J'ai reçu un cri du cœur d'une militante pour la constitution d'une liste unique lors de l'élection du conseil départemental qui va venir. En effet elle craint que la lutte interne que provoquera ces élections conduise à une fragilisation du Mouvement Démocrate 06. Ci-dessous son appel et ma réponse :

Alerte ! L’union fait la force. Le MoDem « de toutes nos forces » !

Je suis neuve en politique ayant adhéré au MoDem dès l’appel de François BAYROU et n’ai pas été candidate aux élections locales. Néanmoins, par mon expérience personnelle, je ne suis pas neuve pour des combats très difficiles contre des dérives démocratiques et juridiques. Ce sont des expériences qui forgent et rendent vigilante.

Je suis chaque jour de plus en plus convaincue de l’impérieuse nécessité de construire un Mouvement Démocrate fort et indépendant comme le souhaite François BAYROU.

Or je vois avec inquiétude le climat qui s’installe à l’approche des élections Départementales du MoDem.

Notre adversaire commun est tout ce qui se révèle ennemi de la Démocratie. Nos adversaires communs sont tous ceux qui portent atteinte à la Démocratie. Partir divisés c’est partir affaiblis et renforcer nos adversaires.

Nous ne pouvons pas être divisés pour lutter contre la division de notre pays.

Au niveau d’une instance départementale qui est déjà rongée par des dissensions ne serait-il pas plus sage d’accepter tout de suite trois « courants » et de faire une liste de fusion qui représente à parts égales ces trois « courants ». De telle sorte que, quelque soit la tête de liste, il n’y ait pas de « clan perdant » et que chacun puisse sentir que son « courant »aura un poids et ne subira par une « micro oligarchie ».

C’est peut être totalement utopique et la plus mauvaise solution . Mais un MoDem 06 qui risque d’éclater et de perdre des adhérents me semble courir au désastre et faire le jeux de ceux qui n’attendent que cela.

Mon seul souci par ce message est de voir un avenir solide pour un Mouvement vital dans le paysage politique Français, mais qui ne cesse d’être déstabilisé depuis sa fondation. Ainsi j’aurais laissé parler ma conscience…

Je répond rapidement à un élément de votre propos : la liste unique.

Organiser une élection au sein d'un parti démocrate me semble être éminemment démocratique. En regard, constituer une liste unique semble plutôt une forme de confiscation de l'expression des divergences, divergences qui doivent vivres et non être enfouîtes dans un consensus bien plus dévastateur, comme le démontre les difficultés du PS.

Je suis attaché à la transparence, et à ce jour j'apprécie 2 des candidats connus, Loïc Dombreval et Hervé Caël, que je pense capables de mener une saine et respectueuse campagne. D'autres se feront connaître, espérons qu'ils ou elles joueront le jeu démocratique...

Pour finir, le principe de la liste unique était la règle à l'UDF 06. 60 personnes dont on ne voyait jamais la moitié, pas de remise en cause du bureau exécutif, aucun pouvoir. Aujourd'hui, je ne souhaite pas cela au MoDem.

Ne serait-ce que le fait que nous fassions des réunions à plus de 25 pour travailler sur un projet départemental, assure déjà de candidats qui s'investissent pour le mouvement, pas à la course au titre, puisque certains ne figureront même pas sur la liste.

Bref cette élection, qui divisera sans doute un temps, sera aussi un bel exercice démocratique et fera émerger des consciences et des militants dont à besoin notre mouvement.