De deux chose l'une, soit les adhérents de l'UMP sont des veaux, du moins un suffisamment grand nombre pour que ça vaille le coup, soit leur président, Jean François Copé, les prend pour des veaux[1].

La dernière missive envoyée aux adhérents et sympathisants commence par une dénonciation du projet de réforme pénale présenté par Christiane Taubira. Soit. L'UMP est dans son rôle, même si les arguments peuvent être jugés un peu spécieux selon que l'on adhère ou pas à la critique. En voici un extrait:

Parmi les mesures proposées, la plus étonnante - pour ne pas dire la plus inconsciente - est sans aucun doute le remplacement de l'incarcération des personnes condamnées à des peines inférieures ou égales à cinq ans par une nouvelle « peine en milieu ouvert ».
Oui, vous avez bien lu : plutôt que de construire les places de prison qui manquent, on va libérer des condamnés.
La Gauche nous explique que la prison crée de la délinquance... Mais la vérité, je la connais, et vous aussi vous la connaissez : ce n'est rien d'autre que l'impunité, ni plus ni moins, qui crée la délinquance.

Jusque là donc, le président de l'UMP cause à ses adhérents et sympathisants, rien que de plus normal. Mais là où ça devient hallucinant, c'est dans la conclusion. On s'attendrait à l'encouragement à distribuer un tract, à signer une pétition, à manifester, à en causer autour de soi ou sur les réseaux sociaux pour diffuser cette opinion. Et bien non, voici la conclusion:

C'est pour cette raison que je vous demande de participer dès à présent, par votre don, à cette action forte d'opposition.

Donc la nouvelle forme d'adhésion aux idées de l'UMP passe par le don. Comme pour le théléton, plus vous êtes d'accord, plus vous payez. Il est vrai que Srkz, ne s'est pas contenté de se faire retoquer ses comptes de campagne lors de la dernière présidentielle[2], lui et son équipe ont aussi endetté l'UMP à un niveau jamais atteint avant lui[3], et qu'aujourd'hui le parti est au bord de la faillite, avec une échéance de 11 million à payer avant la fin du mois. JF Copé va devoir être imaginatif pour renflouer les caisses, car le gouvernement ne lui donnera pas des sujets aussi croustillants que le mariage pour tous ou la réforme pénale. Ça va être quoi le prochain UMPton ?

Notes

[1] Allusion évidente au propos d'un grand homme politique, dont JFC n'arrive même pas à la hauteur de la chaussette, et ça c'est mon opinion.

[2] De 10 millions quant même, c'est pas rien.

[3] plus de 44 million restent à payer.