L'autre jour, alors que j'étais à mon poste de travail, une jeune femme s'est présenté, vraisemblablement pour un entretien d'embauche, en portant un voile. Dans l'entreprise dans laquelle je travaille, il y a toujours eu des étrangers mais aucune étrangère, il n'y a pas non plus de françaises ouvertement musulmanes, donc nous n'avons jamais été confronté à la question du port du voile dans l'entreprise, si question il doit y avoir.

Nous avons été plusieurs à la regarder passer entre nos bureaux. Porter un voile n'est toujours pas une démarche neutre, et cela se remarque. J'ai donc lancé la question dans l'open-space sur le fait de se présenter à un entretien d'embauche avec un voile. Théoriquement, c'est un moment où l'on cherche plutôt à être incolore et inodore afin d'être apprécié sur ce que l'on est et pas ce à quoi l'on ressemble. Un commercial ou comptable par exemple portera obligatoirement un costume, ou un tailleur pour une femme, car c'est l'uniforme de ces métiers. Les créatifs inversement se devront justement de ne pas être conformistes.

L'entretien d'embauche est donc un moment particulier, où l'on a théoriquement pas toute sa liberté vestimentaire, afin de ne pas détourner l'opinion du recruteur vers des considérations secondaires. Porter un voile à ce moment là, reste un signal vestimentaire fort. Un de mes collègue a réagi en disant que c'est une question de priorité. Si la religion est prioritaire sur le job, alors il faut trouver un job dans laquelle il est possible de vivre avec sa religion. Cela me semble la bonne réponse.

Après, il faudrait que je fasse une introspection sur le fait que je suis gêné par ces "signes extérieurs de religion" que sont le voile ou la kippa, ou que je suis toujours interpellé lorsque je vois un prêtre ou une none dans la rue dans l'uniforme de leur sacerdoce[1]. Bref, si j'étais employeur, je serais bien en peine pour exprimer mon rejet de ce prosélytisme[2] religieux. Comment faire abstraction de cet inconfort lorsque l'on doit recruter quelqu'un que l'on va côtoyer tous les jours pendant plusieurs années. Que voilà une question épineuse. J'aime à penser que l'on n'y fait plus attention au bout de quelques temps.

Je suis un athée revendiqué qui joue de temps en temps à l'agnostique juste pour l'exercice intellectuel et cela ne se voit pas et seul les lecteurs de ce blog le savent. Est-ce que je fait le même effet sur les croyants ?

Pour aller plus loin sur le sujet:

Notes

[1] Quant j'étais à l'armée, la tenue de travail n'avait pas le droit de sortir des terrains militaires.

[2] Ok le mot est un peu fort...