Versac qui s'est rendu au meeting de François Bayrou à Paris déclare dans son compte rendu à un moment :

Ce soir, j'ai vu un truc, qui restera comme un des moments de la campagne. Une énergie palpable, un sentiment qu'il s'y passe quelque chose, sans vraiment savoir si cela relève du malentendu souhaitable, d'une rebellion positive ou d'une promesse qui ne fonctionnera pas.

J'apprécie non seulement la phraséologie de l'auteur, mais aussi ce détachement que je ne peux objectivement plus avoir à l'endroit de François Bayrou. Mon garage est rempli de tracts et d'affiches, je suis en train de lire son livre et je travaille mes argumentaires sur son projet pour pouvoir répondre aux discussions avec les passants lorsque je distribue le nouveau tract avec le programme simplifié de mon candidat.

Assurément, le fait que je partage beaucoup de point de convergence avec ce candidat (85% d'après sexycentriste) me fait m'identifier trop facilement avec ses propos. Mon esprit critique est en berne pour tout ce qui le concerne. Alors je cherche des billets d'auteurs un tant soit peu doués pour maintenir un peu de critique dans mon cortex Bayrouïsé.

Je peux vous dire que la tache est difficile car en ce moment se sont plutôt de la démagogie et du copier/coller que l'on croise dans les billets traitants du Bearnais. Mais une chose est sûr, il n'y a que le net qui permette de reprendre un peu de recul. Les journaux sont totalement obnubilés par les sondages et tous les éditoriaux que je parcours ne font référence qu'aux conclusions données par les sondeurs.


...du malentendu souhaitable, d'une rebellion positive ou d'une promesse qui ne fonctionnera pas...


Deux sur trois aboutissent à un vote Bayrou souhaitable ou positif. Ce n'est déjà pas si mal.

Demain je vais faire un tour en Ségoland, peut être y trouverais-je un autre regard ?