Il est des sujets sur lesquels les positions sont tellement dogmatiques des uns et des autres que bien souvent la question n'est pas abordable. Ainsi, lorsque l'on parle de centrale nucléaire, les défenseurs de l'environnement de gauche disent qu'ils faut les démanteler toutes, à cause des déchets radioactifs pour des millénaires, ceux de droite que au moins c'est autant de CO2 en moins rejeté dans l'atmosphère.

Ce n'est bien sûr pas aussi simple, mais il y a un point sur lequel ont peu les mettre tous d'accord : à quoi cela rime-t-il de construire sa petite centrale nucléaire franco-française à l'heure de l'Europe ?

Il est proprement ahurissant d'entendre la France, par la voix de son président, annoncer la construction d'un super réacteur sans même évoquer ne serait-ce que son intégration dans un projet supra national. Nous sommes en train de vivre une crise mondialisée qui démontre s'il le fallait le besoin d'Europe pour protéger nos modes de vie et nos économie. Nous avons assisté aux manœuvres Russe sur l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine et par ricoché de l'Europe, la dernière année a vue le prix du pétrole varié à la hausse puis à la baisse d'un facteur 4, et notre super président ne se pose pas la moindre question d'une politique européenne de l'énergie !!

Au delà du bien fondé ou pas de la construction de ce super réacteur, j'aimerais que lorsque l'on investi des milliards dans la construction d'un projet qui nous engage pour au moins 30ans, cela se fasse au sein d'une réflexion globale de production et de distribution de l'énergie pour notre continent. C'est fini de penser franchouillard pour de tels projets. L'énergie, la transport, l'armée doivent se penser à l'échelle continentale.

Pfff que nos dirigeants et leur vision sont petits...