Je vous invite à écouter cet interview de François Bayrou de 30 min par la chaine Public Sénat le 10 mars.

Quelques notes :

  • UMP et PS s'effondrent en même temps.
  • Les 2 thèmes de l'extrême droite sont mortels pour la France : monter les gens les uns contre les autres (ce que fait le gouvernement avec la religion), la misère pour tous (sortie de l'euro).
  • Si vous faite campagne avec les thèmes des autres (comme le fait l'UMP) vous les avantagez (l'extrême droite).
  • "J'ai une petite idée sur les sondages", les mêmes la veille du scrutin en 2007 me mettaient derrière Le Pen, alors que j'ai fait le double. Il parait qu'ils payent les sondés.
  • Un élan de reconstructeurs qui au lieu de nous conduire dans le mur, s'occupent des 2 sujets les plus important : comment l'on produit en France (emplois) et comment on éduque ?
  • On vient d'augmenter le gaz de 21% en 1 an alors que le prix du gaz sur le marcher mondial a été divisé par 3.
  • J'appel à rebâtir à partir des fondations.
  • La France à des atouts : la natalité, un pays équipé, une terre fertile (agriculture), des écoles, lycées et université partout. Mais on ne peut pas jouer ces atouts car la pratique du pouvoir "clanique" génère des injustices et empêche d'entendre les bonnes idées.
  • Le pluralisme est une garantie pour que les bonnes idées triomphes, il faut donc changer les institutions.
  • Arrêter les promesse purement verbales et dire la vérité humblement.
  • Ceux qui raconte que l'on peut renvoyer les immigrés dans des bateaux sont des semeurs de haine, car l'on se met à regarder non pas ce que sont les gens mais d'où ils viennent, en plus c'est un mensonge car on ne le fera jamais.
  • Je n'ai peur d'aucune circonstance électorale (au sujet du 21 avril 2002). Il faut se battre contre les thèmes mortels pour notre pays.
  • Pas de front républicain, car c'est une manœuvre de désespoir. Chirac a été élu ainsi et il s'est assis dessus le lendemain.
  • Question aux français pour tourner la page: 2 chemins. Vous vous rongerez les ongles jusqu'au sang avec l'extrémisme. Soit une alternance avec des démocrates et républicains modérés.
  • On va avoir une simplification. L'élection présidentielle est une centrifugeuse, et ceux qui ne pèse pas leur poids...
  • J'ai suffisamment incarné le centre dans la vie politique française pour ne pas avoir à le répéter à toutes les phrases.
  • Il y a un problème de définition du centre.
  • Au Mouvement Démocrate nous avons construit ce qui nous permet d'être libre. Les autres c'est l'UMP qui signe le chèque à la fin du mois.
  • Je conduit cette entreprise (MoDem) porte ouverte. Tous ceux qui ont leur place dans cette entreprise de reconstruction. Je ne suis pas un sectaire, mais j'ai des souvenirs. La porte de cette maison ne s'est jamais fermée. A condition qu'il n'y ai aucune manœuvre pour dilapider le capital de liberté et force de propositions, à condition que l'on veuille reconstruire la France et pas s'arranger pour piquer des voix pour que ce qui dure depuis 20 ans continue.
  • La plus part des problèmes qui se posent au pays sont assez solubles : c'est accessible de donner la meilleur éducation au monde, le seul problème c'est les finances publiques.
  • Ce que j'ai de centre c'est que je ne vois pas d'ennemis dans les courant Républicains, j'y vois des différences et des compléments). Roccard et Juppé viennent de signer un livre ensemble. Quel est la force politique qui leur dit au lieu de signer des bouquins travaillons ensemble ?
  • L'extrémisme c'est de la dinguerie.
  • Je suis pratiquant quotidien d'informatique. Je considère que wikipedia est une œuvre de l'humanité. C'est du don gratuit de connaissance. C'est une révolution de civilisation. Je suis moins twitter, facebook car j'ai du mal à écrire en 160 signes.