Quatre jours pour faire un tour vers la célèbre Venise, pour la faire découvrir aux enfants. Ma maman m'avait emmené pour le première fois dans cette ville vers 8 ou 10 ans. J'y suis retourné en amoureux en 2007 et cette fois-ci en famille.

L'hôtel dans lequel nous logeons se trouve à Mestre, la ville juste en face de Venise, à quelques minutes à pied de la ligne de tram qui relie les 2 villes. Mestre est une jolie ville avec un centre très mignon. La dernière fois que nous sommes venue à Venise en 2007, nous avions eut beaucoup de mal à trouver un hôtel dans Venise et en plus, ils sont horriblement chers. Alors certes nous n'avons pas trop choisi l'hôtel puisque nous avons utilisé les nuits prépayées offerte par ma mère (merci maman), mais cela s'est relativement bien passé pour un départ un peu à l'arrache décidé en moins de 10 jours. Il y a des tram tous les 10 min environ et le trajet coûte 1.50€ pour une durée de moins de 15 min. Bref, c'est une solution très pratique pour se rendre à Venise.

Dans les outils pratiques à prévoir, une carte et un guide sur le téléphone si vous n'avez pas le temps de récupérer votre version papier prêtée à des potes:

  • Carte hors ligne de Venise avec positionnement GPS, bien pratique quand le réseau fait des sienne ou que la carte papier fournie par l'hotel est en charpie: Ulmon Venise.
  • Guide hors ligne des principaux monument et lieux de visite, avec descriptif, photo, positionnement GPS et près de 25 itinéraires dans Venise: Très chouette projet dont malheureusement l'application plantait régulièrement sur mon téléphone, à chaque fois que je passais sur l'appareil photo. Je pense que c'est une incompatibilité avec la version 6 d'Android, donc à tester quant même: Venise Guide touristique par JS Guide.
  • J'ai aussi préparé à l’arrache quelques compiles de conseils trouvés sur le site du routard, du petit futé ou du lonely planet, soit dans leurs pages dédiées à Venise, soit dans le forum avec quelques conseils sympas de vacanciers. Bref, c'était un peu de l'impro, donc madame était un peu contrariée, mais comme de toute façon nous voulions "faire sentir Venise" et pas faire la course aux monuments, ça n'a pas été bien grave.
Jour 1: autoroute et Mestre

Mestre, centre-villeNous avons fait la route jusqu'à Mestre (environ 6h). Arrivés en fin d'après midi, nous sommes allé découvrir son centre ville, à la recherche d'un chocolat "dense". Un peu de lèche vitrine, et on a rodé les chaussure pour le lendemain.




Jour 2: Venise la sérénissime

VeniseCette ville est tellement exceptionnelle, que c'est gâcher de se contenter des autoroutes à touristes. Il faut se perdre dans les rues et ruelles de Venise, et tomber sur des placettes biscornues, des quais déserts, des façades magnifiques citées par personne.

Donc nous avons beaucoup marché, dans le Dorsoduro (ouest de la ville), puis San Marco (le centre). Nous voulions faire la visite guidée du palais de Doges 2 jours après, mais il faut s'inscrire au moins 2 semaines à l'avance, donc les enfants n'ont vu que l'extérieur.

Nous avons continué vers Castello (l'est de la ville). Même avec quelques bonnes glaces, les enfants (et pas qu'eux) étaient cuits. Retour en Vaporeto (7.5€/pers) par le grand canal pour voir les façades des plus beaux palais. Venise les palais depuis le grand canal




Jour 3: Murano

Murano, VerrierCette fois-ci, ballade dans le Carnegio (le nord de la ville) pour rejoindre l’embarcadère de Fondamente Nove qui est le seul permettant de prendre les tickets de vaporeto réduit à 5€ pour Murano. Arrivé à Murano, en descendant à gauche, on marche 3minutes et on arrive dans une verrerie qui met en scène le travail d'un verrier pour expliquer la technique du verre soufflé et du verre travaillé dans la masse.

Ensuite nous nous en somme mis plein les mirettes avec des œuvres exceptionnelles dans les différentes galerie et boutiques qui sont le long du canal. Un petit encas sur un banc sous un arbre, une petite glace artisanale à l'huile d'olive et chocolat noir (exceptionnelle, dans une ruelle parallèle à la Calle da Mistro), et nous voilà tranquillement repartit pour Venise. Le temps est plus lent à Murano, plus propice à la rêverie. Pas de monuments exceptionnels, mais des rues larges, de la verdure, de la place. Murano, grand canal

De retour à Venise direction de Pont du Rialto, car on l'avait promis au enfants la veille. Même eux on voulu fuir la foule et l'on est vite retourné nous perdre dans les myriades de ruelles des quartiers San Polo et Santa Croce, où même le GPS ne s'en sort pas car les façades sont trop hautes, à telle point que le plan d'aller visiter un des palais est tombé à l'eau, le temps filant trop vite. On s'est vengé sur une bonne glace, chez Alaska, Cala Larga dei Bari, de ces glaces inoubliables, pas trop sucrées, subtiles et originales.




Bon, ce sera tout pour cette fois-ci. Demain nous ferons un peu de shopping à Mestre pour rapporter des spécialité culinaires locales (chocolat, pâtes, charcuterie, fromage, sauces, épices... on verra). Nous prévoyons toujours dans nos déplacements un détour par un supermarché pour voir ce que les locaux mangent en vrai. Ca prend moins la poussière que les bibelots et ça fait durer le plaisir.