Photo téléphone

Lorsque je songe aux ondes émises par les téléphones j'ai effectivement le sentiment que le principe de précaution devrait s'appliquer. A une époque où j'utilisai abondamment le téléphone mis à ma disposition par mon employeur, je me souviens d'avoir eu la tempe chaude bien au-delà de la simple présence du combiné en plastique contre l'oreille, lors de conversations qui dépassaient la demi heure. Quelques temps après, j'étais tombé sur un article expliquant l'échauffement des cellules nerveuses autour de l'oreille du fait des micro-ondes émises par le téléphone. Il paraît que cet échauffement n'aurait rien de nocif... Compte tenu des enjeux colossaux que représente les télécom et la téléphonie mobile en particulier, comment croire à l'impartialité des études menées.

Bon admettons que ce ne soit pas trop nocif (hypothèse pour continuer la réflexion). Comment évaluer la nocivité de telles émissions en regard de toutes les cochonneries qui nous entourent : les solvants des peintures et produits ménager dans les maisons, la pollution urbaine, le tabagisme passif, les ondes des écrans, les alicaments et tous les produits limites de l'industrie agro-alimentaire, certains OGM, les modes de vie sédentaire, la caféine, les chaises de bureau ou les lits déglingués, l'ouverture de la chasse, les éruptions solaires, les ovni ...

Et là comme toute chose il faut peser le rapport gain/perte. Qui aujourd'hui est prêt à se passer de son téléphone portable ? Qui ne peste pas lorsqu'il se retrouve dans une zone non couverte ? Les riverains en appellent donc au principe de précaution pour les enfants de l'école voisine, mais accepteraient-ils de se passer de leur téléphone ou refuseraient-ils d'en fournir un à leurs adolescents ?

Donc c'est mal chez soi, mais pas chez les autres ? Un peu comme les décheteries ou les conteneur à ordures. Il en faut, mais pas devant sa porte. Où s'arrête le principe de précaution et où commence l'égoïsme ? Pour être honnête je ne connais pas assez le dossier pour me permettre de juger de la pertinence de la position des riverains.

Et puis personne ne réagit au fait que cette vraie antenne relais sera cachée par un cyprès factice !!