Ceux qui me connaisse m'ont déjà entendu parlé de geek, voir même pour les plus avancés en geekitude, m'ont même parfois rangé dans cette catégorie. Mais je me soigne. Enfin j'essaie[1]. Ma femme n'est pas encore partie et elle utilise même Linux pour son boulot. Tout n'est pas désespéré...

Voici un site d'humour typiquement geek : bash.fr (cliquez sur le lien pour charger aléatoirement 50 quotes). Ci dessous une de mes préférée :

"une infomane, c'est une fille pro en informatique ? " (lien)

Je donne quelques éléments pour les non geek, car il y en a parmi les lecteurs de ce blog, afin de saisir la puissance de cette simple phrase : après avoir lu la définition du geek sur wikipédia ou plus accessible sur copine de geek[2], vous savez que le geek est, entre autre, un animal avec une maturité sexuelle d'ado boutonneux qui vit les doigts dans le clavier, connecté en permanence sur le net. La blague prend tout à coup un second sens beaucoup plus profond. Elle illustre tout le désarrois du geek dans sa quête du grall : la femme objet de désir inaccessible et qu'il sait être intrinsèquement imperméable à la plus profonde partie de son être, sa geekitude[3]. Sous couvert de jeu de mot, c'est toute une thèse sur la condition geek qu'il serait possible de faire à partir de ce simple trait d'humour. C'est émouvant, c'est fort.

Je profite de ce billet pour dire combien je remercie la providence de m'avoir fait rencontrer mon épouse[4].

Notes

[1] Quant on ne me donne pas des prétextes pour remettre le soir après le boulot les doigts dans le clavier. Personne n'y verra la moindre allusion à une certaine campagne...

[2] Le site Copine de geek est THE SITE pour comprendre la geekitude.

[3] A part les copines de geek, mais combien sont-elle ces perles rares ?

[4] N'allez pas croire que c'est la proximité de la St Valentin qui m'incite à faire de la lèche, hein, mauvaises langues.