En dehors des ateliers officiels se sont tenus des cafés démocrates pour parler d'un peu de tout, organisé par Quitterie, un peu improvisé dans les coins ou les couloirs autour du bar. Ce soir, il y avait comme invité Corine Lepage à qui j'ai posé la question récurrente d'une confédération ou pas au sein du MoDem. On a entendu au congrès de Cap21 en juin, dans la bouche de certains UDF, et évoqué par Corinne Lepage sur son blog il y a quelques jours, la demande de commencer la vie du MoDem sous la forme d'une confédération de partis.

La réponse de François Bayrou a été explicite cet après midi en disant que les confédérations étaient un enfers qu'il ne souhaitait pas revivre comme au temps de l'UDF avant 1998. La salle a été sans ambiguïté sur la même longueur d'onde.

J'ai demandé à Corinne Lepage de nous expliquer pourquoi certains voulaient absolument de cette confédération. En fait sa réponse m'a rassuré. En effet son engagement est avant tout pour mettre le développement durable au coeur de la politique et c'est la priorité de Cap21 au sein du MoDem. Comme elle sait que ce n'est acquis, l'organisation sous forme de confédération est le moyen de continuer de porter ce message au sein du MoDem.

Il est donc clair que ce n'est pas une proposition de confédération d'un point de vue idéologique ou pour partager le pouvoir. La réponse de Corine Lepage permet donc de d'envisager que le MoDem soit unitaire si le développement durable se retrouve au coeur du projet. Personnellement j'y suis favorable, reste à savoir ce qui empêcherait qu'il y soit.

Tag : Forum-democrate-seignosse-2007