Comme la ministre de la santé qui s'est jeté avec délectation dans les média lors de l'annonce d'une future pandémie par l'OMS l'année dernière, j'ai entendu le secrétaire d'État français à la coopération, Alain Joyandet annoncer qu'il se rendait en Haïti, ce qui en soit ne présente aucun intérêt pour les haïtiens, mais pire que ça, accompagné de 30 journalistes.

Encore une fois c'est du n'importe quoi. Il y a des gens qui sont capables et volontaires pour donner et coup de main et lui il va utiliser les ressources rares et chères pour son confort et celui des journalistes. Sérieusement, 5 journalistes auraient été largement suffisants dans un premier temps. C'est d'organisation dont ont besoin les victimes du séisme, de coordination, de matériel, de vivre, d'eau, et certainement pas de politique et leur nuée de flash[1].

Pour couronner le tout, il parait que Srkz veut aussi y aller. On atteint les tréfonds de l'imbécilité.

Et là je ne parle même pas de la cacophonie européenne...

Notes

[1] Je suis pas un spécialiste, mais la France dispose en Martinique et en Guadeloupe, à moins de 2h d'avion, de la capacité de gérer de gros flux de gens ou de matériel en transition. Il m'aurait semblé logique que la coordination de l'action Française se fasse de là.