Jean Claude Casanova

Si vous voulez ne plus avoir de problème avec la dette il suffit de ne pas emprunter.

Si vous croyez qu'au présent et pas à l'immortalité, vous faite des d'investissement de plus en plus court terme (plus d'investissement)

En même temps que l'on a inventé le prodigieux outil de la monnaie, on a inventé les crises monétaire. L'existence de l'assurance qui a permis le commerce maritime en mutualiser les risque. La crise est une crise de confiance des instruments bancaires. La croissance des actif financier est le double de la croissance des actif productif.

Tous les futurs retraités détiennent des créance, touts les gens qui ont des comptes en banque sont des créancier. Donc le patrimoine financier à beaucoup plus augmenté que le patrimoine immobilier. Comme nous ne produisons que la moitier du temps, le reste du temps nous sommes créancier. Donc la financiarisation est normal.

Le système financier, personne ne sait la quantité de créance par rapport à la quantité de biens. En 1930, on disait on disait d'un côté la monnaie et de l'autre le crédit. Aujourd'hui c'est pareil, car dès que l'on a une carte de crédit on a créé de la monnaie car la banque ne possède pas l'argent correspondant à ce que l'on peut dépenser avec sa carte.

Si le créancier à peur, il restreint la possibilité de créance.

Depuis 20 ans les taux d'intérêt sont bas. Personne ne l'avait prévu que ça durerait aussi longtemps. Les taux sont bas à cause de l'émergence de l'asie qui a une grande tradition d'épargne. Le monde asiatique est créancier du monde occidental. Le taux d'intérêt est de 1,5% zone euro à 3 mois et au USA à 0,12% (pakistant 13%).

Les états souverain ont tendance à s'endetter car c'est facile. L'endettement correspond à des périodes de guerre. Mais depuis 25 ans il y un accroissement de l'endettement.

On invente des quantité de systèmes pour permettre d'emprunter. On peu s'assurer contre tout. Il y a un nbr infini de créances.

Les américains dans les années 90 on libéraliser le système bancaire qui était très bridé suite à la crise de 1929. Il y avait une volonté politique de favoriser le crédit pour le logement. Et en 2007, les gens ont découvert qu'il y avait des créances douteuses, ce qui a provoquer la panique. En 32, les américain avait compris que laisser les banque faire faillite correspondait à une réduction de la masse monétaire, qui crée par boule de neige une contraction du système financier. Donc en 2007, pour éviter la faillite, on donne tout l'argent nécessaire au système financier, en s'engageant en régulant le système.

Les banquier européen n'ont pas envie que la réglementation américaine s'applique en plaidant que contrairement aux usa, les banques eu financent les entreprises.

La rente pétrolière correspond à 200 milliards cherche à se placer. Londres et NY sont les 2 pôle. La crise US se propage aussi à Londres.

Il y a en Espagne, une bulle immobilière avec plus de logement que la demande à cause du faible coût du crédit. Le gouvernement espagnol a laissé construire des logements avec 0% d'apport, et donc des faillite prévisibles s'il n'y a pas de locataires. En Irlande et en Islande, il se sont mis à faire des banques comme à Londres. La bulle bancaire a explosé avec un système bancaire plus gros que l'état qui l'a ruiné.

La Grèce est un pays sous développé fiscalement. Ce pays structurellement débiteur dans ces finances public qui pouvait emprunter à 3%. A 10 ans la Grèce emprunte à 22% alors que la France à 2,2%. C'est un pays qui ne peut plus s'endetter, car il se l'est trop.

Pourquoi on ne dit pas que la Grèce fait faillite comme les argentins ou les mexicains ? Par ce que brusquement tous les bons du trésors européen deviendraient suspect, tous les système financier occidental est en danger car plus personne ne prête.

Comme on sait pas ce qui va se passer en 2012 (double deep, 2ème crise). Inquiétude de la conjecture US et européen. Il faut sauver les meubles.

Ce serait très heureux si nous avions un taux de croissance à 1% dans les prochaines années. Si on est à 0 ou en dessous c'est que la crise s'est amplifiée.

Faire une réglementation est très difficile pour définir jusqu'où l'on peu prendre des risques.

En Europe nous avons des hommes médiocre et des institutions incertaines pour mettre en oeuvre les décisions nécessaires. En gros ils vont tous dans la bonne direction. Les euro-obligation : votre voisin à le droit d'emprunter et vous devez le garantir. Cela implique un mécanisme de vérification qui est un vrai système fédéral. Pour pouvoir voter un accroissement de l'endettement de la France il faudra l'avis des autres pays eu. Ce sont des remède à 4 ou 5 ans.

La BCE a fait des progrès « au feu » en achetant des emprunt grec pour garantir la stabilité de la zone euro.

Cette crise va être gérer entre les élection française et allemandes de 2012, donc ce sera douloureux. Les japonais ont eu 10 ans de stagnation.

Il va falloir agir sans institution.