Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 2 décembre 2014

Le premier adjoint quitte le navire laurentin

Pas forcément une très bonne nouvelle que l’intello de la bande s'en aille et soit remplacé par les gros bras, aussi amicaux soient-ils. Donc Michel Ghetti après avoir abandonné une partie de ses délégations il y a 3 mois, démissionne définitivement de son mandat d'élu à la métropole et rend ses dernières délégations pour n'être plus que simple conseiller municipal.

Lire l'article dithyrambique de NiceMatin

Je reste songeur[1]. On a perçu, lorsqu'il a rendu une partie de ses délégation en septembre, qu'il y avait un problème au sein de la majorité. Il répondaient à des reproches que seuls les initiés pouvaient comprendre (et donc pas moi). Aujourd'hui encore, les raisons invoquées sont faiblardes: quant on aime la politique, être au manettes est quant même un peu l'aboutissement d'un engagement, et j'ai du mal à comprendre comment une mission au sein du conseil de surveillance de Nicematin peut être plus motivante, sans parler de l'aspect financier.

On entend aussi Segura parler d'homme de confiance, plus que de compétence, ce qui n'est pas forcément bon signe. Son prédécesseur, Henri Revel, s'est perdu justement en ne s'entourant que de personnes en qui il avaient confiance, au détriment des compétences. L'histoire se répéterait-elle ? Peut-être, mais en 8 mois c'est un peu court.

Car même si Patrick Villardry a "un cœur gros comme ça", son credo c'est les relations humaines et l'action, pas les dossiers et les réglementations[2]. Alors certes Ghetti étaient saoulant en conseil municipal à nous lire doctement les textes légaux au lieu de nous parler d'orientation politique des décisions, mais on avait espoir qu'au moins lui les comprenait. Une de mes crainte que j'avais évoqué après la victoire de Joseph Ségura, commence à se dessiner, c'est la prise de pouvoir par les techniciens de la mairie au détriment des politiques.

Joseph Segura s'est déjà couché comme je le craignais devant Estrosi[3], ses premiers mois de mandat ayant consisté à se faire bien voir par ce dernier. J'attends de voir ce qu'il reste de sa gouvernance politique, mais cette démission n'est pas pour rassurer.

Notes

[1] Et je ne suis pas le seul quant on lit le billet d'Olivier Briol ou certains commentaires sous l'article de Nicematin.

[2] Comme l'illustrent ses déboires judiciaires passés.

[3] Pour mémoire, mon soutien à Revel était essentiellement motivé par sa capacité à s’opposer à Estrosi au niveau de la métropole.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 22 novembre 2014

Première réunion de quartier de la nouvelle équipe municipale

Depuis l'élection municipale au printemps, c'est la première réunion de quartier qu'organise la nouvelle équipe[1]. Je m'y suis retrouvé tout à fait par hasard grâce à l'invitation de la référente du quartier, Astride, qui m'a alpagué durant la bourse au ski le weekend dernier. Du coup, l'absence de communication dans le quartier fait qu'il y avait hélas plus d'élus ou d'agents que de riverains, ce qui est bien dommage car cette réunion était très sympathique et intéressante.

En vrac, de mémoire et non exhaustif, quelques éléments abordés (je suis arrivé un peu à l'arrache et je n'avais rien pour prendre des notes):

  • La ville met en place les forums des quartiers avec une adresse email pour recevoir les remarques des habitants.
  • Des travaux d'embellissement du square Benes sont entrepris. Je n'ai pas tous suivi car je suis arrivé à la fin de la présentation, mais il n'y a pas grand chose qui change au niveau de la structure, c'est plutôt une remise en état, contrairement au projet de la colistière du maire, Françoise Benne qui avait prévu de déplacer les voies de circulation.
  • Les incivilités des automobilistes et 2 roues qui roulent beaucoup trop vite ont été longuement au cœur des échanges. Il a été rappelé que les dos d'âne n'étaient pas forcement des solutions car ils sont bruyants.
  • Autre sujet abondamment abordé, les trottoirs: encombrement corniche Fanestock par le carrossier, trottoirs glissants, mise en place de distributeur de sac pour les excréments des chiens, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite...
  • Le square Jean Médecin sera aussi prochainement embelli et dans l'immédiat, l’arrêt de bus va être rendu accessible (marche à hauteur du bus).
  • Festivité de Noël: un éclairage surprise, un marcher de Noël et des animations devant la mairie qui ne seront pas gratuites cette année (non électorale). La question a été posée du choix des dates (du 1er au 25 décembre) au lieu de la période des fêtes (du 20/12 au 5/01). Réponse intéressante du maire, "on a fait comme les autres avant" ;)
  • La mairie avait distribué dans les boites aux lettres un document parlant de l'opération de réhabilitation de 2 maisons dans le village pour créer 7 logements sociaux. Tout était prêt pour en parler, mais visiblement les habitants présents n'étaient pas intéressés par le sujet.
  • Le responsable de la police nationale était présent, mais n'a pas été très concerné. Il a voulu parlé du plan anti cambriolage, mais a bafouillé qu'il n'avait pas encore les instructions de sa hiérarchie, donc on n'en saura pas plus.

Ensuite j'ai posé une série de questions que j'avais préparé (du coup j'ai un peu monopolisé la parole):

  • Je n'ai pas manqué de marteler encore une fois que les réunions devaient commencer à 19h pour que les commerçants et autres actifs puissent y participer, faisant écho à ma demande récurrente concernant le conseil municipal qui commence à 17h. Le maire a été un peu moins fermé cette fois-ci et envisage 18h30 pour les prochaines.
  • Ne faudrait-il pas faire une étude de faisabilité d'une route descendant de l'avenue des Pugets vers le Var au niveau du Gymnase Pagnol. Une dame dans l'assistance a ajouté que cela avait été envisagé il y a longtemps.
  • Problème du débouché de la rue du Var sur l'avenue des Pugets, les automobilistes n'ont aucune visibilité et surtout les piétons se croient en sécurité sur le trottoir sans s’apercevoir qu'ils croisent une rue. Il faudrait une rupture sur le trottoir pour que les parents puissent indiquer aux enfants de s’arrêter et de regarder.
  • La marie pourrait-elle s'impliquer dans le câblage en fibre optique qui arrive dans le quartier mais qui a peu de chance d'être déployé dans le village, les opérateurs préférant les immeubles.
  • Doublement de la CD95, la voie le long de la digue du Var en face de la mairie. Le projet de palplanche présenté en conseil municipal et mis en œuvre par le conseil général[2] ne prévoit absolument pas le doublement de la chaussée, mais la réalisation d'une piste cyclable. Il m'a été répondu que c'était en cours de pour-parlé avec la métropole (qui a les compétences de voiries). Cependant, je sais par ailleurs que comme ce n'est pas dans la compétences du conseil général, il ne fera pas ces travaux. On est typiquement dans un cas de problème de compétence: le CG06 gère les cours d'eau, et la métropole les routes, il faut donc qu'ils s'entendent pour faire une route sur une digue. On est pas sortit de l'auberge malgré les propos rassurant de madame Hébert.
  • Dans le projet initial de l'OIN (éco vallée), il y a un pont traversant le Var entre la mairie et la piscine, qu'en est-il ? La question a été remise à l'ordre du jour par la commune, mais sans plus de précisions.

Donc voilà, un très intéressante réunion[3], hélas avec trop peu d'habitants du quartier, j'espère avoir fait nombre avec mes questions. Elle a durée quant même 2h avec une bonne ambiance.

Notes

[1] Mardi 18 novembre à la salle F à 18h30

[2] Rénovation de la digue pour entre autre obtenir une levée partielle de l'innondabilité.

[3] C'était une promesse de campagne du candidat Segurra. On verra pour les autres, mais au moins celle là est tenue et j'apprécie.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 14 novembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 13/11/2014

Trop de boulot pour pouvoir assister à ce conseil municipal, avec en plus la préparation de l'élection interne du MoDem06 qui s'est rajoutée par dessus jusqu'à point d'heure.

Heureusement, Cyril a fait un petit live tweet du conseil municipal. Bon, il n'a pas vraiment fait d'efforts pour faire semblant d'être neutre dans ses commentaires, mais c'est ça qui fait le charme de l'exercice.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 25 septembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/09/2014

Comme d'habitude maintenant, j'arrive au milieu du conseil municipal, puisque le maire ne veut pas en changer l'heure et le maintient à 17h. On a pas le droit de travailler et de s'intéresser à la politique dans cette ville...

Parmi les événements du jour, le 1er adjoint, Michel Ghetti qui rend ses délégations à l'urbanisme et à l'aménagement, officiellement pour des raisons personnelles, mais officieusement car ça sent le gaz et qu'il n'a pas envie que ça lui pète à la figure.

Le live twitt se lit de bas en haut et reprend tous les twitt publiés avec le hashtag #slv06.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 26 juin 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 26/06/2014

A part ou peut être à cause des soporifiques interventions du premier adjoint, M Ghetti, ce conseil s'est déroulé tranquillement. Comme il commence à 17h30 et que je travaille, je n'ai pu commencer le live tweet qu'à partir de 18h30.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 20 juin 2014

Une prison à St Laurent du Var

La campagne électorale parlait d'un incinérateur à St Laurent du Var. En fait c'est un tout autre projet qui sort 3 mois après l'élection du nouveau maire de St Laurent du Var: la création d'une prison aux Iscles[1] serait dans les tuyaux. Je serai méchant je dirais que c'est la première couleuvre que notre nouveau maire avale, lui l'ex policier aurait le mauvais rôle de refuser la construction d'une nouvelle prison tout en clamant que la sécurité c'est lui !

La reconstruction de la prison de Nice est un vieux serpent de mer, qui navigue dans le marigot politique local et survit à chaque changement de majorité à la tête de l'état ou de la commune, tant la prison est vétuste. Il y avait des projets de reconstruction sur la prison actuelle ou dans la vallée du Paillon. Finalement c'est ce côté du Var qui séduit. Ce qui m'étonne c'est qu'une telle construction se ferait sur une zone qui n'est pas vraiment constructible pour une telle densité. Je sent que la révision du PLU va être sportive du coup ;)

Lire l'article sur la page Facebook de la préfecture

Notes

[1] Le quartier au nord de la zone d'activité le long du Var.

[2] Lien ajouté après publication.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 23 mai 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 21/05/2014

C'était mon 2ème conseil municipal depuis l'élection, et le premier dans la salle du conseil. Comme le maire ne veut pas changer l'heure de début, j'ai donc manqué une partie des débats.

Pour être sincère, je suis un peu rester sur ma faim. Les interventions des adjoints Lisée ou Ghetti sont plus des prises de parole de techniciens que de politiques, ce qui n'est pas étonnant au vu de leurs expériences passées. Mais cela aseptise leurs propos dans le jargon administratif, pourtant on sent qu'ils font des efforts pour en sortir. Bref ils sont dans les faits et pas dans les orientations politiques. Mais soyons honnête, dans la majorité précédente, à part Revel, ce n'était pas mieux[1].

Pour ce qui est du maire, il n'a pas encore fait les progrès escomptés, et utilise abondamment la langue de bois pour répondre, souvent imprécisement[2]. On sent que la campagne est encore proche: Ségura en parle tout le temps, ainsi que Revel qui fait constamment référence à son action passée.

Il n'y en a qu'un qui reste égal à lui même dans l'incompétence, c'est Orsatti, toujours à chercher querelle à quelqu'un, en l'occurrence le maire[3], noyant ses rares propos intéressants dans un blabla auto suffisant qui a exaspéré tout le monde.

Ci-dessous les quelques tweet émis avec le hash tag #slv06[4]

Notes

[1] Pour ne pas dire pire pour certains.

[2] Ça existe ce mot ?

[3] qu'il a réussi à énerver

[4] On notera que personne de l'équipe du maire ne twitt, que ce soit les élus ou le public.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 20 avril 2014

Le conseil municipal est-il réservé aux non actifs ?

J'ai découvert avec surprise que le dernier conseil municipal avait lieu à 17h30, et de même pour les prochains. Donc impossible pour moi de m'y rendre car j'arrive du boulot au plus tôt à 18h30, et j'ai noté que pas grand chose n'a été twitter durant ce dernier conseil, ce qui n'est pas étonnant, la génération twitter est celle des actifs. Je ne connaît aucun retraités qui utilise twitter ;)

L'ancien horaire, 20h30 avait l'avantage de permettre de manger avant d'y aller. Le ventre plein, les débats pouvaient durer plus longtemps. Avec le nouvel horaire, l'appel de la soupe incitera sûrement les conseillers municipaux à mettre fin plus tôt aux débats, sauf si quelques uns prenaient leurs précautions et se munissaient de sandwich, ce qui pourrait devenir amusant, en fonction de qui a anticipé de venir avec un enca.

Toujours est-il que Cyril lance une pétition pour inviter le nouveau maire à choisir un horaire pour le conseil municipal plus compatible avec la vie professionnelle, les actifs aussi payent des impôts et peuvent avoir envie de suivre le conseil municipal, sur place ou même dans le futur, à distance via internet si d'aventure le conseil devenait retransmis sur le net.

Signez cette pétition, il doit bien y avoir un moyen de trouver un juste milieu entre 17h30 et 20h30:

www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=CMslv06

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 5 avril 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 05/04/2014

Ce matin le premier conseil municipal de St Laurent du Var après l'élection se tenait avec l'organisation de l'élection du nouveau maire par le nouveau conseil municipal. Un seul candidat s'est présenté, Joseph Ségura, élu par 24 voix sur 35.

On notera la présentation au public de la chef de cabinet du nouveau maire, Chantal Garric, ainsi que l'épouse du Maire (c'est charmant, mais pas très en rapport avec le conseil municipal). Enfin, à noter que Marie France Corvest obtien une sub-délégation au tourisme.

Ci dessous, le live tweet de ce matin. Cela se lit de bas en haut:

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 31 mars 2014

Analyse du second tour de l'élection municipale de St Laurent du Var

En allant récupérer les résultats sur le site du ministère de l'intérieur, voici les tableaux intéressants que l'on peut construire:

Liste conduite par 1er tour 2eme tour Sièges au conseil
municipal
Sièges au conseil
communautaire
Voix % inscrits % exprimés Voix % inscrits % exprimés
M. Joseph SEGURA (DVD) 3101 13,85% 23,38% 5649 25,24% 41,54% 26 5
M. Henri REVEL (UMP) 4065 18,16% 30,66% 4895 21,87% 35,99% 6 1
M. Lionel PRADOS (FN) 2264 10,11% 17,07% 1961 8,76% 14,42% 2 0
M. Marc ORSATTI (UG) 1330 5,94% 10,03% 1093 4,88% 8,03% 1 0
Mme Françoise BENNE (DVD) 1384 6,18% 10,43%          
M. Marc MOSCHETTI (DVD) 1114 4,97% 8,40%          

 

Inscrits: 22 374 1er tour 2eme tour
Nombre % Inscrits Nombre % Inscrits
Abstentions 8 649 38,66% 8 435 37,70%
Votants 13 725 61,34% 13 940 62,30%
Blancs ou nuls 467 2,09% 342 1,53%
Exprimés 13 258 59,26% 13 598 60,77%

Lecture des chiffres

Regarder les variations de chacun en nombre de voix par rapport au 1er tour permet de mieux visualiser le nombre d'électeurs et pas seulement le rapport des votants:

  • Lionel Prados (-14%, -300 voix) et Marc Orsatti (-18%, -237 voix) perdent entre les 2 tours pas mal de voix. Clairement leurs électeurs que l'on peut classé de contestataires vis à vis du maire sortant, ont probablement préféré assurer l'échec d'Henri Revel en se portant sur Joseph Segura, plutôt que de renouveler leur vote.
  • Henri Revel a gagné près de 20% de voix (+830) entre les 2 tours, ce qui montre un assez bon report des voix de Marc Moschetti, mais ne traduit pas un bénéfice lié à la participation en hausse.
  • Joseph Segura gagne près de 82% soit 2548 voix. Le report de voix de Françoise Benne a été complet, plus quelques unes de Lionel Prados et Marc Orsatti, et il profite aussi à fond de l'augmentation de la participation (215 votants de plus).
La dynamique du changement

Il est clair que les laurentins étaient en majorité à vouloir mettre fin au mandat d'Henri Revel. Il avait d'une assise électorale un peu juste pour un maire sortant, mais surtout sans aucune réserve de voix pour le second tour. Joseph Segura a pour sa part bénéficié du score très serré du 1er tour, qui a laissé entrevoir aux électeurs la possibilité que leur voix compte dans ce scrutin. Le changement était à porté de main, les électeurs l'ont saisi, et je n'ai pas intérêt à le critiquer, c'est quant même la conclusion de mon précédent billet. C'est une très nette et belle victoire de Joseph Ségura.

Le nouveau maire

Je n'ai pas changé d'avis depuis 2007 au sujet de Joseph Segura et je le lui ai dit en face à plusieurs reprises lorsqu'il m'invitait à rejoindre son équipe: il n'a pas la carrure pour rentrer dans le costume. C'est mon avis et je le partage. Maintenant qu'il est dans le fauteuil, la question que je me pose est la suivante: va-t-il grandir pour occuper la place dans le costume ou faire rétrécir le costume ?

Le pire serait qu'il fasse rétrécir le costume, c'est à dire s'aligner sans contre partie derrière la politique du patron[1] de la Métropole, et que ce soient ses adjoints qui gouvernent ou les agents, municipaux ou métropolitains[2]. Dans l'intérêt des laurentins, notamment des contribuables laurentins, il est clair que je préférerai qu'il gagne en épaisseur. Cela prendra peut être du temps[3], mais c'est vraiment ce que je lui souhaite.

Peut être sera-t-il capable de nous surprendre par exemple en mettant en place un nouveau type de gouvernance. Il a suscité beaucoup d'espérance, le challenge est grand, mais l'on sait l'homme persévérant et semble-t-il honnête.

Rendez-vous samedi à 9h30 pour le premier conseil municipal.

Notes

[1] Je n'utilise pas le mot président à dessein.

[2] Les agents municipaux participent toujours à la gouvernance, mais en principe c'est l'élu le boss qui donne les orientations.

[3] Srkz a mis plus de 3 ans avant de ressembler à un président potable, Hollande n'y arrive toujours pas.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 30 mars 2014

Résultat du 2ème tour des municipales à St Laurent du Var

Voici les résultats du second tour du 30 mars 2014:

  • Joseph Segura : 41.54%
  • Henri Revel : 36,00%
  • Lionnel Prados: 14,42%
  • Marc Orsatti: 8,04%

Bon ben voilà, on change de maire. On sait ce que l'on perd, on verra ce que l'on va gagner.

Cette élection aura confirmé que si je voulait me recycler dans la voyance, je ne suis visiblement pas encore prêt ;)

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 28 mars 2014

Les ports, une compétences métropolitaine

Estrosi le dit lui même, le développement des activités portuaires ne se fera pas à Nice:



A votre avis, où cela se fera-t-il ? Je vous donne quelques indices:

  • La compétence portuaire est maintenant dévolue à la Métropole, donc le maire d'une commune membre de la Métropole ne décide plus de l'avenir du port situé sur sa commune.
  • Le port de St Laurent du Var est le 1er port de la Métropole Nice Côte d'Azur.
  • Nègre à Cagnes proposait une extension du port du Cros, ce qui conduirait très probablement à une fusion avec le port de St Laurent du Var.
  • Le projet de doublement de la capacité du port de St Laurent pour la plaisance, porté par Revel, est enterré à cause du passage en Métropole.
  • La gare SNCF multimodale qui est prévue sur l'actuel terrain du MIN à Nice St Augustin, sera connectée à l'aéroport, à l'autoroute et a donc vocation à être connectée au port de transport des voyageurs.

Vous voyez se dessiner les choses... ?

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 27 mars 2014

Voilà pourquoi le MoDem soutien Henri Revel dans cette élection municipale à St Laurent du Var

Quand va-t-on enfin aborder les vrais sujets de ces municipales dont personne ne parle, qui sont la métropole et la lutte de pouvoir à laquelle se livrent les ténors locaux de l'UMP, Estrosi et Ciotti.

La question qui fait pencher irrémédiablement la balance du côté de Revel est "qui est capable de tenir tête à Estrosi au sein de la Métropole ?"

Pour pouvoir continuer à endetter la Métropole au profit de Nice, Estrosi a besoin, de bon petits soldats obéissants et corvéables, au conseil des Maires et au conseil métropolitain, tout le contraire des Revel à St Laurent, Mangiapan à Villefranche, Meini à la Gaude, voir même Dombreval à Vence. Tous ces candidats qui ont ouvertement émis des doutes au sujet de la politiques d'Estrosi, se sont vu opposer des candidats Estrosistes au premier tour, alors qu'ils étaient soutenus plus ou moins ouvertement par Ciotti. On notera au passage les manœuvres de Rudy Salles qui fait les basses œuvres d'Estrosi là où il en a encore le pouvoir entraînant la famille centriste dans une guerre fratricide qui ne sert que ses intérêts personnels.

On est loin de la problématique des parking souterrains ou de la caserne de pompiers. Les enjeux sont la dette de la Métropole. Aujourd'hui, St Laurent du Var est 10 points en dessous de Nice pour les impôts. Si demain, il n'y a pas de contre-pouvoir à la Métropole contre Estrosi, il procédera à l'harmonisation fiscale sur tout le territoire de la Métropole, et les laurentins pleureront leur ancien maire qui ne faisait sois disant rien, si ce n'est tenir les cordons de la bourse bien serrés, ce qui n'est déjà pas rien.

Revel est le seul à être suffisamment indépendant pour pouvoir tenir tête à Estrosi au sein même de la majorité métropolitaine, en fédérant d'autres élus de cette même majorité. Que l'on ne me fasse pas croire que le gentil Ségura est à la hauteur de ces enjeux...

Dimanche, vous ne voterez pas QUE pour St Laurent du Var. Citoyens, prenez le pouvoir !

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 26 mars 2014

Appelez moi Irma: pronostics et analyses pour le second tour des municipales

Bon finalement, je me suis gouré, mais pas tant que ça pour mes estimations de premier tour, du coup, je me relance pour le second, en en profitant au passage pour vous asséner quelques idées aussi vagues que fumeuses.

Les forces en présences
  • Orsatti cumule le désamour des français pour le gouvernement actuel, et le rejet des électeurs laurentins de gauche ou apparentés. Deux facteurs vont jouer dimanche à mon avis: tout d'abord je pense que les abstentionnistes étaient pour beaucoup de gauche, et une partie voudra peut être se racheter. D'autre part, le duel très serré entre les 2 listes de droite, devrait en motiver certain à participer. Donc il devrait remonter un peut au second tour, mais pas de beaucoup.
  • Prados, le candidat inodore et incolore du FN devrait récupérer une partie des voix des mécontents des fusions. Une autre partie, attirés par le sang du duel et le front anti Revel, devrait jouer au poker.
  • Ségura se sent pousser des ailes et pense la victoire à porté de main, et il a raison. Les anti Revel devraient accourir en théorie, mais en théorie seulement. Car les fusions de liste ne sont jamais des additions arithmétiques. Il devrait perdre une partie des électeurs de Bennes mécontent de cette fusion et gagner une partie des lecteurs de Moschetti pas plus satisfaits de celle avec Revel. Pour l'estimation, j'ai pris 30% de chaque. Je soupçonne aussi que comme moi une partie des électeurs ne le voient pas capable de gouverner, ce qui devrait aussi nuire au report des voix anti Revel.
  • Revel, va avoir du mal à trouver des voix de réserve pour le second tour. L’alliance avec Moschetti qui a fédéré une partie des anti-Revel au premier tour, va peiner a lui apporter des voix. A la louche je dirai qu'il n'en récupérera que 30%.

Ce qui nous donne le tableau de pronostic suivant:

Pronostic second tour des municipales 2014

Note: pour la métropole, la liste en tête aura 4 sièges et les 2 suivantes 1 siège chacune. Dans tous les cas, Orsatti ne sera plus conseiller communautaire, sauf s'il dépassait la liste du FN, ce qui est hautement improbable.

Donc sur cette grille, il y a très peu de différence et si on calcule les reports de voix selon d'autre critères, Henri Revel pourrait être battu. Ce second tour va être très serré. C'est dans ce contexte que nous avons choisi avec le président départemental du MoDem06 d'apporter notre soutien à Henri Revel, qui est le candidat le plus à même de défendre les intérêts des laurentins au sein de la métropole, tout en conservant une modération budgétaire indispensable.

Pour ce scrutin chaque vote pèsera dans la balance.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 23 mars 2014

Résultat du 1er tour des municipales à St Laurent du Var

Voici les résultats publiés à 20h30 à la mairie:

  • Henry Revel 30.66%
  • Joseph Segura 23.39%
  • Lionnel Prados 17.08%
  • Françoise Benne 10.44%
  • Marc Orsatti 10.03%
  • Marc Moschetti 8.40%

Petite analyse à l'emporte pièce, histoire de ne pas vous laisser avec ces résultats secs:

  • Marc Orsatti s'est carrément pris une déculotté. Les électeurs de gauche soit ne se déplacent plus pour voter, soit ne voient plus en lui un représentant digne de défendre leurs valeurs. Il est temps qu'il passe la main.
  • Marc Moschetti a fait un bon score me semble-t-il au regard des propositions farfelues qu'il a fait et de sa piètre prise de parole lors du pseudo début de FranceBleu/Nicematin. Il est vrai que son nom a du l'aider.
  • Je suppose que Françoise Benne doit être déçue, car dans l'espèce de primaire à droite dans laquelle elle s'était lancé, elle ne vire pas en tête, et de loin.
  • A l'inverse, Joseph Segurra fait un très bon score en dépit de la multiplication des candidatures à droite.
  • Le front national semble plus bas que ce que les commentateurs/sondages indiquaient il y a quelques mois, et cela semble se confirmer dans d'autres communes. L'élection municipale est moins porteuse pour le FN, peut être parce que les Français y sont plus attachés, la voient moins comme un moyen de vote contestataire. Cela reste quant même un score haut pour un illustre inconnu.
  • Revel fait comme cela était prévisible un score médiocre.

Pour le 2ème tour, il va falloir voir ce que donnent les fusions et maintiens des différentes listes. 5 listes sur 6 peuvent se maintenir au second tour (> 10%) et la liste Moschetti peut fusionner avec une autre liste (>5%). A suivre...

Edit: ajout de la vidéo de France 3:

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 21 mars 2014

Fin de campagne à St Laurent du Var: les choix sont fait !

Il y a un peu plus de 7 mois, lorsque je me suis demandé si je voulais participer à cette campagne électorale, j'ai fait un choix parmi les candidats putatifs. Il y avait ceux que je connaissais (Orsatti, Revel et Ségura) et les autres inconnus déjà annoncés (Levy et Moschetti) ou carrément inexistant à l'époque (Benne et Prado). J'ai fait mon choix à l'époque pour Henri Revel, non pas parce que j'adhérais à tout ce qu'il faisait, mais avant tout parce que les autres étaient déplorables et que sa politique de modération budgétaire était compatible avec mes principes. Cette campagne électorale m'a hélas conforté dans ce choix[1].

Aujourd'hui il n'y a en lice que 2 candidats crédibles, Revel et Benne. Tous les autres sont, de mon point de vue, totalement incapable de mener la commune, ailleurs que dans le mur. Le mensonge, la démagogie, les mots vides de sens, les promesses intenables, les financements ubuesques, les projets hors de toute réalité administrative. Nous avons un florilège de n'importe quoi, une débauche de propositions à la "yaka focon" qui me laissent pantois. Assurément les gens qui font ces propositions savent qu'ils ne seront jamais en situation de gouverner, et qu'ils peuvent donc promettre sans risque[2].

Je suis dubitatif quant au cas Benne. Il est avéré maintenant que cela fait plus de 2 ans qu'elle mijote son coup. C'est une pure spéculation, mais je me demande si elle n'a pas mal pris lorsque Revel a annoncé en 2009 qu'il repartait pour un 4ème mandat, lui fermant la porte de ses ambitions. Du coup, au lieu de faire des propositions au sein de la majorité dans laquelle elle était, elle a méticuleusement gardé pour elle ses idées et avancé ses pions à couvert. S'il me semble légitime d'avoir de l'ambition, je ne comprend pas pourquoi ne pas l'assumer[3]. Je pense que les coups de poignard dans le dos sont l'essence même du fonctionnement de l'UMP, et il ne lui est pas venue à l'idée qu'elle pouvait bâtir son projet sans avoir à jouer les agents doubles.

J'ai aussi un problème avec "la ligue des anti", et tout particulièrement avec Mme Hébert qui figure sur la liste de Benne, qui n'a pas hésité à appeler à voter FN aux dernières cantonales, aveuglée par la haine contre son ancien employeur[4]. Il y a des limites qu'il ne faut pas franchir.

Pour toutes ces raisons, je suis très réservé sur cette candidate et sa liste. En fait, je n'ai pas confiance[5].

Ayant assisté à quelques unes des réunions publiques de Revel, j'ai été conforté dans mon choix initial. Le maire sortant, avec ses défauts et ses qualités me semble le meilleur choix. J'éviterai d'en faire des tartines. Ce que je retiens de lui:

  • Le réalisme assumé de son pouvoir décroissant en raison du passage en métropole. Il n'a rien promis sans rappeler qu'il ne déciderait pas.
  • Des finances saines, comme le souligne le rapport de la cours des comptes régionale, un endettement maîtrisé, des hausses d'impôts contenues, très en deçà de ce qui se fait de l'autre côté du Var.

Certes j'aimerai qu'il soit plus démocrate, plus ouvert aux processus participatifs tournés vers les citoyens et les associations. Mais bon, avec le renouvellement de la moitié de son équipe, il ne faut pas perdre espoir: si cela ne viendra probablement pas de lui, de nouvelles têtes apporterons peut être de nouvelles manières.

Voilà, Revel n'a pas voulu de moi sur sa liste, mais je n'ai pas changé d'avis sur le candidat le plus approprié pour cette commune.

Notes

[1] Je dis hélas, car j'aurais bien aimé qu'émerge quelque chose ou quelqu'un d'autre de crédible.

[2] Segura pour sa part évite ce piège en ne proposant rien que des mots clés et de bonnes intentions. Au moins, à défaut de projet, de bilan et de ligne politique, puisqu'il n'y a pas grand chose il ne risque pas grand chose.

[3] Il est certain que c'est moins confortable d'être dans l'opposition vers laquelle Revel l'aurait poussé, mais au moins il n'y aurait pas cet arrière goût de trahison.

[4] Elle travaillait auprès de Revel avant que n'éclate les problèmes de l'AGASC dont son mari était président.

[5] J'ai aussi des doutes sur sa capacité d'écoute, mais je ne la connais pas assez pour vraiment en juger.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 20 mars 2014

Un comparateur des programmes municipaux pour St Laurent du Var

A 3 jours du scrutin, j'ai reçu l'adresse du site http://slv2014.fr/ qui se présente comme un comparateur des programmes des candidats.

C'est un très beau boulot réalisé par Gilles de collecte des informations et de mise en forme. J'ai cependant quelques réticences face à cet outil. En effet, dans la mesure où chacun des candidat présente son programme dans un format non similaire, il est difficile de les comparer. Il aurait fallu, non pas collecter les données sur chacun des sites ou documents de campagne, mais proposer un questionnaire à chacun des candidat afin d'obtenir un format unifié de réponse.

Typiquement, Revel qui fait campagne sur son bilan et peu sur ses projets, se retrouve avec très peu de proposition dans ce comparateur. Dire "je continue" ne remplit pas les cases du comparateur.

Autre problème plus gênant de cet exercice, ce sont les listes à la Prévert de propositions de certains candidats, dont une bonne partie des sujets ne sont soit pas de la compétence municipale, soit totalement infinançable. Les meilleurs pour les promesses que l'on sait d'avance intenables sont Orsatti, Prado et Moschetti, qui du coup, remplissent les grilles du comparateur. Autre conséquence, les propositions farfelues sont traitées à égalité avec les propositions sérieuses.

Dernier truc qui me chiffonne c'est le fait de présenter un tel comparateur aussi tard dans la campagne, du coup, les candidats ou leur équipe ne peuvent pas y apporter des corrections ou des compléments.

Donc voici une belle réalisation, qui mérite un coup de chapeau, mais qui arrive un peu tard dans la campagne.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 2 de 7 -