Jusqu’ici tout va bien

"C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de cinquante étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien.
Mais l'important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage." La Haine (1995), écrit par Mathieu Kassovitz

Ou sous une autre forme plus explicite:

"C’est l’histoire d’un état qui s'endette. Les gouvernements, à chaque élection répètent sans cesse pour rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien."
Je vous laisse finir...

Partage Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Commentaires

1. Le mercredi 7 mars 2012, 13:32 par Remi

Mais l'important c'est pas la dette, c'est le remboursement

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet