Je ne l'ai pas lu dit-il

Cela fait un moment que je n'ai pas dit du mal de l'union pour la majorité présidentielle[1], mais ça démange lorsque l'on entend les différents responsables de l'UMP[2] se répandre sur les ondes au sujet du livre de François Bayrou.

Pas plus tard qu'hier matin, Xavier Bertrand, affirmait, sans se démonter une seconde, qu'il n'avait pas lu le livre mais que ce livre était plein de haine, et de donner des leçons sur ceux qui ont des ambitions qui ne "doivent" pas faire de la politique avec de la haine.

C'était un petit moins ridicule, mais à peine, que ce que l'on a entendu les jours précédents, où c'était à qui en rajouterai pour essayer de dénigrer Bayrou.

Le ridicule ne tue pas et à force d'en rajouter, ces lèches bottes et autres porte flingues auront obtenus le contraire de leur démarche servile. Ils ont fait passer Bayrou pour une victimes, et les français adorent les victimes, amplifiant s'il en était besoin, le buzz autour de la sortie du livre.

Vous hésitiez à le lire ? Si l'UMP lui fait une telle campagne de pub, c'est qu'il doit bien y avoir quelque chose d'intéressant dedans non ?

Wanted Bayrou for lese majeste

Notes

[1] Que l'on ne me fasse pas croire que le P de UMP puisse vouloir dire populaire.

[2] Les nouveaux centristes sont aujourd'hui partie intégrante de l'UMP, pas même capables de présenter des listes aux élections là où un ex-humoriste "antisémite" y arrive.

Partage Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Commentaires

1. Le mardi 5 mai 2009, 09:11 par FB

Quoi, Cédric ne fait même pas un renvoi sur le Café démocrate de jeudi soir à Nice ? Il aurait pas de la famille à l'UMP celui-là ?

2. Le mardi 5 mai 2009, 12:23 par Cedric Augustin

C'est malin, tu casses tout mon teasing...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet