St Laurent du Var ne mérite pas une sortie

Un autre billet sur les transports dans notre département après celui sur Cagnes.

Juste avant les élections, la pénétrante Carros Nice a été inaugurée. Ce bel axe va grandement faciliter la vie des Carrossois et des habitants alentours comme ceux de St Jeannet ou de la Gaude qui travaillent sur Nice ou l'est du département. Mais c'est surtout en rapprochant la zone industrielle de Carros de Nice me semble-t-il, que le gain est le plus important pour l'économie du département[1].

Soit, voilà une belle réalisation. Sauf que pour une raison qui m'est tout à fait incompréhensible, il n'y a pas d'entrée ou de sortie sur cet axe, notamment à St Laurent du Var[2]. La zone d'activité de St Laurent n'a donc pas droit de bénéficier de cet axe économiquement important pour Carros. On nous dit que c'est prévu pour dans 3 ans. Ces entrée et sorties auraient-elles risqué de retarder l'inauguration juste avant les élections, que l'on préfère réouvrir le chantier dans 3 ans au lieu de le faire dans la foulée ? Le maire de St Laurent serait-il un mauvais Sarkoziste et on lui ferait payer[3] ?

Depuis le début du chantier je n'ai pas compris la forme de ce pont qui excluait de fait les trajets vers St Laurent du Var. Il y a des réflexions d'ingénieurs que j'aimerais bien que l'on m'explique.

Notes

[1] Ce sont mes hypothèse, car je n'ai pas accès au dossier.

[2] Idem pour la Gaude, Gatière et St Jeannet qui ont des routes qui déscendent jusqu'aux rives du Var.

[3] Je sais, c'est nul, mais cela s'est déjà vu, à Cannes par exemple avec un maire du PR qui avait piqué la place à une RPR et dont la ville a attendue 10 ans son commissariat.

Partage Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Commentaires

1. Le vendredi 13 juillet 2007, 15:26 par Roland

Salut Cédric,

Toi tu te plains de ne pas avoir de sortie, et moi je me plains du contraire. J'habite dans un chemin qui jusqu'à maintenant était épargné et voic que la Mairie vient d'accepter et de commencer les travaux d'élargissement.
En face de chez moi, il y avait 2 garages et me trouvant à 10 mn à pied du Centre ville, j'avais encore la chance d'avoir un paysage préservé.
Demain ce ne sera plus le cas. Tout d'abord le tronçonnage (avant hier) du peuplier centenaire à l'entrée du chemin, puis ensuite la destruction des bâtiments et l'ouverture à une double voie de mon chemin pour... rien ! Si, peut être qu'un jour, décideront ils de l'ouverture de l'autoroute en haut de mon chemin et là, adieu ma tranquilité !
ronath.blog.fr (autrement dit...)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet