Je ne voudrais pas être défaitiste, mais on dirait que dans certains pays les vieux ont déjà gagné la bataille de la natalité

Pour revenir à la France, le problème n'est pas aussi aiguë, mais la tendance est là. J'en causai déjà précédemment au sujet de la représentation politique qui est intrinsèquement au mains des seniors, et ce n'est pas prêt de changer, avec à mon sens un glissement vers une gérontocratie.

L'autre aspect bien sûr concerne les retraites et notre système de soins dont les équilibres financiers sont mis en péril par leur mode de financement hérité de l'après guerre. Si vous avez la patience, il y a un intéressant billet à lire, très complet et très accessible: Financement des retraites : étude complète et sans complaisance.

Comme disait Raymond Devos, ne prenez pas trop de coup de vieux, car à force on en meurt.