Benne doit être déçue, car dans l'espèce de primaire à droite dans laquelle elle s'était lancé, elle ne vire pas en tête, et de loin.
  • A l'inverse, Joseph Segurra fait un très bon score en dépit de la multiplication des candidatures à droite.
  • Le front national semble plus bas que ce que les commentateurs/sondages indiquaient il y a quelques mois, et cela semble se confirmer dans d'autres communes. L'élection municipale est moins porteuse pour le FN, peut être parce que les Français y sont plus attachés, la voient moins comme un moyen de vote contestataire. Cela reste quant même un score haut pour un illustre inconnu.
  • Revel fait comme cela était prévisible un score médiocre.

Pour le 2ème tour, il va falloir voir ce que donnent les fusions et maintiens des différentes listes. 5 listes sur 6 peuvent se maintenir au second tour (> 10%) et la liste Moschetti peut fusionner avec une autre liste (>5%). A suivre...

Edit: ajout de la vidéo de France 3:

vendredi 21 mars 2014

Fin de campagne à St Laurent du Var: les choix sont fait !

Il y a un peu plus de 7 mois, lorsque je me suis demandé si je voulais participer à cette campagne électorale, j'ai fait un choix parmi les candidats putatifs. Il y avait ceux que je connaissais (Orsatti, Revel et Ségura) et les autres inconnus déjà annoncés (Levy et Moschetti) ou carrément inexistant à l'époque (Benne et Prado). J'ai fait mon choix à l'époque pour Henri Revel, non pas parce que j'adhérais à tout ce qu'il faisait, mais avant tout parce que les autres étaient déplorables et que sa politique de modération budgétaire était compatible avec mes principes. Cette campagne électorale m'a hélas conforté dans ce choix[1].

Aujourd'hui il n'y a en lice que 2 candidats crédibles, Revel et Benne. Tous les autres sont, de mon point de vue, totalement incapable de mener la commune, ailleurs que dans le mur. Le mensonge, la démagogie, les mots vides de sens, les promesses intenables, les financements ubuesques, les projets hors de toute réalité administrative. Nous avons un florilège de n'importe quoi, une débauche de propositions à la "yaka focon" qui me laissent pantois. Assurément les gens qui font ces propositions savent qu'ils ne seront jamais en situation de gouverner, et qu'ils peuvent donc promettre sans risque[2].

Je suis dubitatif quant au cas Benne. Il est avéré maintenant que cela fait plus de 2 ans qu'elle mijote son coup. C'est une pure spéculation, mais je me demande si elle n'a pas mal pris lorsque Revel a annoncé en 2009 qu'il repartait pour un 4ème mandat, lui fermant la porte de ses ambitions. Du coup, au lieu de faire des propositions au sein de la majorité dans laquelle elle était, elle a méticuleusement gardé pour elle ses idées et avancé ses pions à couvert. S'il me semble légitime d'avoir de l'ambition, je ne comprend pas pourquoi ne pas l'assumer[3]. Je pense que les coups de poignard dans le dos sont l'essence même du fonctionnement de l'UMP, et il ne lui est pas venue à l'idée qu'elle pouvait bâtir son projet sans avoir à jouer les agents doubles.

J'ai aussi un problème avec "la ligue des anti", et tout particulièrement avec Mme Hébert qui figure sur la liste de Benne, qui n'a pas hésité à appeler à voter FN aux dernières cantonales, aveuglée par la haine contre son ancien employeur[4]. Il y a des limites qu'il ne faut pas franchir.

Pour toutes ces raisons, je suis très réservé sur cette candidate et sa liste. En fait, je n'ai pas confiance[5].

Ayant assisté à quelques unes des réunions publiques de Revel, j'ai été conforté dans mon choix initial. Le maire sortant, avec ses défauts et ses qualités me semble le meilleur choix. J'éviterai d'en faire des tartines. Ce que je retiens de lui:

  • Le réalisme assumé de son pouvoir décroissant en raison du passage en métropole. Il n'a rien promis sans rappeler qu'il ne déciderait pas.
  • Des finances saines, comme le souligne le rapport de la cours des comptes régionale, un endettement maîtrisé, des hausses d'impôts contenues, très en deçà de ce qui se fait de l'autre côté du Var.

Certes j'aimerai qu'il soit plus démocrate, plus ouvert aux processus participatifs tournés vers les citoyens et les associations. Mais bon, avec le renouvellement de la moitié de son équipe, il ne faut pas perdre espoir: si cela ne viendra probablement pas de lui, de nouvelles têtes apporterons peut être de nouvelles manières.

Voilà, Revel n'a pas voulu de moi sur sa liste, mais je n'ai pas changé d'avis sur le candidat le plus approprié pour cette commune.

Notes

[1] Je dis hélas, car j'aurais bien aimé qu'émerge quelque chose ou quelqu'un d'autre de crédible.

[2] Segura pour sa part évite ce piège en ne proposant rien que des mots clés et de bonnes intentions. Au moins, à défaut de projet, de bilan et de ligne politique, puisqu'il n'y a pas grand chose il ne risque pas grand chose.

[3] Il est certain que c'est moins confortable d'être dans l'opposition vers laquelle Revel l'aurait poussé, mais au moins il n'y aurait pas cet arrière goût de trahison.

[4] Elle travaillait auprès de Revel avant que n'éclate les problèmes de l'AGASC dont son mari était président.

[5] J'ai aussi des doutes sur sa capacité d'écoute, mais je ne la connais pas assez pour vraiment en juger.

C'est quoi la démocratie ?

J'ai reproduit un dessin vu un jour qui m'a beaucoup parlé, pour illustrer ce qu'est la démocratie

c_est_quoi_la_democratie.jpg

C'est une question d'équilibre, parfois pas toujours respecté, mais bien une notion d'équilibre. Rajoutez des sécurités d'un côté ou de l'autre et le concept même de démocratie est mis à mal. Ce dessin est aussi une illustration de la notion de contre pouvoir à laquelle je tien tant.

jeudi 20 mars 2014

Un comparateur des programmes municipaux pour St Laurent du Var

A 3 jours du scrutin, j'ai reçu l'adresse du site http://slv2014.fr/ qui se présente comme un comparateur des programmes des candidats.

C'est un très beau boulot réalisé par Gilles de collecte des informations et de mise en forme. J'ai cependant quelques réticences face à cet outil. En effet, dans la mesure où chacun des candidat présente son programme dans un format non similaire, il est difficile de les comparer. Il aurait fallu, non pas collecter les données sur chacun des sites ou documents de campagne, mais proposer un questionnaire à chacun des candidat afin d'obtenir un format unifié de réponse.

Typiquement, Revel qui fait campagne sur son bilan et peu sur ses projets, se retrouve avec très peu de proposition dans ce comparateur. Dire "je continue" ne remplit pas les cases du comparateur.

Autre problème plus gênant de cet exercice, ce sont les listes à la Prévert de propositions de certains candidats, dont une bonne partie des sujets ne sont soit pas de la compétence municipale, soit totalement infinançable. Les meilleurs pour les promesses que l'on sait d'avance intenables sont Orsatti, Prado et Moschetti, qui du coup, remplissent les grilles du comparateur. Autre conséquence, les propositions farfelues sont traitées à égalité avec les propositions sérieuses.

Dernier truc qui me chiffonne c'est le fait de présenter un tel comparateur aussi tard dans la campagne, du coup, les candidats ou leur équipe ne peuvent pas y apporter des corrections ou des compléments.

Donc voici une belle réalisation, qui mérite un coup de chapeau, mais qui arrive un peu tard dans la campagne.

vendredi 14 mars 2014

Le groupe versus la solitude: auto-analyse à 2 balles

Lorsqu'en 2009 j'ai publié sur ce bloc un billet parlant des toilettes de ma mère, mon pote Fabien s'était écrié quelque chose comme quoi il y avait tout le matériel dans ce billet pour une analyse psychanalytique[1]. Sur le coup cela ne m'avait pas le moins du monde effleuré.

Mais il n'y a pas que sur mon blog que je me dévoile à mon insu. Régulièrement, au bureau, je fait de petits dessins sur les tableaux avec ou sans texte, juste histoire d’interpeller ou d'amuser mes collègues. En ce moment, l'idée c'est d'imaginer ce qui se passe avant ou après l'image. Voici les 3 derniers dessins que j'ai réalisé ce mois-ci:

Lorsque j'ai fini le dernier, un de mes collègue a fait la remarque suivante: "C'est toujours l'histoire d'un mec seul sur tes dessins.". Et là j'ai profondément été interpellé par sa remarque. Non de non de bordel de merde, il a raison ! Ces dessins sont une piquante illustration d'un état d'esprit du moment. Une noirceur passagère. Ce n'est pas la première fois que ce blog est témoin d'état d'âme sombres.

Lire ce blog chronologiquement, avec en parallèle ce qui est publié sur les réseaux sociaux serait extrêmement instructif des fluctuations psychique de son auteur. J'ai beau essayé de contrôler ce que je publie, le simple fait de publier est en soit un bout de soi mis à nu. C'est d'autant plus vrai quant je fais un lien avec mes pets d'esprit (nouvelle, roman, poésie ou chanson) qui ne sont pas publics à ce jour: à une époque sombre, le roman commencé ne parlait que de personnages seuls face à l'adversité. Dans une période plus enjouée, le nouveau roman entamé parle de groupes d'individus, renforcés par la synergie de la collaboration.

Et donc si je m'amuse à m'auto-analyser, pour moi qui suis un enfant unique, le groupe apparaît donc comme une valeur positive et la solitude une valeur négative.

Note

[1] Dès que l'on parle de scatologie ou de sexe, combiné au père ou à la mère, on fourni forcément des éléments très freudiens...

- page 1 de 72