Un de mes précédent billet parlait du fait que les élus du Nouveau Centre reviendraient un jour vers Bayrou. Et je prend aujourd'hui connaissance d'une interview d'Hervé Morin dans laquelle il déclare :

Tous les jours, François Bayrou tape à la porte des députés du Nouveau Centre pour leur demander de revenir, pour leur dire "il faut qu'on fasse équipe ensemble". Les élus qu'il démarche restent pourtant au sein de notre mouvement.

J'ai un doute sur la manière de faire décrite par Morin, et sans vouloir être méprisant, je serait surpris que ce soit ainsi que cela se passe, au vu de la personnalité de Bayrou. Par contre, et là c'est un secret de polichinelle, Bayrou rencontre et discute avec beaucoup de monde, sans aucune restriction d'origine politique.

Dans la logique de ce que je disais précédemment, il serait normal que François Bayrou dise aux personnes d'autres partis avec lesquelles il n'exclue pas de bâtir quelque chose, qui leur garde la porte ouverte. C'est le minimum. Et toujours dans la veine des supputations, je ne serais pas surpris qu'Hervés Morin ne fasse pas partie des personnalités qui intéressent le plus Bayrou[1].

Toute la démarche de Bayrou depuis 2002 l'a mis dans une situation extrêmement confortable politiquement: il prône l'indépendance et propose de réunir des gens (et donc des majorités) hétérogènes[2], donc il est en situation de dialoguer avec tout le monde, c'est même l'essence même de son projet. Et en plus ces dialogues ne remettent pas en cause la démarche globale porté par le président du Mouvement Démocrate.

Spéculons joyeusement, comme tout le contenu de ce billet jusque là : le président du MoDem qui discute avec un éléphant du PS. Ce n'est pas forcément un rapprochement. Ce peut être un échange sur les points de convergence ou divergence sur tel ou tel sujet. Qui croira qu'un tel dialogue serait possible entre un baron de l'UMP et un éléphant du PS, qui par essence n'ont pas le droit d'être d'accord, bipartisme oblige[3].

Dans la même logique, François Bayrou rassemblait des gens avec qui il a des liens historiques dans les locaux du MoDem à Paris. Pour le coup cela ressemblait plus à de la com à destination des média qu'autre chose, mais c'est dans la même veine. Dire ouvertement ce qu'il répète en ce moment, le centre n'est pas le Mouvement Démocrate. Le parti que préside François Bayrou n'en est qu'une des composante.

Pour conclure une petite citation que j'aime bien : "Le futur président ne doit pas être un chef de clan mais une personnalité avec des valeurs, des racines, de la culture", on dirait le portrait de Bayrou ;)

Notes

[1] Quoique, il parait qu'ils se sont rencontré il y a quelques semaines, mais celui qui le rapportait ne savait pas si c'était pour parler de politique ou de chevaux.

[2] Les mauvaises langues diront hétéroclites, mais il n'y a pas de mauvaises langues sur ce blog, n'est-ce pas ?

[3] Vous noterez l'utilisation de termes volontairement péjoratifs pour qualifier des personnalités politique...