Dans l'entreprise où je travaille, nous avons reçu une carte de voeux de Christian Estrosi. En en discutant avec mes collègues, nous nous sommes demandés qui finançait une carte de voeux envoyée aux entreprises. Cette carte est éditée par le conseil général des Alpes maritimes, et c'est donc en tant que président du dit conseil qu'il nous envoie cette carte.

J'ai au passage réalisé qu'un député qui envoie ses voeux le fait avec ses indemnités parlementaires et qu'en plus ces dépenses sont à déduire des dépense de campagne car nous sommes en période pré-électorale. Mais notre Ministre-Député-Président de conseil, lui ne verra pas cette missive dans ses comptes de campagne car c'est l'institution qui émet la carte et non lui.

Sauf que si c'est le conseil général des Alpes Maritimes qui est l'émetteur, c'est alors dans le cadre des relations de client/fournisseur qui existent entre un service et mon employeur. Dans ce cas là, j'aimerai bien savoir à quoi rime cette carte. Pour nos autres clients, se sont nos interlocuteurs qui au nom de leur entreprise ont signé la carte de voeux, pas le PDG. Le conseil général n'est donc pas en mesure de communiquer de manière personnalisée avec ses fournisseurs ou alors son président à la main mise sur les fichiers. Dans les 2 cas ce n'est pas une évolution très glorieuse du conseil général.

Tag : net-campagne, fripouille, magouille, Alpes maritimes, Conseil général