Le sujet de l'introduction de tests ADN pour n'importe quel problème de la société est le premier pas qu'il faut surveiller. Tout comme la poudre qui permet de faire des feux d'artifice, de construire des routes et de fabriquer des armes, la génétique est une boîte de Pandore dont la très grande majorité des citoyens n'a pas même idée de ce qu'elle peut contenir.

L'encadrement éthique de tout ce qui a rapport au patrimoine génétique nécessite du temps, beaucoup de temps, de réflexion, de débats, de mise en perspective et de pédagogie. Je ne vous cache pas que les visées politiques et les clins d'oeil à l'électorat d'extrême droite qui sous tendent le projet de loi sur l'immigration me dérange, car le gouvernement médiatique qui dirige la France ne me semble pas en mesure de conduire des débats sereins sur les conséquences de l'introduction de tests ADN.


Le système de contrôle de l'ADN dans le film Gattaca, présent à l'entrée du centre de formation et partout où l'on veut contrôler votre identité, grâce au prélèvement d'une micro goutte de sang. (source image)

Je le soulignais déjà au sujet de l'utilisation d'un bracelet électronique qu'il y a un réel danger de mutation de notre société. Sous couvert de lutte contre le terrorisme, de lutte contre les vilains étrangers "qui viennent manger le pain de nos arabes"[1], de lutte contre ces jeunes qu'il faut nettoyer à haute pression, de lutte contre ces hordes de pédophiles qui sévissent sur internet... on fait entrer dans les esprits l'acceptation qu'il faut renoncer à nos libertés, petit à petit, morceaux par morceaux.

Je voudrais que les journalistes fassent leur travail et remettent en perspective ce contre quoi l'on lutte, ce pourquoi on nous demande de prendre de tels risques de perdre à chaque nouveau texte un peu plus de nos libertés. Combien de familles sont concernées par ces tests ADN ?

La présence d'un tel texte va donner un pouvoir "administratif" colossale à l'administration qui comme chacun sait répond humainement au question qu'on lui pose[2]. Sur une problématique éminemment humaine, la famille, on donne une réponse technique que tout le monde s'accorde à reconnaître imparfaite, puisque ce qui définie une famille ce n'est pas la filiation génétique. Ce débat quitte clairement le champs de la loi et de l'outil administratif pour rentrer de plein pied dans le champs de la politique. C'est un changement de notre société qui est en cour, qui est initié par ce gouvernement. Les quelques centaines de regroupements familiaux par an qui sont concernés par ce texte qui n'est en l'état déjà plus très efficace pour lutter contre l'immigration illégale, ne sont qu'une excuse.

Bienvenue à Gattaca...[3]

Notes

[1] Coluche.

[2] Humour noir, les règlements ayant justement vocation à éviter que l'administration puisse être compassionnelle dans ses décisions, et encore heureux.

[1] Un film à voir et à revoir, documentation ici et .