Ce billet est une réponse au texte de Thierry Crouzet que je vous suggère de lire avant et notamment les commentaires.

Acte 1. Je commence par créer un électrochoc et faire un signe fort aux Français. Je me retire de l’UDF... et ...créer un nouveau mouvement...

Techniquement parlant, l'UDF a été méchamment amochée en 2002 et l'UDF d'aujourd'hui a profondément évolué depuis. Donc créer un nouveau mouvement est déjà une tâche à laquelle François Bayrou s'est attelé. D'autre part, si cela à un sens pour les présidentielles, c'est suicidaires pour les législatives qui sont une élection de partis (il faut faire avec). Hors l'énergie qui est "dépensable" pour une élection n'est pas sans limite (militants, finance, temps) et donc pour une organisation sans beaucoup de moyens il faut mutualiser les 2 élections. Je sais ça ne fait pas très utopie, mais le pragmatisme permet aussi de gagner des élections. Dire que pour gagner il faut s'affranchir des moyens n'est pas très réaliste. N'oublions pas que pour mettre en oeuvre une politique, à un moment ou un autre il faut gagner les élections.

Acte 2. Je reprends le slogan d’Howard Dean : « Vous êtes le pouvoir » et j’affirme que je mettrai en œuvre la politique voulue par les Français.

Aie, ça ressemble à la démocratie participative de Ségolène Royale ça. Je ne suis pas Bayrou, mais je pense pouvoir dire que ce n'est pas sa démarche. Il écoute, il consulte, mais IL décide et oriente. Il gouverne quoi. Ça n'est pas très 5ème pouvoir, mais c'est aussi ce qui est attendu d'un chef d'état. En revanche, redonner du pouvoir aux contre-pouvoir fait partie de son projet, ce qui est un moyen de respecter le pouvoir des citoyens (séparation média/argent, proportionnelle, 6ème République).

Acte 3. Le gouvernement, les assemblées, les municipalités, toutes les institutions, doivent représenter tous les Français. J’introduis donc un principe de proportionnalité intégrale.

La proportionnelle intégrale, j'ai personnellement des doutes sur la gouvernabilité. Par contre, c'est un projet de l'UDF d'introduire une dose de proportionnelle suffisante pour que les assemblées soient représentatives. Dans la démarche de l'UDF (Bayrou y est pour quelque chose), il y a nécessité d'orienter (à la façon de la loi sur la parité) et non de laisser faire. Sinon, ce sont encore les plus forts qui seront les mieux représentés (cas des candidats noirs par exemple, qui ne seront élus au parlement, dans un premier temps, qu'en permettant aux partis de les faire élire hors circonscription).

Acte 4. Je fais du développement durable le projet de mon mandat.

C'est le 2ème des piliers de son projet, derrière l'éducation (de mémoire, lors du discours de clôture de l'université d'été).

Bon voilà, ça c'est les réponses d'un militant UDF. Je partage cette idée que François Bayrou devrait quitter la présidence de l'UDF pour la campagne présidentielle. Marielle de Sarnez qui est la vice-présidente serait toute indiquée pour lui succéder.

Tag : net-campagne, bayrou, UDF, proportionnelle, démocratie, république