Souris prise au piège

Si, si c'est vrai. En cette période de froidure, elle (ou il on ne sait pas) s'est installé dans le garde manger dans le garage. Aussi mignon que cela puisse paraître, ce n'est pas vraiment le type d'invité que j'attends au milieu des réserves de farine, biscuits, pâtes ou chocolat.

Elle s'est fait repérer un jour par les traces laissées sur une tablette de chocolat et les trous dans les paquets de farine. Le lendemain soir, alors que je claviotais tranquille sur le bar de la cuisine, je l'ai même vu traverser la pièce. Depuis on l'entendais parfois, mais surtout on voyait ses crottes au milieu des paquets de victuailles. Des mesures s'imposaient, d'autant que si d'aventure elle n'était pas seule, les dégâts dans le garde manger, voir la maison, risquaient d'être beaucoup moins mignons.

Après une petite recherche sur le net 3 options s'offraient à moi :

  1. La destruction chimique par empoisonnement. Beau papa, qui a aussi des pensionnaires dans son grenier, s'est retrouvé avec la maison remplie de mouches après avoir utilisé cette méthode. Les cadavres dans la maison je suis pas fan, surtout que ce n'est pas tjs dans un endroit accessible.
  2. La destruction mécanique par écrasement. C'est carrément gore. Je n'ose imaginer l'effet sur les enfants s'ils voyaient une souris ensanglantée en train d'agoniser coincée dans le piège. Et puis si elle est vivante mais blessée, il fait comment le citadin pour achever le monstre ?
  3. L'exode. La solution que j'ai retenue.

J'ai trouvé une nasse à rongeur, vendue 1,90€[1]. Avec les restes de Noël, je lui ai mis un petit morceau de truffe au chocolat[2]. Ce soir, après 5 jours de patience, lorsque je suis rentré du boulot, les enfants se sont précipités sur moi "on a attrapé une souris !!".

Je vous raconte pas la joie des enfants quant nous sommes parti dans la nuit en expédition pour relâcher la captive dans le parc, de l'autre côté de la route au pied du village, en espérant qu'elle n'y reviendra pas.

Notes

[1] chez Castelli.

[2] Ben oui, il faut que l'appât ai quelque chose de plus que les tablettes de chocolat.