Le maire de Saint Jeannet, Gérard Nirascou, lors de ses voeux pour l'année 2007 a souhaité que la population de sa commune ne dépasse pas les 4000 habitants. L'année dernière, le maire de Saint Laurent du Var, Henri Revel faisait le même type de projet en souhaitant plafonner la population de sa ville à 32000 habitants pour les 10 ans à venir.

En y réfléchissant à deux fois, je suppose que ces 2 élus qui planchent en ce moment sur les nouveaux PLU (plan local d'urbanisme), réalisent qu'ils doivent planifier l'organisation de la ville en fonction du nombre d'habitants estimé et notamment les investissements dans les infrastructures (voirie, assainissement, énergie, école, crêche...). Et ce n'est assurément pas facile ni électoralement intéressant pour un élu de mettre en oeuvre aujourd'hui des dépenses pour des besoins hypothétique de demain. Il doit être plus confortable de choisir les hypothèses basses d'évolution de la population plutôt que hautes, cela laisse plus de marge de manoeuvre pour le reste de la politique locale.

Ce ne serait pas choquant si cela n'était pas annoncé sur le ton "il fait bon vivre dans notre commune, pas la peine de partager à plus". Bref c'est un moyen de botter en touche pour le suivant (Henri Revel ne fera pas de 4ème mandat) en flattant l'égoïsme de l'électeur (car chacun sait qu'un électeur est égoïste au contraire du citoyen).

Tag : Alpes maritimes, Saint Laurent du Var, Saint Jeannet