MoDemLe MoDem est rentré en léthargie depuis le 27 septembre. Alors que les élections internes devaient être, enfin, le moyen de doter les instances départementales d'une légitimité qui leur permettra de dynamiser localement le MoDem[1], nous assistons à l'inverse. Plus personne ne communique, les adhérents demandent ce qui se passe.

Diantre, mais alors, pourquoi rien ne bouge depuis 2 semaines ? La CCC[2] devait fournir les premiers résultats définitifs 3 à 4 jours après le scrutin. Puis la semaine d'après, et maintenant la semaine suivante. C'est que ce n'est pas la moindre des gageure de valider des résultats lorsqu'il y a des recours dans la majorité des départements. Sans compter les difficultés introduites par des listes électorales remisent en cause par de nombreux adhérents certains d'être à jour de cotisation, mais dont la liste électorale dit le contraire, et on ne parle pas des colistiers.

Le MoDem est uni derrière son chef, mais cela reste quant même un "joyeux" bordel[3], qui n'a rien à envier au PS. Nous n'avons pas de courant comme au PS, pas de magot à partager comme à l'UMP, donc nous aurions dut réussir à nous organiser tranquillement. Sauf que dans notre parti neuf, on a tôt fait de faire des erreurs que ne font plus les autres, et notamment la très grande majorité des militants n'ont pas cette culture des conflits internes, cette culture de la discipline de parti[4] qui permet de travailler ensemble après s'être foutu sur la gueule. Nous venons d'apprendre une nouvelle leçon, une de plus, qui forge des militants robustes au sein d'un parti, mais qui nous éloigne un peu plus des utopies qui nous ont fait adhérer, de la fraîcheur de l'enthousiasme du premier acte militant.

Au sein de la commission électorale départementale, j'ai assisté à des caricatures de ce que je ne souhaite pas que les autres militants vivent. Depuis le mois d'août je me demande comment nous allons faire pour faire avancer notre mouvement AVEC tout le monde. J'ai décidé de ne pas prendre ces vacances forcées jusqu'à la publication des résultats définitifs, et de me lancer dans du concret pour le mouvement[5] :

  • Le moteur du nouveau site web départemental est prêt à être mis en route[6]. Dès que la commission communication sera constituée, il sera possible de le remplir.
  • J'ai déjà commencé à jeter sur le clavier le canevas d'une charte de modération des outils internet départementaux. Même chose que pour le site, à la commission communication de l'étoffer.
  • Un projet de mise à disposition de nouveaux outils internet pour les militants a aussi été validée techniquement. Ce projet est accompagné d'une proposition d'organisation et des formations correspondantes pour les militants participant. On verra ce que la commission communication en ferra, mais si nous sommes en phase, nous aurons une base de travail pour démarrer rapidement.

Toutes ces propositions n'ont rien à faire des clivages qui sont apparus durant la campagne interne. Le mode de fonctionnement est basé sur l'investissement des militants qui y participeront, et sur ce qu'ils sont prêt à faire. Les j'en foutre et autres grandes bouches ne devraient pas pouvoir y prospérer. C'est la fiabilité plus que la compétence qui compte pour réussir de grands projets. Les entreprises qui sont certifiées avec des labels "qualité" apprennent le premier adage de la démarche qualité : "Écrire ce que l'on doit faire, faire ce que l'on a écrit, vérifier que ce que l'on a fait est ce qui était écrit."

Le MoDem attend les résultats, mais rien n'empêche d'avancer pour le MoDem en attendant.

Notes

[1] MoDem, dont la seul visibilité aujourd'hui repose essentiellement sur son président, François Bayrou

[2] Commission de contrôle et et de conciliation.

[3] J'emploie délibérément le mot de joyeux car je veux croire que ce n'est que l'amateurisme de certain(e)s et l'inexpérience des autres qui nous mènent à ce bordel. Je voudrais que demain l'on puisse en rire... Il faut croire, sinon où sera le plaisir ?

[4] Même si pour des esprit libre c'est un gros mot, la discipline de parti préserve de beaucoup choses.

[5] Je ne suis pas le seul, même si cela ne ce voit pas ça bouge

[6] Je parle ici du logiciel qui devait être remis à jour.