Comme j'ai ouvert ce blog il n'y a pas très longtemps, je fait de temps en temps des recherches sur google pour voir où en est le référencement. Et là j'ai tapé mon nom et prénom. C'est impressionant. Voici ce que l'on découvre sur moi :

  • Tout d'abord mon site perso qui existe depuis des années et donc qui est bien référencé. Bon il existe depuis longtemps mais il est un peu à l'abandon depuis des années. On y apprend la composition de ma famille, la restauration de ma maison et quelques expériences personnelles
  • Ensuite apparait une page de mon compte sur linuxfr. Vous apprenez donc que je lis linuxfr.org mais que j'y contribue peu. C'est normal je ne suis pas un cador de linux, juste un utilisateur (à la maison c'est ubuntu).
  • On tombe ensuite sur ce blog.
  • Puis vient mon cv professionnel. Donc vous pouvez savoir où je travail et ce que j'y fait.
  • Vient ensuite un didacticiel que j'ai écrit pour la faq de l'hébergeur de mon site web. Vous apprenez donc que je "contribue" et que je me prend même pour un connaisseur sur certains sujets.
  • Toujours sur la première page, mes performances en voile en 1991, ou l'on apprend que j'était classé 130 sur 371 au niveau national en 470. C'est pas si mauvais hein ?
  • Sur la page 2 on apprend que je suis secrétaire de circonscription à l'UDF.
  • Une autre contribution sur comment utiliser Mozilla mail. Ce qui avaient des doutes sur mon engagement pour les logiciels libres...
  • Une contribution au projet politique de l'UDF (sur la réforme de l'état). Après des contributions technique, il est logique de faire la même chose une fois que je m'engage en politique.
  • On y apprend que j'ai animé une formation sur XML.
  • A partir de la page 3, se trouvent quelques questions posées concernant FOP et la création de PDF (dans le cadre du boulot).
  • Il y a bien sûr quelques commentaires sur Agoravox, le média citoyen (vous vous demandiez ce que je lis).

Avec tout ça si vous n'avez pas une petite idée du personnage ;-)

Je n'ai mis aucun lien, je ne vais pas vous faciliter la vie tout de même. Amusez-vous avec des gens qui ont une existances sur le net. Entre les moteurs de recherche, les fonctions de caches de ces moteurs et les archives, il est possible de retrouver des données qui ont près de 10 ans.

Dans le cas présent, j'ai toujours partagé beaucoup d'informations "privées" sur internet. Il y a 1 an, un journaliste de La croix m'a même interviewer pour me demander pourquoi j'en mettais autant sur internet. Je lui avait répondu "le site web c'est un peu comme le jardin devant la maison. On le décore comme on a envie que les autres nous perçoivent". Certain sont fière de leur jardin et le montre et d'autre se le garde pour eux tout seul. C'est selon. Moi j'ai décidé de le montrer. Peut être ais-je tort, surtout quant le net permet de voir aussi le jardin de derrière alors que celui-ci il n'était prévu qu'il soit "public" ou que l'on est pas capable d'entretenir le jardin de devant (cas de mon site perso).