Certains hommes ou femmes politiques se sont un peu trop inspirés de ce génie du verbe qu'était Raymond DEVOS