Le visuel qui accompagne l'annonce du prochain Café Démocrate du MoDem n'a pas été unique, comme la dernière fois. Cette fois-ci, j'ai proposé 2 visuels beaucoup moins polémiques. Le premier a été retenu, le second non. Ces 2 images veulent évoquer l'effritement du pouvoir d'achat, en combinant 2 idées diamétralement opposées :

  • Des mains jeunes qui s'élancent pour attraper de l'argent, comme sorti d'une machine à sous. Le flot d'argent qui se transforme en sable. La fuite au travers des mains. Ce sont des clichés, qui sont contradictoires, voir même peuvent être interprétés comme en contradiction avec le thème du Café Démocrate. En effet, l'argent qui tombe du ciel n'est pas franchement le sujet du pouvoir d'achat. Mais si même celui là il n'en reste rien... Cependant c'est plutôt l'idée de transformation qui a orienté la construction de ce visuel. De l'argent qui part en poussière, dont personne ne profite, un peu comme la crise des subprimes qui a fait s'envoler en fumée des milliards à cause des mécanismes spéculatifs détournés de leur fonction première. C'est aussi l'idée que les jeunes, représentés par les mains, ne verrons pas la couleur de l'argent : déficit, retraite... Je vous laisse imaginer d'autres interprétations à ce visuel.

  • Un billet de 500€, que personne ne côtoie à part les transporteurs de mallette de billets, dont des morceaux manques. Le puzzle financier doit être remonté. Ce visuel beaucoup moins riche que le précédent présentait l'avantage de la simplicité du message, facile à mémoriser.

A demain soir à Nice.