Le séjour que j'ai fait en chine consistait en une semaine à Shanghai et 3 jours à Pékin. Séjour court et centré sur la chine urbaine et moderne. On nous a dit que certaine contrée rurale et éloignée de la côte étaient encore à l'ère du communisme. Pour ce que nous en avons vu, la notion de société communiste est extrêmement discrète, voir totalement invisible si l'on ne cherche pas.

Première impression

C'est moderne, beaucoup plus que la plus part de nos villes, c'est plus grand, plus haut, plus étendu, c'est en chantier partout, il y a toujours quelqu'un et de dos il n'y a aucune différence entre un chinois et un européen (même fringue, même coupe de cheveux des ados, même manie des téléphones...).

A part la barrière de la langue qui est très frustrante, on se sent tranquille dans ces villes, en sécurité, sans grande crainte de se perdre car les rues et le métro sont sous titrées en Pidgin, une version en caractère latin du chinois.

Il y a partout des commerces qui vendent de tout. Les prix ne sont pas affichés et il faut négocier, surtout avec nos tête de "western", mais pour le coup, la barière de la langue protège un peu et facilite la négociation : on ne se focalise que sur le prix et la quantité, pas besoin de causer de tout et n'importe quoi en passant par la famille comme au Maghreb. Pour la nourriture, il y en a aussi à tous les coins de rue, de toute sorte et très appétissante, par contre la nourriture ne se négocie pas (il faut le savoir). Avec tous ces commerçants partout, les quartiers des affaires, les boutiques de luxes, les grosses voitures avec chauffeur, le prix de l'immobilier similaire à la France... la notion d'état communiste n'était pas très flagrante. Le touriste qui vient voir et dépenser ses euro est bien en peine pour ne serait-ce que l'entr'apercevoir.

Mais ils sont où ces affreux communistes ?

C'est sans compter avec internet. Car le soir lorsque je transférais mes photos sur le net (au cas où, une perte des photos serait tellement dommage) que la censure a pris visage. Certaines adresses internet sont bloquées, ou plus précisément certains serveur. Il n'est pas possible de les joindre directement. Bien entendu les sites pour anonymiser sont inaccessibles, les proxy publiques ne fonctionnent plus, malgré ce qui est dit dans les forum fréquentés par les expatriés qui s'échangent frénétiquement des combines pour contourner la censure (wanadoo a été censuré pendant plusieurs mois).

Tout à coup, on prend conscience qu'il y a un truc qui cloche. En tant que touriste on ne sais pas trop quoi, mais il y a un truc...