Cet article est un peu long, mais il permet vraiment de comprendre ce qu'est et ce que veut Daesh. C'est un travail de journaliste exceptionnel:

Ce que veut vraiment l’Etat islamique

L'auteur nous met en garde contre l'idée que l'EI ne serait pas islamique. En fait d'après l'auteur, l'EI est totalement islamique et applique à la lettre la charia, la loi qui s'applique dans le califat, ce que la très grande majorité des musulmans ont renoncés à faire depuis des siècle. Ceci donnent particulièrement de relief aux positions de certains imams français qui plaident pour une lecture moderne du coran, voir même une lecture française:

Les musulmans peuvent affirmer que l’esclavage n’est plus légitime aujourd’hui, et que la crucifixion est condamnable à ce stade de l’Histoire. Nombre d’entre eux tiennent précisément ce discours. En revanche, ils ne peuvent condamner l’esclavage et la crucifixion dans l’absolu sans contredire le Coran et l’exemple donné par le Prophète.

On a à faire à une lecture très stricte d'un texte moyenâgeux écrit dans une période très troublée de l'islam. De mon point de vu de néophyte, la charia a été nécessaire politiquement pour rassembler sous la même bannière, les musulmans éclatés en une multitude de royaume. La religion m'apparait avoir été un prétexte, un peu comme l'église Anglicane née d'une volonté politique du souverain britannique de s'affranchir de la tutelle des papes.

Un chapitre entier décrit l'idéologie lié à l'apocalypse et permet de comprendre que les hommes et femmes qui rejoignent Daesh ont déjà accepté l'idée de fin du monde. Ils ne souhaitent même pas convertir à leur idéologie, puisque le nombre de survivant à l'apocalypse annoncé et faible et qu'ils veulent en être.

Lire ce texte est très éclairant, mais la conclusion fait un peu froid dans le dos.

De temps en temps, quand je croise un article exceptionnel, j'en garde une copie sur ce blog, à l'encontre des lois sur le copyright, car les sites hébergeant ces articles ont la fâcheuse tendance à les faire disparaitre au bout d'un certain temps. Je vous invite cependant, tant que cet article est disponible, à le lire sur le site d'origine sinon en voici une copie au format PDF.