Il est des moments où il faut débrancher un peu. C'est ce que j'ai fait durant ce presque mois de silence. Plus de revue de presse, moins de média traditionnel ou en ligne, surf limité au minimum.

Ce n'est pas seulement de l'internet que je me suis débranché, mais aussi de certains équilibres et ordonnancements des priorités qui conduisait ma vie quotidienne. Le blog sera un reflet de certaines de ces ruptures d'équilibre, mais discrètement, lentement. On ne change pas facilement d'habitude. Ce petit coin d'internet dans lequel je vous reçois était déjà un peu tout et n'importe quoi, ce le sera encore plus.

Aller zou, on va voir ce qui sort du clavier...