Ainsi donc la blogosphère MoDem bruisse de l'annonce depuis le 17 mai. Elle n'a pas eu son investiture dans la circonscription qu'elle travaille depuis plusieurs mois. On lui a proposé de la parachuter un peu plus loin. Elle a refusé ce qui est tout à son honneur[1].

Je parle bien sûr de Quitterie Delmas. Plus de 440 commentaires sur le billet de son blog qui l'annonce, des commentaires sur presque tous les blogs traitant du MoDem, un billet[2] sur Agoravox qui ne traite que de ça avec près de 130 commentaires.

De mon point de vue, c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Elle aime la politique, tout comme moi et quantité d'autres jeunes militants engagés dans ces campagnes. Mais elle a un avantage colossal sur la plupart d'entre nous. Elle est salariée de l'UDF. Une permanente comme on dit. Elle est donc payée pour faire ce qui la passionne. Plus encore, élue ou pas, elle participe à la construction du MoDem de l'intérieur, peut contribuer à plusieurs niveaux à des décisions politiques.

Aussi sympathique soit-elle, et elle est sympathique, elle ne me semble pas tant que ça à plaindre. Juste lui apporter un soutien le temps qu'elle se remette de la déception de cette non investiture. Lorsque tout ceci aura refroidi, j'aimerais bien qu'elle nous en dise un peu plus.

Il y a un autre aspect, dont personne ne parle, c'est le côté pécuniaire d'une candidature. C'est peut-être pour la protéger qu'elle n'a pas eu l'investiture. Avant même d'avoir eu leur investiture, les candidats du 06 avaient pour la plupart déjà dépensé plusieurs millier d'Euro. Moi qui ne suis candidat à rien, c'est plusieurs centaines, juste pour soutenir bénévolement. J'avais envisagé d'être candidat à une époque puis j'y ai renoncé, et a posteriori, je réalise que je n'étais effectivement pas prêt.

Cette campagne est riche d'enseignement, et je serai prêt pour une prochaine. Et comme Quitterie, je n'aurai peut-être pas l'investiture, mais cela ne m'empêchera pas de me préparer. Qui sait ce que réservera l'avenir...

Notes

[1] Même si la députation est un mandat national, je pense, et je ne suis pas le seul, qu'une implantation local a du sens.

[2] Pas très bon au demeurant.