Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 10 septembre 2015

Modification du PLU à St Laurent du Var

La présidente de l'association la mouette laurentine, Christianne Cousinié, publie sur son mur Facebook une intéressante analyse d'une des modifications envisagée du PLU de St Laurent du Var. Cette modification conduirait à la création d'une nouvelle rue entre la Corniche Fahnestock (au niveau du 1er virage) et le boulevard Louis Roux (la rue qui monte en face de la poste).

Le projet présente bien sûr un grand intérêt pour désengorger le centre ville, notamment au niveau de l'école des Bigaradiers où un bouchon récurent se forme tous les matins et soirs au moment des entrées et sorties des classes. C'est cependant une zone d'habitation dense, et les riverains ne vont pas apprécier l'arrivée massive de voiture dans un quartier tranquille car formant une impasse. Si on voulait être mauvaise langue, on pourrait dire que ce projet n'avait aucune chance de voir le jour sous la précédente municipalité, dans la mesure où l'ancien maire habite ce quartier.

En revanche, si on regarde un plan, on peut quant même s'interroger sur le débouché du boulevard Louis Roux sur le boulevard du Général Leclerc, qui est passablement pas pratique. Il faudrait que cette nouvelle voie continue plus loin jusqu'au square Benes, avec une réflexion plus importante de la circulation autour de ce square. C'est du lourd, et ça va grincer, mais si ce projet abouti, se serait le premier chamboulement d'ampleur de la circulation dans St Laurent du Var depuis que j'y habite, avec la création d'une nouvelle route et pas seulement des changements de sens interdits.

Proposition modification PLU slv06 Photo aérienne du quartier

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 9 août 2015

Live twitt du spectacle sons et lumières de St Laurent du Var

Hier soir, par chance j’étais à St Laurent du Var durant mes vacances et j'ai pu assister au spectacle sons et lumières, organisé par le comité de sauvegarde du vieux village (CSVV) et l'Agasc.

Alors bien sûr, un live twitt n'est pas le format le plus approprié pour rendre compte de ce genre de spectacle, mais c'est plus pour vous faire regretté de ne pas y avoir été et saliver d'envie pour le prochain.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 25 juin 2015

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/06/2015

J'ai loupé 2 conseils municipaux depuis mon dernier live tweet, du coup il y a quelques changements. Le groupe d'élus issus de la liste de Revel a éclaté, constituant 2 groupes:

  • Henri REVEL, Gisèle CASTEU et Marc MOSCHETTI
  • Nicole ROUX-DUBOIS, Franck ISRAEL, Sonia HAMOUDI qui ont rejoint l'ancien premier adjoint Michel GHETTI.

Comme toujours j'arrive bien après le début du conseil municipal qui commence en principe à 17h30. Je suis arrivé au milieu de la délibération 15 sur un total de 44.

Il se plaint que je dis toujours du mal de lui, mais force est de constater que ce soir, Orsatti avait travaillé son conseil avant de venir. On va bientôt plus le reconnaître s'il continu à dire aussi peu de conneries dans la soirée. Mais bon, les vieilles habitudes sont tenaces, il n'a pas pu s’empêcher d'agresser le maire est ses adjoints, et comme VILLARDRY, le 1er adjoint, a été particulièrement médiocre dans ses réparties ce soir, plus mauvais que Ségura (c'est vous dire), ce n'était même pas drôle.

Dans les absents on notera Michel GHETTI, Yvette FRANCHI et Gisèle CASTEU, ce qui dépeuplait pas mal l'opposition.

Comme d'habitude, ce live tweet se lit de bas en haut:

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 30 mars 2015

Nimportnawak, Revel qui vote FN

Mais quelle déception de voir un homme plein d'expérience comme Henri Revel se fourvoyer comme ça. Je n'ai pas bien compris sa motivation au 1er tour si ce n'est une impression d'envie de revanche contre celui qui lui a piqué la place à la maison blanche de St Laurent du Var.

Un peu comme un remake des précédentes cantonales: en 2011, un inconnu portant l'étiquette FN[1] tournait en tête le premier tour devant le maire de l'époque, Henri Revel, plombé par la division des voix de la droite laurentine, avec 3 candidats divers droite contre lui, tous les 3 aujourd'hui dans l'actuelle majorité. A l'époque, aucun des 3 candidats divers droite, n'ont appelé à voter Revel au second tour, et même l'une d'entre eux appelait explicitement à voter pour le FN pour faire tomber Revel. Du n'importe quoi !

Un prêté pour un rendu, comme dans la cours de récréation. Cette fois-ci, c'est le binôme Ségura/Siegel qui se retrouve avec 2 candidatures divers droites de binôme issus des anciennes équipes municipales défaites, et pour le second tour Revel qui loue les qualités d'un des 2 candidats FN. Comment font-ils pour tomber si bas, pour oublier ce que représente un vote pour le FN ? Ils et elles ne sont pas de simples électeurs.

Je pense qu'il y a une perte de valeur, de référentiel, chez ces personnalités politiques. On sait tous que le pouvoir corrompt, mais quant même, ça n'explique pas tout. Il y a de la haine profonde, dans les 2 camps, l'un contre l'autre. Comment fait-on pour gouverner en étant mu par ces sentiments ? Comment prétendre gouverner si ce sont les émotions qui guident les actions ? Je trouve ça un peu désespérant, mais peut être cela explique-t-il les tensions et les difficultés de l'actuelle majorité, construite autour du rejet et pour certains de la haine. C'est un ciment très friable, qui ne permet pas de bâtir grand chose. Et on peut arriver à des conclusions similaires pour l'ancienne équipe municipale, qui s’effrite dès qu'il n'y a plus le pouvoir.

Heureusement, tous ne sont pas comme ça...

Note

[1] Que l'on a jamais plus revu dans le coin, c'est dire son intérêt pour le canton...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 16 février 2015

Clash Ghetti/Segurra à la mairie de St Laurent du Var

Comme je le disais dans mon précédent billet, je n'ai pas assisté aux premières minutes du dernier conseil municipal durant lesquelles, l'ancien 1er adjoint, Michel Ghetti s'en ai pris violemment au maire, justifiant sa démission de ses mandats par des différents sur la gouvernance de la commune.

L'article de Nice-matin sur le sujet étant parfaitement clair, je vous le met en intégralité, inutile de paraphraser:

Nice-matin du 13/02/2015 clash Ghetti/Segurra

On notera l’a-propos de la publicité dans la page qui annonce "Un problème ? une solution" par exemple en cuisine (pour la tambouille électorale), en coiffure (pour les crêpages de chignon), pour faire du nettoyage (dans les services) et pour le maintien à domicile (des élus retraités) ;)

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 12 février 2015

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 12/02/2015

Ce soir il parait que l'ancien premier adjoint Ghetti s'est lâché contre le maire et a vidé son sac pendant 10min en début de conseil pour justifier sa démission qui ne serait pas motivée par les raisons que l'on croit (officiellement c'est sûr, mais même officieusement). Je n'était pas là, donc je ne fait que rapporter ce que j'ai entendu à la fin du conseil. Ça explique aussi les twitt enthousiastes de Coanus qui a fait le même copier/coller à chaque prise de parole de Ghetti, même quant il allait dans le même sens que le maire ou ses adjoints.

Pour le reste, pas grand chose à se mettre sous la dent ce soir: Revel continue de dire que c'était pareil quant il y était, Prados cherche des polémiques sans être capable de les lancer, Moschetti fait le sage de la classe en posant des questions que sur des sujets techniques et Orsatti nous afflige de ses habituels énervements contre le maire qu'il cherche à entrainer dans ses querelles inutiles sur des sujets futiles.

Côté majorité, il n'y a que Lizée qui semblait tenir la route ce soir. Le maire a réussi à ne pas s’énerver face à Orsatti, mais quant il ne lisait pas ses fiches, il ne disait rien d'intéressant. J'ai quant même noté que contrairement à l'époque Revel, le maire donne volontiers la parole aux conseillers municipaux "sans grade", ceux de la fosse, ce qui est intéressant.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 18 décembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 18/12/2014

Ce soir il y avait du lourd au conseil municipal avec Patrick Villardry qui devient 1er adjoint et la présentation du budget primitif, suivi d'environ 40 délibérations.

Comme d'habitude, je suis arrivé 1h après le début du conseil, vers 18h30, au milieu de la présentation du budget (la délibération 2), donc je n'ai pas assisté au vote pour la nomination du 1er adjoint qui a reçu toutes les voix de la majorité (pas de dissidence), et j'ai pris la présentation du budget en cours.

Ce budget primitif n'est qu'un projet de budget qui de toute façon sera modifié à plusieurs reprises, donc ce ne sont que des orientations en théorie grossières. Apparemment, il n'y a pas de rupture avec la précédente majorité, donc on pourrait en déduire que les grandes orientations sont les même. A suivre.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 16 décembre 2014

Pfff, c'est compliqué les réglementations

On a tellement l'habitude de dire que le maire est un dictateur dans sa mairie, que l'on en oublie parfois qu'il y a des règles, jusqu'au maire lui même. Tenez par exemple au soir du second tour de l'élection municipale, tout le monde félicite la liste vainqueur et vas y que je te donne du monsieur (ou madame) le maire à la tête de liste; Sauf que ce n'est que l'élection de la liste qui vient de se jouer, le ou la 1er magistrat ne sera réellement investi qu'à l'issu du premier conseil municipal qui vote pour mettre en place le ou la maire.

Et bien c'est la même chose qui arrive pour le premier adjoint. C'est le maire qui l'a choisi et soumis au vote de l'assemblée communale, et donc lorsque ce dernier démissionne et doit être remplacé, le maire propose, mais c'est le conseil municipale qui dispose.

Pour être honnête, moi aussi j'ai fait le même raccourci que le maire de St Laurent du Var en parlant du futur 1er adjoint Patrick Villardry alors que ce dernier n'est pour l'instant, et jusqu'au conseil municipal de jeudi, QUE adjoint.

Du coup il bruisse dans la politiquosphère laurentine que les "femmes" de l'équipe de Joseph Ségurra auraient d'autres préférences comme 1er adjoint. Je ne pense pas que ces rumeurs aboutissent à un clash au sein de la majorité, mais je ne serait pas surpris d'apprendre qu'il y ait d'intenses négociations pour une redistribution des délégations, la place comme conseiller métropolitain ou pour la candidature aux élections départementales.

La suite jeudi au conseil municipal, auquel encore une fois je ne pourrais être qu'en 2ème partie.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 9 décembre 2014

Marché dominical: le maire de St Laurent du Var n'est pas un libéral

Un modèle libéral

Je n'avais pas beaucoup de doute, mais j'en ai la confirmation avec la décision envisagée de mettre fin au marché dominical dans sa forme actuelle, pour le déplacer et en faire un marché "provençal".

En cela, Joseph Segurra est comme son prédécesseur, Henri Revel, un interventionniste et non un libéral[1]. En effet, il me semble que ce n'est pas à la mairie de décider quels sont les activités commerciales qui s’installent sur son territoire, tant quelles respectent les règles (d'urbanisme, de police, d’imposition...). Tout au plus une collectivité territoriale peut-elle être facilitateur, histoire d'orienter un peu, mais en aucun cas c'est son rôle de choisir les activités des commerçants.

Le marché du dimanche est une illustration d'un modèle libéral. En effet, la mairie fixe des règles d'attribution d'un espace, perçoit une taxe pour la collectivité, fait la police et ensuite les commerçants se débrouillent, que le meilleur gagne pour séduire le client. Et c'est la même chose pour les commerces en centre ville, chacun est libre d'ouvrir la boutique qu'il veut en espérant trouver sa clientèle. Je serais surpris que les commerçants du centre ville voient d'un bon œil que la mairie vienne leur dire ce qu'il doivent vendre.

C'est quoi un marché provençal ?

Car c'est bien ce que veut faire le maire en choisissant un marché "provençal". Je met des guillemets car j'aimerais bien savoir ce que recouvre le mot marché provençal. Si c'est pour vendre des attrapes touristes, comme on en voit l'été dans les villes balnéaires du Var (santons, tissus dit provençaux, sachets de lavande, du miel, des fromages de chèvre et des jouets en bois d'olivier), les laurentins seront bien avancés. Si c'est pour favoriser les maraichers comme au marché Forville de Cannes[2], il n'est pas besoin de virer le marché actuel, il suffit juste de l'orienter en changeant en douceur les règles d'attribution des emplacements[3].

Et je passe sur le manque de tact épouvantable de la mairie qui balance aux forains un courrier les informant qu'il sont virés dans quelques mois. Il faut être bien naïf pour croire que rien ne se passerait. Maintenant les forains sont braqués et suspicieux vis à vis de la mairie. Allez faire évoluer les choses en douceur maintenant !

La vraie raison

Je pense que les vraies raisons n'ont rien à voir avec un "marché provençal". Ce marché n'est pas assez "franchouillard" aux yeux de certains. Et comme il ne rapporte pas assez à la ville[4], depuis longtemps, déjà du temps de Revel, c'était dans les cartons de le réduire. L'équipe précédente avait commencé à réduire sa surface pour retrouver une partie du parking devant le point du Jour et récupérer la route le long du Var. L'évolution avait au moins le mérite de se faire "délicatement".

Je crains cependant que ce soit une vision cours termiste. En effet, je pense que si ce marché n'existait plus, les commerces du centre ville fermeraient aussi le dimanche matin. Le monde attire le monde, et les laurentins sortent car il y a quelque chose. D'autant plus que ce marché n'est pas un concurrent direct des commerces du centre ville[5], mais plutôt de Cap 3000, qui, et ça tombe bien, n'est pas ouvert ce jour là. Que les choses sont bien faites...

Petit souvenir du marché...

Notes

[1] Comme beaucoup de gens à l'UMP, qui utilisent ce mot juste pour l'image qu'il porte et pas pour son sens.

[2] Par contre il faut se rappeler que les laurentins n'ont pas le même pouvoir d'achat que les cannois ;)

[3] Un peu moins chers pour les vendeurs de produits frais et un peu plus chers pour les vendeur de fringues. En 2 ans, le marché changerait de physionomie.

[4] Le nettoyage du parking après le marché mobilise des agents pendant plusieurs heures.

[5] Du moins de la grande majorité.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 2 décembre 2014

Le premier adjoint quitte le navire laurentin

Pas forcément une très bonne nouvelle que l’intello de la bande s'en aille et soit remplacé par les gros bras, aussi amicaux soient-ils. Donc Michel Ghetti après avoir abandonné une partie de ses délégations il y a 3 mois, démissionne définitivement de son mandat d'élu à la métropole et rend ses dernières délégations pour n'être plus que simple conseiller municipal.

Lire l'article dithyrambique de NiceMatin

Je reste songeur[1]. On a perçu, lorsqu'il a rendu une partie de ses délégation en septembre, qu'il y avait un problème au sein de la majorité. Il répondaient à des reproches que seuls les initiés pouvaient comprendre (et donc pas moi). Aujourd'hui encore, les raisons invoquées sont faiblardes: quant on aime la politique, être au manettes est quant même un peu l'aboutissement d'un engagement, et j'ai du mal à comprendre comment une mission au sein du conseil de surveillance de Nicematin peut être plus motivante, sans parler de l'aspect financier.

On entend aussi Segura parler d'homme de confiance, plus que de compétence, ce qui n'est pas forcément bon signe. Son prédécesseur, Henri Revel, s'est perdu justement en ne s'entourant que de personnes en qui il avaient confiance, au détriment des compétences. L'histoire se répéterait-elle ? Peut-être, mais en 8 mois c'est un peu court.

Car même si Patrick Villardry a "un cœur gros comme ça", son credo c'est les relations humaines et l'action, pas les dossiers et les réglementations[2]. Alors certes Ghetti étaient saoulant en conseil municipal à nous lire doctement les textes légaux au lieu de nous parler d'orientation politique des décisions, mais on avait espoir qu'au moins lui les comprenait. Une de mes crainte que j'avais évoqué après la victoire de Joseph Ségura, commence à se dessiner, c'est la prise de pouvoir par les techniciens de la mairie au détriment des politiques.

Joseph Segura s'est déjà couché comme je le craignais devant Estrosi[3], ses premiers mois de mandat ayant consisté à se faire bien voir par ce dernier. J'attends de voir ce qu'il reste de sa gouvernance politique, mais cette démission n'est pas pour rassurer.

Notes

[1] Et je ne suis pas le seul quant on lit le billet d'Olivier Briol ou certains commentaires sous l'article de Nicematin.

[2] Comme l'illustrent ses déboires judiciaires passés.

[3] Pour mémoire, mon soutien à Revel était essentiellement motivé par sa capacité à s’opposer à Estrosi au niveau de la métropole.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 22 novembre 2014

Première réunion de quartier de la nouvelle équipe municipale

Depuis l'élection municipale au printemps, c'est la première réunion de quartier qu'organise la nouvelle équipe[1]. Je m'y suis retrouvé tout à fait par hasard grâce à l'invitation de la référente du quartier, Astride, qui m'a alpagué durant la bourse au ski le weekend dernier. Du coup, l'absence de communication dans le quartier fait qu'il y avait hélas plus d'élus ou d'agents que de riverains, ce qui est bien dommage car cette réunion était très sympathique et intéressante.

En vrac, de mémoire et non exhaustif, quelques éléments abordés (je suis arrivé un peu à l'arrache et je n'avais rien pour prendre des notes):

  • La ville met en place les forums des quartiers avec une adresse email pour recevoir les remarques des habitants.
  • Des travaux d'embellissement du square Benes sont entrepris. Je n'ai pas tous suivi car je suis arrivé à la fin de la présentation, mais il n'y a pas grand chose qui change au niveau de la structure, c'est plutôt une remise en état, contrairement au projet de la colistière du maire, Françoise Benne qui avait prévu de déplacer les voies de circulation.
  • Les incivilités des automobilistes et 2 roues qui roulent beaucoup trop vite ont été longuement au cœur des échanges. Il a été rappelé que les dos d'âne n'étaient pas forcement des solutions car ils sont bruyants.
  • Autre sujet abondamment abordé, les trottoirs: encombrement corniche Fanestock par le carrossier, trottoirs glissants, mise en place de distributeur de sac pour les excréments des chiens, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite...
  • Le square Jean Médecin sera aussi prochainement embelli et dans l'immédiat, l’arrêt de bus va être rendu accessible (marche à hauteur du bus).
  • Festivité de Noël: un éclairage surprise, un marcher de Noël et des animations devant la mairie qui ne seront pas gratuites cette année (non électorale). La question a été posée du choix des dates (du 1er au 25 décembre) au lieu de la période des fêtes (du 20/12 au 5/01). Réponse intéressante du maire, "on a fait comme les autres avant" ;)
  • La mairie avait distribué dans les boites aux lettres un document parlant de l'opération de réhabilitation de 2 maisons dans le village pour créer 7 logements sociaux. Tout était prêt pour en parler, mais visiblement les habitants présents n'étaient pas intéressés par le sujet.
  • Le responsable de la police nationale était présent, mais n'a pas été très concerné. Il a voulu parlé du plan anti cambriolage, mais a bafouillé qu'il n'avait pas encore les instructions de sa hiérarchie, donc on n'en saura pas plus.

Ensuite j'ai posé une série de questions que j'avais préparé (du coup j'ai un peu monopolisé la parole):

  • Je n'ai pas manqué de marteler encore une fois que les réunions devaient commencer à 19h pour que les commerçants et autres actifs puissent y participer, faisant écho à ma demande récurrente concernant le conseil municipal qui commence à 17h. Le maire a été un peu moins fermé cette fois-ci et envisage 18h30 pour les prochaines.
  • Ne faudrait-il pas faire une étude de faisabilité d'une route descendant de l'avenue des Pugets vers le Var au niveau du Gymnase Pagnol. Une dame dans l'assistance a ajouté que cela avait été envisagé il y a longtemps.
  • Problème du débouché de la rue du Var sur l'avenue des Pugets, les automobilistes n'ont aucune visibilité et surtout les piétons se croient en sécurité sur le trottoir sans s’apercevoir qu'ils croisent une rue. Il faudrait une rupture sur le trottoir pour que les parents puissent indiquer aux enfants de s’arrêter et de regarder.
  • La marie pourrait-elle s'impliquer dans le câblage en fibre optique qui arrive dans le quartier mais qui a peu de chance d'être déployé dans le village, les opérateurs préférant les immeubles.
  • Doublement de la CD95, la voie le long de la digue du Var en face de la mairie. Le projet de palplanche présenté en conseil municipal et mis en œuvre par le conseil général[2] ne prévoit absolument pas le doublement de la chaussée, mais la réalisation d'une piste cyclable. Il m'a été répondu que c'était en cours de pour-parlé avec la métropole (qui a les compétences de voiries). Cependant, je sais par ailleurs que comme ce n'est pas dans la compétences du conseil général, il ne fera pas ces travaux. On est typiquement dans un cas de problème de compétence: le CG06 gère les cours d'eau, et la métropole les routes, il faut donc qu'ils s'entendent pour faire une route sur une digue. On est pas sortit de l'auberge malgré les propos rassurant de madame Hébert.
  • Dans le projet initial de l'OIN (éco vallée), il y a un pont traversant le Var entre la mairie et la piscine, qu'en est-il ? La question a été remise à l'ordre du jour par la commune, mais sans plus de précisions.

Donc voilà, un très intéressante réunion[3], hélas avec trop peu d'habitants du quartier, j'espère avoir fait nombre avec mes questions. Elle a durée quant même 2h avec une bonne ambiance.

Notes

[1] Mardi 18 novembre à la salle F à 18h30

[2] Rénovation de la digue pour entre autre obtenir une levée partielle de l'innondabilité.

[3] C'était une promesse de campagne du candidat Segurra. On verra pour les autres, mais au moins celle là est tenue et j'apprécie.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 14 novembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 13/11/2014

Trop de boulot pour pouvoir assister à ce conseil municipal, avec en plus la préparation de l'élection interne du MoDem06 qui s'est rajoutée par dessus jusqu'à point d'heure.

Heureusement, Cyril a fait un petit live tweet du conseil municipal. Bon, il n'a pas vraiment fait d'efforts pour faire semblant d'être neutre dans ses commentaires, mais c'est ça qui fait le charme de l'exercice.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 25 septembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/09/2014

Comme d'habitude maintenant, j'arrive au milieu du conseil municipal, puisque le maire ne veut pas en changer l'heure et le maintient à 17h. On a pas le droit de travailler et de s'intéresser à la politique dans cette ville...

Parmi les événements du jour, le 1er adjoint, Michel Ghetti qui rend ses délégations à l'urbanisme et à l'aménagement, officiellement pour des raisons personnelles, mais officieusement car ça sent le gaz et qu'il n'a pas envie que ça lui pète à la figure.

Le live twitt se lit de bas en haut et reprend tous les twitt publiés avec le hashtag #slv06.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 26 juin 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 26/06/2014

A part ou peut être à cause des soporifiques interventions du premier adjoint, M Ghetti, ce conseil s'est déroulé tranquillement. Comme il commence à 17h30 et que je travaille, je n'ai pu commencer le live tweet qu'à partir de 18h30.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 20 juin 2014

Une prison à St Laurent du Var

La campagne électorale parlait d'un incinérateur à St Laurent du Var. En fait c'est un tout autre projet qui sort 3 mois après l'élection du nouveau maire de St Laurent du Var: la création d'une prison aux Iscles[1] serait dans les tuyaux. Je serai méchant je dirais que c'est la première couleuvre que notre nouveau maire avale, lui l'ex policier aurait le mauvais rôle de refuser la construction d'une nouvelle prison tout en clamant que la sécurité c'est lui !

La reconstruction de la prison de Nice est un vieux serpent de mer, qui navigue dans le marigot politique local et survit à chaque changement de majorité à la tête de l'état ou de la commune, tant la prison est vétuste. Il y avait des projets de reconstruction sur la prison actuelle ou dans la vallée du Paillon. Finalement c'est ce côté du Var qui séduit. Ce qui m'étonne c'est qu'une telle construction se ferait sur une zone qui n'est pas vraiment constructible pour une telle densité. Je sent que la révision du PLU va être sportive du coup ;)

Lire l'article sur la page Facebook de la préfecture

Notes

[1] Le quartier au nord de la zone d'activité le long du Var.

[2] Lien ajouté après publication.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 23 mai 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 21/05/2014

C'était mon 2ème conseil municipal depuis l'élection, et le premier dans la salle du conseil. Comme le maire ne veut pas changer l'heure de début, j'ai donc manqué une partie des débats.

Pour être sincère, je suis un peu rester sur ma faim. Les interventions des adjoints Lisée ou Ghetti sont plus des prises de parole de techniciens que de politiques, ce qui n'est pas étonnant au vu de leurs expériences passées. Mais cela aseptise leurs propos dans le jargon administratif, pourtant on sent qu'ils font des efforts pour en sortir. Bref ils sont dans les faits et pas dans les orientations politiques. Mais soyons honnête, dans la majorité précédente, à part Revel, ce n'était pas mieux[1].

Pour ce qui est du maire, il n'a pas encore fait les progrès escomptés, et utilise abondamment la langue de bois pour répondre, souvent imprécisement[2]. On sent que la campagne est encore proche: Ségura en parle tout le temps, ainsi que Revel qui fait constamment référence à son action passée.

Il n'y en a qu'un qui reste égal à lui même dans l'incompétence, c'est Orsatti, toujours à chercher querelle à quelqu'un, en l'occurrence le maire[3], noyant ses rares propos intéressants dans un blabla auto suffisant qui a exaspéré tout le monde.

Ci-dessous les quelques tweet émis avec le hash tag #slv06[4]

Notes

[1] Pour ne pas dire pire pour certains.

[2] Ça existe ce mot ?

[3] qu'il a réussi à énerver

[4] On notera que personne de l'équipe du maire ne twitt, que ce soit les élus ou le public.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 20 avril 2014

Le conseil municipal est-il réservé aux non actifs ?

J'ai découvert avec surprise que le dernier conseil municipal avait lieu à 17h30, et de même pour les prochains. Donc impossible pour moi de m'y rendre car j'arrive du boulot au plus tôt à 18h30, et j'ai noté que pas grand chose n'a été twitter durant ce dernier conseil, ce qui n'est pas étonnant, la génération twitter est celle des actifs. Je ne connaît aucun retraités qui utilise twitter ;)

L'ancien horaire, 20h30 avait l'avantage de permettre de manger avant d'y aller. Le ventre plein, les débats pouvaient durer plus longtemps. Avec le nouvel horaire, l'appel de la soupe incitera sûrement les conseillers municipaux à mettre fin plus tôt aux débats, sauf si quelques uns prenaient leurs précautions et se munissaient de sandwich, ce qui pourrait devenir amusant, en fonction de qui a anticipé de venir avec un enca.

Toujours est-il que Cyril lance une pétition pour inviter le nouveau maire à choisir un horaire pour le conseil municipal plus compatible avec la vie professionnelle, les actifs aussi payent des impôts et peuvent avoir envie de suivre le conseil municipal, sur place ou même dans le futur, à distance via internet si d'aventure le conseil devenait retransmis sur le net.

Signez cette pétition, il doit bien y avoir un moyen de trouver un juste milieu entre 17h30 et 20h30:

www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=CMslv06

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 2 de 7 -