En me baladant sur Facebook[1] je suis tombé sur une photo et un texte du nouveau maire de Vence qui annonce la création d'une structure intercommunale[2]

dombreval_intercommunalite.png

Lire le message sur le mur de Loic Dombreval


Et là je me pose la question suivante: quelle est la bonne échelle pour l'intercommunalité ?

La communauté d'aglo, puis la communauté urbaine et enfin la métropole Nice Côte d'Azur dans lesquelles ces communes ont été intégrées dès le début, n'avaient-elles pas vocation à fédérer les énergies et faire faire des économies d'échelles avec à terme comme objectif, la suppression de quelques strates du mille feuille administratif qui entoure les villes ?

Or dans la pratique, toutes les communes sans exception créent avec leur voisines des structures intercommunales pour gérer, qui le tourisme, qui les cantines scolaires, qui le transport urbain, qui les zones d'activité économiques... Au final, ces syndicats intercommunaux, qui peuvent brasser de grosses sommes d'argents sans forcément de contrôle démocratique qu'à posteriori, sont les décideurs, plus que les conseils municipaux ou métropolitains.

Je me demande si ce ne sont les contours de ces syndicats intercommunaux qui devraient être utilisé pour dessiner les communautés de commune. Ils sont en effet bien plus naturels que les rattachements de communes pas toujours fait pour les citoyens, car ils reflètent des besoins et des synergies réelles.

Notre métropole NCA est une blague, et elle n'est pas prête de nous faire faire des économies d'échelle.

Notes

[1] The evil one, yes !

[2] Avec nos voisins et amis Jean-Michel Sempéré, maire de Saint-Jeannet, Joseph Le Chapelain, maire de Saint Paul de Vence, et Damien Bagaria, maire de Tourrettes sur Loup, dans la salle du conseil municipal de Vence, lors de la première réunion du "Pays de Vence", syndicat intercommunal en charge notamment du développement économique et touristique du moyen-pays. Nous allons ensemble développer de beaux projets pour notre territoire.