Je vais passé pour un obsédé de l'orange avec ma confiture, le vin d'oranges et maintenant la greffe d'oranger. Je vous promet que cela n'a rien à voir avec le MoDem. Il se trouve, qu'un oranger a été le terrain de jeu de mes années d'enfance. La maison dans le jardin de laquelle cet arbre extraordinaire pousse[1] devrait subir les affres du progrès façon promoteur. Peut-être y survivra-t-il, au fond d'un jardin gazonné où plus aucun enfant ne pourra gambader, peut être pas. Alors j'ai voulu en garder un petit quelque chose.

Un jour, il y a un paquet de temps, j'avais planté un pépin de pamplemousse qui avait germé dans le fruit. Il y a trois ans je l'ai fait greffé avec un greffon de cet oranger. Hélas, l'arbre qui en a résulté est stérile et n'a jamais fait la moindre fleur. Peut être est-ce le porte-greffe ou une incompatibilité entre le greffon et le porte-greffe. Toujours est-il que je suis un peu dépité et que depuis l'année dernière je cherche une solution.

Cet hivers j'ai cherché dans les jardineries dans lesquelles je passais, s'ils avaient des porte-greffe à petit prix. J'ai trouvé à Castorama, un petit agrume[2] qui était en vente depuis trop longtemps. Il était chétif, et n'avait même plus d'étiquette. Je l'ai eut pour 8€. Il a eut droit à une petite cure d'engrais et aujourd'hui, il pète la forme.

A partir du très bon article http://www.jardin-mundani.com/Franc... j'ai donc attaqué ma première greffe d'oranger. Après lui avoir coupé la tête juste en dessous de la greffe[3], j'ai découpé l'écorce en trois endroits et décollé avec un cutteur stérilisé à la flamme[4].

J'ai suivi scrupuleusement les indications de la greffe couronne. J'ai vu dans un bouquin qu'il pouvait être intéressant d'utiliser du fil de laine naturelle au lieu du raphia. En effet il ne faut pas oublier de supprimer le raphia dès que la greffe démarre pour ne pas l'étrangler.

Comme mon immense parc de 32m2 sert aussi de terrain de jeu à mes enfants et aux chats du voisinage, j'ai ajouté une protection supplémentaire.

Je vous raconterais la suite de ma première tentative de greffe, dans les semaines à venir.

Notes

[1] Un oranger de plus de 6m de diamètre, avec toutes les branches qu'il faut pour grimper dedans et qui fait des oranges douces tout l'hiver, si c'est pas extraordinaire !!

[2] Je n'ai pas la moindre idée, ni la vendeuse, de quel agrume il s'agit.

[3] Le but est ici d'avoir un porte greffe vigoureux et fertile.

[4] Je n'ai pas de couteau à greffer, donc j'ai pris une lame bien affutée, rougie à la flamme pour enlever toutes les trace de produit.