Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 27 septembre 2018

Live tweet du conseil municipal de St Laurent du var du 26/09/2018

Ce soir beaucoup de conseillers municipaux absents, dont ceux d'extrême droite dans l'oposition. Beaucoup de sujets techniques avec l'accent mis par la majorité sur la mise en place de primes pour les agents municipaux.

Moschetti et Orsatti, chacun sur un sujet, on attaqué le maire sur ses votes métropolitains et donc indirectement son soutien à Estrosi, histoire d'essayer d'importer la guerre niçoise à St Laurent du Var.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 9 juillet 2018

Live tweet du conseil municipal de St Laurent du Var du 09/07/2018

Ce soir un conseil municipal rapide, visiblement personne n'avait envie de faire de vieux os.

On notera la petite crise de Moschetti qui voulait prendre la parole au début du conseil pour lire un texte que seuls les initiés pouvaient comprendre et s'en aller, et qui a été obligé de rester tout le conseil municipal pour attendre les questions diverses, un comble pour un élu...

L'opposition a été particulièrement aphone, avec rien à dire sur aucun sujet. Quelques annonces intéressantes, comme à chaque conseil, mais on aimerait en savoir plus et avoir un peu de débat contradictoire.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 28 mars 2018

Live tweet du conseil municipal du 28/03/2018

Pour une fois je suis même arrivé avant le début du conseil municipal. On notera ce soir l'absence de tout le groupe d'opposition de Revel, et la tension entre Orsatti et la majorité. La forme du propos d'Orsatti aura tué la moindre chance que l'on en retienne quoique ce soit du fond.

Autre élément important de ce conseil en plus du budget prévisionnel, c'est bien sûr la démission de Ghetti.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 13 février 2018

Au sujet de la probable future nouvelle prison des Alpes Maritimes

St Laurent du Var vu d'avionDurant la campagne législative que nous avons menée avec Nathalie Audin, elle a subi de violentes attaques sur sa position concernant l'implantation d'une prison à St Laurent du Var et la Gaude. Comme le sujet est de retour dans l'actualité, je voudrais le remettre un peu en perspective.

Ce qu'a dit, entre autre, Nathalie Audin durant la campagne législative

C'est sa réponse suite à une brève de Nice-Matin citant Joseph Ségura réagissant au débat organisé par Nice-Matin dans lequel Nathalie indiquait qu'il faudrait expliquer aux habitants les bénéfices d'une prison si elle venait à être implantée à St Laurent du Var. Vous retrouverez ce texte dans le lien Facebook suivant.

En réponse à M. Ségura, maire de Saint-Laurent du Var qui m'interpelle dans Nice-Matin.

Quelques questions.

1. Y a-t-il urgence, au nom de l'Intérêt Général, à trouver une solution au problème de la sur-population carcérale de la maison d'arrêt de Nice (183.2% de taux d occupation!). Sur-population en contravention avec les règles pénitentiaires du conseil de l'Europe et des conséquences financières pour l'État français (pour ceux qui n'ont en ligne de mire que la gestion au-delà des droits de l'homme), en contravention avec la loi instaurant l'obligation de l'encellulement individuel, sur-population qui favorise les phénomènes de radicalisation, sur-population qui engendre des conditions de travail très difficiles pour les agents de la fonction publique pénitentiaire? En admettant que les élus LR du département considèrent l'urgence, ce dont je ne doute pas, il convient de souligner que c'est une urgence urgente depuis au moins... 15 ans... attend-on que la prison de Nice devienne une pétaudière?

2. Le dossier "prison Saint-Laurent - La Gaude" n'est pas encore tranché par l'État, en qualité de vice-président, M. Ségura a une connaissance affûtée des problèmes de pression foncière au sein de la Métropole... de fait, j'imagine qu'à défaut d'accord sur Saint-Laurent du Var, il aura proposé d'autres solutions aux services de l'État répondant aux différentes contraintes (assiette foncière suffisante, problèmes d expropriation, distance raisonnable du palais de justice et d un commissariat...). Si oui... lesquelles?

3 Est-ce que, dans l'hypothèse où le projet de Saint-Laurent serait retenu, une fois que toutes les propositions seraient examinées, contre l'avis des élus municipaux et le désaccord d'une partie de la population M. Ségura et l'ensemble des élus métropolitains et départementaux feront primer l'intérêt général supérieur de la Nation en faisant œuvre de pédagogie ou préfèreront-ils entretenir leur notoriété en s'opposant à l'urgence de solutionner le problème de la maison d arrêt de Nice?

4. Peut-il, enfin, nous expliquer sa cohérence en matière de politique dans les domaines de la police et de la justice? Il est contre la construction d une nouvelle maison d arrêt, mais il est pour la construction d un commissariat, il est pour une politique répressive plus efficace et il est contre les aménagements de peine, il est donc favorable à plus d'incarcérations... partout... sauf en bordure du Var. Tout cela manque bizarrement de lien.

Qu'on puisse comprendre que personne n'ait envie d'une prison sous ses fenêtres est une chose et doit, évidemment, être entendu mais que des élus ne tentent pas d'élever le débat pour tenir compte de l intérêt général est affligeant.

Quand le phénomène Nimby frappe aussi les élus.

Donc c'est un point de désaccord entre Nathalie Audin et le maire de St Laurent du Var. Depuis plusieurs années, je partage ces mêmes interrogations à l'écoute des arguments entendus durant mes participations comme spectateur aux conseils municipaux. Malgré toute mon attention, je n'ai pas réussi à trouver l'argument justifiant d'un tel rejet par le maire de St Laurent du Var. Sa seule réponse chaque fois est qu'il y aurait un problème de foncier, comme quoi la ville a des projets pour ce terrain, sans en citer un seul. C'est un peu court et du coup, même si je voulais changer d'avis, je n'ai rien à me mettre sous la dent.

Le bal des faux-culs

Le maire de Nice souhaite que la prison de Nice soit réhabilitée sur site. Soit, pourquoi pas. Mais comment réalise-t-on cette prouesse de mettre en conformité une prison obsolète qui a déjà une population carcérale presque du double de ce qui est prévu ? Pour rendre cette prison conforme, il faudrait l'agrandir juste pour qu'elle puisse conserver la même capacité qui est déjà insuffisante. Et l'on ne parle pas de la période des travaux.

Donc lorsque Christian Estrosi dit qu'il veut que la prison reste à Nice, il sait que de toute façon, ceci implique l'agrandissement d'une autre prison (celle de Grasse) ou la construction d'une nouvelle (à priori à St Laurent du Var). Donc ça ne lui coûte rien de défendre la prison de Nice et faire plaisir au passage aux élus laurentins qui s'opposent à l'implantation de la prison sur leur territoire.

Mais alors me direz-vous, pourquoi dit-il cela ? Une des raison avancée (à vérifier bien-sur) serait que si la prison quittait Nice, le foncier correspondant deviendrait probablement du logement social, et les riverains de la prison n'en veulent pas. Pour le coup, une prison pose beaucoup moins de problème de voisinage ! Et Christian Estrosi écoute d'abord les électeurs niçois, beaucoup plus attentivement que les laurentins...

Des munitions pour la guéguerre Estrosi-Ciotti

Ciotti qui utilise le sujet de la prison pour taper sur Estrosi, Segura et Nègre, se fiche comme de l'an pépin des électeurs de St Laurent du Var, et encore plus depuis que le maire, Joseph Ségura est allié politiquement à Estrosi[1]. Il peut tranquillement utiliser ces contradictions pour se faire mousser et passer pour le chevalier blanc. La prison a servi d'épouvantail pendant la campagne législative 2017, elle peut encore servir pour les municipales de 2020, voir même en 2022 et au delà, vu les délais.

Je vous rassure, ni moi, ni Nathalie, n'avons la moindre affinité pour Ciotti, mais force est de constater que le bougre manœuvre bien pour cogner sur Estrosi.

Et donc ?

De mon point de vue :

  • une prison c'est de l'emploi et du business pour les habitants et entreprises de la commune,
  • ce sont des voisins pas très gênants,
  • il parait même que c'est comptabilisé comme du logement social, ce qui permettrait à la commune de se rapprocher des objectifs de la loi SRU sans dépenser un centime et réduire les pénalités imposés à notre commune.
  • réduire la surpopulation est un prérequis pour mettre en place une politique de réinsertion et accessoirement éviter les phénomènes de radicalisation.

Bref beaucoup d'avantages, et j'attends encore que l'on me fournisse les inconvénients. Il me semble donc raisonnable d'encourager le maire de St Laurent du Var à négocier avec l'état pour obtenir des routes, des aménagements municipaux et des contre-parties plutôt que de s'opposer à cette prison.


Ci-dessous quelques prises de position (pas neutres du tout) au sujet de l'implantation d'une prison à St Laurent du Var/La Gaude :

 

La vidéo extraite de l'article de France 3 "La tension monte entre les Républicains sur le projet de prison à La Gaude et Saint-Laurent-du-Var":

 

 

 

Note

[1] On notera dans l'article de Nice-Matin qu'il tape tranquilou aussi sur Negre, le maire de Cagnes, également un soutien d'Estrosi. Ça canarde dur à droite, il va y avoir des dossiers qui vont sortir, préparez le popcorn ;)

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 18 décembre 2017

Live tweet du conseil municipal de St Laurent du Var du 18/12/2017

Pour ce dernier conseil municipal de 2017, je suis arrivé comme la plus part du temps en retard. Il n'y avait pas de délibérations à enjeu politique, donc l'opposition a cherché la petite bête dans des sujets que l'on va qualifier de gestion courante.

Dans les nouvelles politiques secondaires, on apprend que la démissionnaire de la majorité il y a 2 conseils municipaux, Formisano a rejoint le groupe d'opposition "Mouvement des Laurentins Républicains" qui ne semble plus avoir son leader Ghetti que l'on ne voit plus depuis un bon moment.

Le groupe autour de Revel était totalement absent ce soir, ce qui s'est ressenti dans les débats qui était un peu plus calmes.

Correction: le prochain conseil municipal a lieu le 22/02/2018.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

vendredi 17 novembre 2017

Live tweet du conseil municipal de St Laurent du Var du 16/11/2017

J'ai enfin réussi à arriver quasiment au début du conseil municipal donc aujourd'hui le live twitt est complet.

Il n'y avait que 15 délibérations à l'ordre du jour, mais une grosse délib sur le stationnement a occupé à elle seule pas loin de 2h du conseil. Concernant les conseillers municipaux d'opposition, je reste toujours désespéré par la médiocrité des questions et des polémiques sans intérêt qui sont les seules animation de ce conseil. Madame Roux-Dubois a été la conseillère d'opposition la plus pertinente dans ses interventions, j'espère qu'elle continuera à interpeller la majorité de la sorte, ça nous change des combats de coqs entre les Moschetti, Orsatti et Segurra.

Petite note technique: j'ai réparé mon agrégateur de twitt pour qu'il s'adapte à la nouvelle taille des twitt qui passent de 140 caractères à 280. J'ai pu faire des phrases en meilleur français dans ce live twitt, j'espère que vous apprécierez ;)

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 13 décembre 2016

Live twitt du conseil municipal du 07/12/2016

Avec un peu de retard voici la compile en 1 page du dernier live tweet du conseil municipal.

On notera le départ de Pascale Formissano de la majorité, l'absence du 1er adjoint et la présentation du conseil des sages (à laquelle je n'ai pas assisté).

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 18 mai 2016

Live twitt du 18/05/2016 du Conseil municipal de St Laurent du Var

Aujourd'hui je suis arrivé à la fin de la délibération 2, l'approbation du compte administratif. Ce vote est normalement une formalité sans enjeux politique, puisque comme son nom l'indique c'est administratif et non politique. Bien sûr, on y retrouve les éléments du budget, donc forcément l'opposition s'exprime sur le sujet.

Ce soir il n'y avait qu'un absent, Israël. Orsatti a visiblement noté que ce qui a été retenu de son absence du précédent conseil municipal était le calme, et il n'a pas arrêté de souligner qu'il était très calme. C'est le maire qui s'est emporté sur le sujet des dépenses engagées par la mairie pour la venue de Bruno Lemaire en meeting dans le cadre de la campagne de la primaire de la droite.

Comme d'habitude, les femmes de l'opposition sont restées atones, sauf une petite question sans intérêt de HAMOUDI sur la date de livraison du skatepark alors que le 1er adjoint venait tout juste d'expliquer en réponse à Moschetti que c'était toujours en cours d'étude.

Pour le FN, Prados qui était aussi absent que les femmes de l'opposition, s'est réveillé pour dire une connerie et essayer sans succès d'énerver tout le monde en lançant une polémique au moment de clore les débats. Il a été poliment mouché par le maire qui visiblement voulait éviter que les débats s'éternisent.

Ce soir le conseil était studieux et plutôt calme. J'ai eu quelques échanges en direct avec l'adjoint Berettoni sur twitter. Pour les lire en contexte, cliquez dessus et dépliez la conversation, car ils arrivent dans le fil après mes propos.

Comme d'hab, ce live twitt se lit de bas en haut.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 30 mars 2016

Live twitt du conseil municipal de St Laurent du Var du mercredi 30/03/2016

saintlaurentduvar.pngBien que pas très actif sur ce blog en ce moment, je n'en reste pas moins intéressé par la chose publique, et donc au risque de me faire vertement engueuler par mon épouse, car j'abandonne mes enfants à leur triste sort, j'ai assisté au conseil municipal. As usual je suis arrivé en retard à 18h30, je n'ai pas pu quitter mon boulot plus tôt, donc il manque quelques délibérations dans le live twitt, et comme personne n'assure l'intérim...

Orsatti étant absent, le conseil a été très tranquille. Il y avait pourtant du lourd ce soir avec le budget primitif 2016, qui n'est pas le sujet le plus facile à twitter. Sinon, j'ai découvert ce soir un Franck Israël en mode "j'improvise en comptant sur mon talent", et il n'en avait clairement pas des masse ce soir, disant tout et son contraire dans la même phrase et pas qu'une fois. Revel a été égale à lui même, Prado totalement absent. Les femmes de l’opposition continuent à faire les potiches.

Pour le budget, je vous ai mis quelques photos de la présentation, mais elles sont un peu floues.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 10 septembre 2015

Modification du PLU à St Laurent du Var

La présidente de l'association la mouette laurentine, Christianne Cousinié, publie sur son mur Facebook une intéressante analyse d'une des modifications envisagée du PLU de St Laurent du Var. Cette modification conduirait à la création d'une nouvelle rue entre la Corniche Fahnestock (au niveau du 1er virage) et le boulevard Louis Roux (la rue qui monte en face de la poste).

Le projet présente bien sûr un grand intérêt pour désengorger le centre ville, notamment au niveau de l'école des Bigaradiers où un bouchon récurent se forme tous les matins et soirs au moment des entrées et sorties des classes. C'est cependant une zone d'habitation dense, et les riverains ne vont pas apprécier l'arrivée massive de voiture dans un quartier tranquille car formant une impasse. Si on voulait être mauvaise langue, on pourrait dire que ce projet n'avait aucune chance de voir le jour sous la précédente municipalité, dans la mesure où l'ancien maire habite ce quartier.

En revanche, si on regarde un plan, on peut quant même s'interroger sur le débouché du boulevard Louis Roux sur le boulevard du Général Leclerc, qui est passablement pas pratique. Il faudrait que cette nouvelle voie continue plus loin jusqu'au square Benes, avec une réflexion plus importante de la circulation autour de ce square. C'est du lourd, et ça va grincer, mais si ce projet abouti, se serait le premier chamboulement d'ampleur de la circulation dans St Laurent du Var depuis que j'y habite, avec la création d'une nouvelle route et pas seulement des changements de sens interdits.

Proposition modification PLU slv06 Photo aérienne du quartier

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 7 septembre 2015

Parkour: Assassin's Creed Unity en vrai à Paris

Je vous ai déjà montré une vidéo de parkour à Nice. Ici, les auteurs de ce film ont recherché dans Paris des environnements évoquant le dernier opus du jeu Assassin's Creed, y on ajouté les costumes et un semblant de scénario, puis grâce à la technique du Parkour, ont mimé les déplacements des personnages du jeu. Le résultat vaut le détour.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 31 août 2015

Opération de sensibilisation à la consommation de l'eau

Comme beaucoup j'imagine à St Laurent du Var, j'ai reçu il y a quelque temps un kit d'économie d'eau distribué gratuitement dans les boites aux lettres. Il se compose de 2 mousseurs qui se mettent à la sortie des robinets. Ajouté à un robinet, ils ajoutent des bulles d'air dans l'eau et réduisent le débit d'eau. Le jet du robinet, à donc le même volume, mais une partie de l'eau est remplacée par de l'air.

Je suis assez dubitatif quant à l'efficacité de telles actions. En fait ce qui me dérange le plus, c'est de laisser à penser qu'une quelconque économie est possible avec ces mousseurs. Certes il n'est pas faux que sur le robinet sur lesquels ils sont placés il peut y avoir une réduction de la consommation de 30 à 50%, mais ce n'est pas l'eau des quelques robinets qui représente la plus grande quantité d'eau consommée dans un logis:

  • La chasse d'eau des toilette est une des première source de consommation.
  • Les douches et bains.
  • Les machines à laver, le linge ou la vaisselle.
  • L'arrosage pour ceux qui ont un jardin.

Du coup le lavabo dans lequel on se lave les dents ou les mains, et qui est le seul de ma maison sur lequel le mousseur s'adapte (l'évier ou le bain n'ont pas les mêmes sorties), ne doit pas représenter grand chose dans la consommation totale. On se rappel aussi que même si au prix d'efforts importants je réduisais ma consommation d'eau, la compagnie d'eau s'est fait fort de faire évoluer les contrats pour que 70% de ce que je paye soit de l'abonnement et que la consommation représente que dale dans leurs revenus.

Chez moi, notre consommation d'eau est environ 40% inférieur à la moyenne nationale, alors économiser 50% de 6% de ma consommation totale qui est déjà 40% inférieure, ça doit faire environ un litre par an. Au prix du m3, il va me falloir 50 ans pour amortir le mousseur si je l'achète dans le commerce.

L'idée de cette campagne est bonne, mais la réalisation me semble incomplète, car ce n'est pas un mousseur qui va changer les choses, mais un changement de pratique globale qui doit être mis en œuvre dans les foyers gros consommateurs. Donc certes j'apprécie le cadeau de la mairie, mais j'ai franchement un doute sur l'intérêt pour la collectivité de ce cadeau qui m'est fait !

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 25 juin 2015

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 25/06/2015

J'ai loupé 2 conseils municipaux depuis mon dernier live tweet, du coup il y a quelques changements. Le groupe d'élus issus de la liste de Revel a éclaté, constituant 2 groupes:

  • Henri REVEL, Gisèle CASTEU et Marc MOSCHETTI
  • Nicole ROUX-DUBOIS, Franck ISRAEL, Sonia HAMOUDI qui ont rejoint l'ancien premier adjoint Michel GHETTI.

Comme toujours j'arrive bien après le début du conseil municipal qui commence en principe à 17h30. Je suis arrivé au milieu de la délibération 15 sur un total de 44.

Il se plaint que je dis toujours du mal de lui, mais force est de constater que ce soir, Orsatti avait travaillé son conseil avant de venir. On va bientôt plus le reconnaître s'il continu à dire aussi peu de conneries dans la soirée. Mais bon, les vieilles habitudes sont tenaces, il n'a pas pu s’empêcher d'agresser le maire est ses adjoints, et comme VILLARDRY, le 1er adjoint, a été particulièrement médiocre dans ses réparties ce soir, plus mauvais que Ségura (c'est vous dire), ce n'était même pas drôle.

Dans les absents on notera Michel GHETTI, Yvette FRANCHI et Gisèle CASTEU, ce qui dépeuplait pas mal l'opposition.

Comme d'habitude, ce live tweet se lit de bas en haut:

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 18 décembre 2014

Le liveTweet du Conseil municipal de St Laurent du Var du 18/12/2014

Ce soir il y avait du lourd au conseil municipal avec Patrick Villardry qui devient 1er adjoint et la présentation du budget primitif, suivi d'environ 40 délibérations.

Comme d'habitude, je suis arrivé 1h après le début du conseil, vers 18h30, au milieu de la présentation du budget (la délibération 2), donc je n'ai pas assisté au vote pour la nomination du 1er adjoint qui a reçu toutes les voix de la majorité (pas de dissidence), et j'ai pris la présentation du budget en cours.

Ce budget primitif n'est qu'un projet de budget qui de toute façon sera modifié à plusieurs reprises, donc ce ne sont que des orientations en théorie grossières. Apparemment, il n'y a pas de rupture avec la précédente majorité, donc on pourrait en déduire que les grandes orientations sont les même. A suivre.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 16 décembre 2014

Pfff, c'est compliqué les réglementations

On a tellement l'habitude de dire que le maire est un dictateur dans sa mairie, que l'on en oublie parfois qu'il y a des règles, jusqu'au maire lui même. Tenez par exemple au soir du second tour de l'élection municipale, tout le monde félicite la liste vainqueur et vas y que je te donne du monsieur (ou madame) le maire à la tête de liste; Sauf que ce n'est que l'élection de la liste qui vient de se jouer, le ou la 1er magistrat ne sera réellement investi qu'à l'issu du premier conseil municipal qui vote pour mettre en place le ou la maire.

Et bien c'est la même chose qui arrive pour le premier adjoint. C'est le maire qui l'a choisi et soumis au vote de l'assemblée communale, et donc lorsque ce dernier démissionne et doit être remplacé, le maire propose, mais c'est le conseil municipale qui dispose.

Pour être honnête, moi aussi j'ai fait le même raccourci que le maire de St Laurent du Var en parlant du futur 1er adjoint Patrick Villardry alors que ce dernier n'est pour l'instant, et jusqu'au conseil municipal de jeudi, QUE adjoint.

Du coup il bruisse dans la politiquosphère laurentine que les "femmes" de l'équipe de Joseph Ségurra auraient d'autres préférences comme 1er adjoint. Je ne pense pas que ces rumeurs aboutissent à un clash au sein de la majorité, mais je ne serait pas surpris d'apprendre qu'il y ait d'intenses négociations pour une redistribution des délégations, la place comme conseiller métropolitain ou pour la candidature aux élections départementales.

La suite jeudi au conseil municipal, auquel encore une fois je ne pourrais être qu'en 2ème partie.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 9 décembre 2014

Marché dominical: le maire de St Laurent du Var n'est pas un libéral

Un modèle libéral

Je n'avais pas beaucoup de doute, mais j'en ai la confirmation avec la décision envisagée de mettre fin au marché dominical dans sa forme actuelle, pour le déplacer et en faire un marché "provençal".

En cela, Joseph Segurra est comme son prédécesseur, Henri Revel, un interventionniste et non un libéral[1]. En effet, il me semble que ce n'est pas à la mairie de décider quels sont les activités commerciales qui s’installent sur son territoire, tant quelles respectent les règles (d'urbanisme, de police, d’imposition...). Tout au plus une collectivité territoriale peut-elle être facilitateur, histoire d'orienter un peu, mais en aucun cas c'est son rôle de choisir les activités des commerçants.

Le marché du dimanche est une illustration d'un modèle libéral. En effet, la mairie fixe des règles d'attribution d'un espace, perçoit une taxe pour la collectivité, fait la police et ensuite les commerçants se débrouillent, que le meilleur gagne pour séduire le client. Et c'est la même chose pour les commerces en centre ville, chacun est libre d'ouvrir la boutique qu'il veut en espérant trouver sa clientèle. Je serais surpris que les commerçants du centre ville voient d'un bon œil que la mairie vienne leur dire ce qu'il doivent vendre.

C'est quoi un marché provençal ?

Car c'est bien ce que veut faire le maire en choisissant un marché "provençal". Je met des guillemets car j'aimerais bien savoir ce que recouvre le mot marché provençal. Si c'est pour vendre des attrapes touristes, comme on en voit l'été dans les villes balnéaires du Var (santons, tissus dit provençaux, sachets de lavande, du miel, des fromages de chèvre et des jouets en bois d'olivier), les laurentins seront bien avancés. Si c'est pour favoriser les maraichers comme au marché Forville de Cannes[2], il n'est pas besoin de virer le marché actuel, il suffit juste de l'orienter en changeant en douceur les règles d'attribution des emplacements[3].

Et je passe sur le manque de tact épouvantable de la mairie qui balance aux forains un courrier les informant qu'il sont virés dans quelques mois. Il faut être bien naïf pour croire que rien ne se passerait. Maintenant les forains sont braqués et suspicieux vis à vis de la mairie. Allez faire évoluer les choses en douceur maintenant !

La vraie raison

Je pense que les vraies raisons n'ont rien à voir avec un "marché provençal". Ce marché n'est pas assez "franchouillard" aux yeux de certains. Et comme il ne rapporte pas assez à la ville[4], depuis longtemps, déjà du temps de Revel, c'était dans les cartons de le réduire. L'équipe précédente avait commencé à réduire sa surface pour retrouver une partie du parking devant le point du Jour et récupérer la route le long du Var. L'évolution avait au moins le mérite de se faire "délicatement".

Je crains cependant que ce soit une vision cours termiste. En effet, je pense que si ce marché n'existait plus, les commerces du centre ville fermeraient aussi le dimanche matin. Le monde attire le monde, et les laurentins sortent car il y a quelque chose. D'autant plus que ce marché n'est pas un concurrent direct des commerces du centre ville[5], mais plutôt de Cap 3000, qui, et ça tombe bien, n'est pas ouvert ce jour là. Que les choses sont bien faites...

Petit souvenir du marché...

Notes

[1] Comme beaucoup de gens à l'UMP, qui utilisent ce mot juste pour l'image qu'il porte et pas pour son sens.

[2] Par contre il faut se rappeler que les laurentins n'ont pas le même pouvoir d'achat que les cannois ;)

[3] Un peu moins chers pour les vendeurs de produits frais et un peu plus chers pour les vendeur de fringues. En 2 ans, le marché changerait de physionomie.

[4] Le nettoyage du parking après le marché mobilise des agents pendant plusieurs heures.

[5] Du moins de la grande majorité.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 2 décembre 2014

Le premier adjoint quitte le navire laurentin

Pas forcément une très bonne nouvelle que l’intello de la bande s'en aille et soit remplacé par les gros bras, aussi amicaux soient-ils. Donc Michel Ghetti après avoir abandonné une partie de ses délégations il y a 3 mois, démissionne définitivement de son mandat d'élu à la métropole et rend ses dernières délégations pour n'être plus que simple conseiller municipal.

Lire l'article dithyrambique de NiceMatin

Je reste songeur[1]. On a perçu, lorsqu'il a rendu une partie de ses délégation en septembre, qu'il y avait un problème au sein de la majorité. Il répondaient à des reproches que seuls les initiés pouvaient comprendre (et donc pas moi). Aujourd'hui encore, les raisons invoquées sont faiblardes: quant on aime la politique, être au manettes est quant même un peu l'aboutissement d'un engagement, et j'ai du mal à comprendre comment une mission au sein du conseil de surveillance de Nicematin peut être plus motivante, sans parler de l'aspect financier.

On entend aussi Segura parler d'homme de confiance, plus que de compétence, ce qui n'est pas forcément bon signe. Son prédécesseur, Henri Revel, s'est perdu justement en ne s'entourant que de personnes en qui il avaient confiance, au détriment des compétences. L'histoire se répéterait-elle ? Peut-être, mais en 8 mois c'est un peu court.

Car même si Patrick Villardry a "un cœur gros comme ça", son credo c'est les relations humaines et l'action, pas les dossiers et les réglementations[2]. Alors certes Ghetti étaient saoulant en conseil municipal à nous lire doctement les textes légaux au lieu de nous parler d'orientation politique des décisions, mais on avait espoir qu'au moins lui les comprenait. Une de mes crainte que j'avais évoqué après la victoire de Joseph Ségura, commence à se dessiner, c'est la prise de pouvoir par les techniciens de la mairie au détriment des politiques.

Joseph Segura s'est déjà couché comme je le craignais devant Estrosi[3], ses premiers mois de mandat ayant consisté à se faire bien voir par ce dernier. J'attends de voir ce qu'il reste de sa gouvernance politique, mais cette démission n'est pas pour rassurer.

Notes

[1] Et je ne suis pas le seul quant on lit le billet d'Olivier Briol ou certains commentaires sous l'article de Nicematin.

[2] Comme l'illustrent ses déboires judiciaires passés.

[3] Pour mémoire, mon soutien à Revel était essentiellement motivé par sa capacité à s’opposer à Estrosi au niveau de la métropole.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

- page 1 de 4