C'est une caractéristique de l'homme, il adore relever les défis. Les auteurs de spam étant humains, ils n'échappent pas à la règle.

Le principe du spam sur les blogs consiste à ajouter des commentaires avec des liens vers le site dont le spammeur veut faire la publicité. Pour que le commentaire ne dénote pas trop, il est en général insipide et élogieux à l'encontre de l'auteur, partant du principe qu'ainsi il ne sera pas effacé. Par exemple : "Ce billet est comme toujours excellent, j'ai d'ailleurs trouvé un article relié http://www...". Cela a fonctionné un temps, mais les anti-spam les repèrent, notamment grâce aux liens qu'ils incluent.

Le problème de cette technique de spam, c'est que si vous êtes un site espagnol et que vous publiez sur un site francophone, le spam se voit comme le nez au milieu de la figure et personne ne cliquera sur le lien[1]. Hors il n'est pas toujours aisé de déterminer la langue d'un blog.

La dernière technique que je viens de découvrir comme spam est la reprise d'un commentaire précédent du même billet. Avantage, il est forcément sur le sujet du billet et dans la bonne langue en plus. Il suffit au robot en charge du spam de remplacer le lien de l'auteur original par celui du site promus par le spammeur. C'est redoutablement efficace. J'ai failli me faire avoir en sortant de la poubelle à spam un commentaire qui y avait été mis par l'anti-spam de ce blog, croyant à une erreur de mon système de protection.

Ils n'ont pas fini de nous pourrir la vie avec leur spam.

Notes

[1] Le spam n'a pas seulement pour objectif que les internautes cliquent dessus, ce peut être aussi un moyen de créer des liens entrant vers un site pour améliorer son classement dans les pages de résultats de recherche.