election.pngBon j'ai essayé de m'y intéresser un peu, j'ai écouté quelques vidéos des candidats sur le net, lu les tracts ou les professions de foi[1], mais sincèrement je suis assez désespéré par cette campagne dans ma commune.

Alors voici quelques commentaires en vrac:

  • Annie Finzi et Léopold Mayen: je connais un petit peu les 2 hommes, le titulaire et son suppléant mais pas les 2 femmes. C'est pour moi une candidature de revanche après la défaite des municipales, car quant on écoute Mayen, il ne parle quasiment que de son bilan comme ancien adjoint au maire, et il faut que celui qui fait l'interview lui arrache de parler de sa co-titulaire, ce qui est un peu choquant. Même si l'homme est sympa, je ne comprend pas sa candidature et sa profession de foi ne m'en donne pas plus à comprendre.


  • Jeanne Duras et Henri Revel: là la motivation de la candidature est clairement affichée, faire la promos des jeunes comme il dit. Donc aucune ambition de gagner, mais alors pourquoi diable est-il titulaire avec son ancienne suppléante ? Si c'est pour mettre le pied à l'étrier à d'autres, autant se mettre en retrait. Je crains hélas que cette candidature soit plus pour emmerder Ségura et par ricochet Estrosi[2] que pour autre chose, ce qui n'en fait pas une motivation très solide pour voter. Le plan semble être de participer au fractionnement des voix de droite pour permettre au FN d'arriver en tête au premier tour, comme lui avait gentiment fait les actuels membres de la majorité municipale lors du dernier scrutin cantonal en 2011[3]. Si on fait abstraction du caractère revanchard, c'est peut être le tract de Revel et Dura qui dit le moins de conneries.


  • Martine Nativi et Alexan Colmars, les communistes de service sont visiblement fans de Nelson Mandela, qui doit être ravis de se retrouver sur ce tract. Bon comme d'habitude avec les communistes il suffit de se servir pour financer les propositions, donc c'est irréaliste et sans intérêt.


  • Brigitte Merle des Isles et Lionel Prados, les représentants de Marine, qui nous font un tract sans la moindre personnalisation locale donc décorrélé des réalités[4]. Des propositions à la con et illégales, sans rapport avec les compétences du conseil départemental, dénonciation en vrac... un florilège susceptible d'énerver le moindre démocrate qui lirait ce tract, et je pense que c'est fait pour. A gerber !


  • Stéphanie Braganti et Antoine Marchese tout vert même sur les photos comme disent mes enfants. La profession de foi est intéressante, bien que non financée comme toujours avec la gauche, mais ça aurait été bien si leurs propositions tenaient un peu plus compte de la réalité de notre canton dans lequel une partie des compétences du conseil général sont aujourd'hui transférées à la Métropole Nice Cote d'Azur, comme le transport ou les déchets. Après ça fait du bien de ne plus voir la tête d'Orsatti dans une élection. Il devait tellement avoir peur de se prendre encore une veste, qu'il a passé son tour. S'il pouvait définitivement laisser la place aux autres, ce serait vraiment bien.


  • Vanessa Siegel et Joseph Ségura, nos futurs conseillers départementaux s'ils arrivent à ne pas perdre face au FN. Ils ont le soutien de toute la nomenklatura UMP locale. Et pourtant, avec une investiture officielle, des communicants, des équipes municipales susceptibles de les soutenir, ils trouvent moyen de nous pondre une profession de foi truffée de promesses intenables, voir même stupides: des promesses pour ce seul canton, la vidéo protection qui n'est pas une compétence du CG[5]; financer la police avec quel argents, ce n'est pas non plus une compétence du CG; croisement des fichiers, c'est illégal sauf changement de la loi au parlement; 0% de hausse fiscale, c'est intenable les caisses sont vides; non remplacement de 2 départs à la retraite sur 3, comment ont fait tourner les services[6]; bourses pour les collégiens, avec quel argent; création de parcs naturels, où ça... Certains projets sont déjà en cours, c'est bien de les défendre, ça fera au moins ça de promesses tenues (caserne de pompier, piste cyclable).
Et alors ?

Ben rien. Alors que l'on dit partout que les électeurs sont prêt à voter pour les extrêmes par désespoir et perte totale de confiance dans les politiques et la parole politique, que font les candidats, ils racontent encore et toujours des bobards sur leur professions de foi. Sérieusement, comment veulent-ils donner envie d'aller voter ? Voilà comment la droite locale veut lutter contre le FN, en se divisant pour régler de vieux comptes et en racontant n'importe quoi. Je n'ai qu'un mot, Bravo !

Ça donnerait presque envie de voter pour les verts, histoire de les laisser dans leur merde, et pour faire d'une pierre 2 coups en faisant chier Orsatti s'ils faisaient plus que lui... et puis au second tour, il faudra aller repêcher le maire de St Laurent[7] et la conseillère municipale de la Gaude pour qu'ils ne coulent pas face à la vague de ras le bol portée par les candidats du FN. Super, j'en ai envie d'avance.

Bon je vais retourner filer un coup de main à mes potes du MoDem à Cagnes 1, qui eux au moins font des propositions qui tiennent la route et surtout sont finançables, ce qui redonne un peu fois en la politique. Au fait, si ça vous intéresse, ils font une réunion publique mercredi à la maison de la mer.

Notes

[1] Je sais, c'est le service minimum.

[2] Revel vient de quitter la majorité à la métropole en rejoignant Bettati, le dissident de droite, et en dénonçant la gestion d'Estrosi.

[3] Villardry, Hebert et Ségura s'étaient présenté contre Revel et aucun n'avait appelé à voter pour lui au second tour.

[4] Comme à chaque fois avec le FN, le tract est exactement le même dans tous les cantons de France.

[5] En fait pour être précis, elle ne devrait plus pouvoir l'être, car la clause de compétence générale devrait sauter prochainement, seule close permettant au CG06 de financer des choses qui ne le regarde pas.

[6] Je l'attend cette proposition à St Laurent, juste pour rire.

[7] Vive le cumule des mandats, que ceux qui espéraient qu'il serait différent des autres se rassurent, il est bien dans le moule.