29.600 azuréens ont voté à la primaire : 38% pour Hollande, 27% Aubry, 20% Montebourg, 8% Royal, 6% Valls, 1% Baylet (source fédé PS 06). Le PS 06 tablait sur 10 à 12.000 votants, il y en a eu presque 3x plus, via Michel @Bernouin twitter)

En tant que membre du Mouvement Démocrate, et surtout centriste inconditionnel (ni gauche, ni droite), limite extrême centriste, le scrutin visant à déterminer le candidat du PS[1] ne me concerne pas directement, et je n'ai donc jamais fait part d'une quelconque préférence, ni même ne serait-ce qu'envisager de m'exprimer dans une urne lors de ce scrutin[2].

Aussi intéressant que puisse être cet exercice démocratique, il y a dans ce scrutin un vrai problème démocratique. En effet, même si le PS s'en défend, il y a là, la possibilité de constituer un fichier des personnes qui se considèrent de "gauche"[3]. Et il ne faut pas croire que la liste des votants de ce scrutins ne sera pas examinée à la loupe avant son éventuelle destruction[4]. Déjà sur twitter était publié une information d'un député UMP qui a voté lors de ce scrutin, "en faisant une fausse signature".

Autre sujet qui m'a profondément heurté, c'est le stupide maire du Raincy, Eric Raoult, qui était tout fière d'annoncer à la radio qu'il avait loué 2000€ la salle dans laquelle le scrutin devait avoir lieu. Que l'on apprécie ou pas l'idée de ce scrutin, je n'arrive pas à comprendre ce niveau de bêtise et de mesquinerie. Un lieu publique n'est-il pas destiné à être utilisé pour une manifestation publique et citoyenne ? Qu'il y ai participation financière, c'est normal, puisqu'il y a du personnel municipal et éventuellement du matériel de vote mis à disposition, mais il ne faut pas pousser, à 2000€ la journée, j'espère qu'il fournit les petits fours.

A noter que ce scrutin devra rentrer dans les comptes de campagne. Et ce n'est pas une bagatelle ces 3.2 millions d'Euro estimé pour le coût de cette primaire. On se rappel que les candidats du premier tour disposent d'un budget de l'ordre de 10 million[5]. Donc heureusement que les votants ont payé et couvert l’essentielles des dépenses, car tout ce qu'ils ne paieront pas sera déduit du budget de campagne. Bon, au vu de l'extraordinaire couverture médiatique, c'est quant même un bon coup publicitaire cette affaire.

Notes

[1] Que l'on ne croit pas une minute que Michel Baylet ai pu faire autre chose dans cette aventure que de la figuration. Au mieu a-t-il fait de la publicité pour son parti, mais je ne suis pas certain qu'elle ait été très positive).

[2] Il faut être un tant soit peu cohérent.

[3] Si tant est qu'ils soient capable de dire ce que cela veut dire.

[4] Comme s'y est engagé le PS.

[5] Et 20 millions pour les présents au second tour. Dans les fait, un candidat peut dépenser le double, mais le plafond de remboursement est à 10 et 20 million.