Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Région

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 24 mars 2010

Où sont les femme ?

Pas la peine de chercher, il n'y en a qu'une. Une seule présidente de région hormis Royal. La photo est caricaturale en terme de parité. Pfff, le chemin est encore long...


Source de la photo : AFP

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 17 mars 2010

Lecture laurentine du 1er tour des régionales

Je vais essayer d'aller un peu plus loin qu'un simple tableau de résultat. Tout d'abord, réorganisons le tableau selon le triste axe gauche droite[1], en ajoutant des couleurs.

ListeSt Laurent du Var   PACA      Nice   Regroupemment
Isabelle BONNET
Lutte Ouvrière
0,500.620.41Extrême gauche
2.32
Pierre GODARD
NPA
1,822.111.67
Jean Marc COPPOLA,
Front de Gauche
3,516.114.94Gauche de gouvernement
24.51
Michel VAUZELLE
PS, MRC, PRG
21,0025.8023.13
Laurence VICHNIEVSKI
Europe Ecologie
10,7510.9210.28Écolo-démocrates
15.21
Catherine LEVRAUD
Mouvement Démocrate
2,352.512.33
Patrice MIRAN
Aliance écologiste indépendante
2,112.331.85
Thiery MARIANI,
UMP
30,0226.6029.95Droite de gouvernement
30.02
Jean Marie LE PEN
Front National
25,3120.2923.14Extrême droite
27.94
Jacques BOMPARD
Ligue du sud
2,632.692.30
Ce qui m'a le plus interpelé

Non ce n'est pas le score de la liste du MoDem que j'attendais entre 4 et 8%. C'est le score faramineux de l'extrême droite dans notre commune qui m'a littéralement abasourdit. Notre commune se retrouve être une terre fertile pour les idées les plus oiseuses. Une personne sur quatre que je croise dans la rue est susceptible d'avoir mis un bulletin brun dans l'urne. Ça fait flipper.

Autre sujet de préoccupation, la baisse confirmée de la gauche laurentine, sans pour autant arriver à savoir où ces voix se sont portées.

Abstention

Elle continue de progresser, comme le sentiment de rejet vis à vis de la chose politique. Cela est triste, mais tellement prévisible avec la manière de faire du gouvernement ou la manière dont la politique est présenté dans les média.

Au delà de la manière de faire des élus et gouvernants, il me semble que si le vote blanc était comptabilisé, il y aurait peut être moyen d'entendre les votes contestataires sans pour autant les mépriser comme cela s'est fait durant des années.

Le MoDem ?

Ce scrutin et d'autres confirment que la marque "Mouvement Démocrate" n'a aucune valeur électorale. Lors des précédents scrutins, je pensais que le MoDem avait réussi a se constituer une assise électorale autour de 6%[2]. Force est de constater qu'il n'en est rien. Pour les prochains scrutins, il ne faudra pas compter la-dessus.

La conséquence directe est que le choix de Bayrou de présenter dans la plus part des régions des inconnus et des non professionnels de la politique n'a pas porté. Encore et toujours, les électeurs votent pour ceux qu'ils connaissent (légitimistes) et se fichent du programme. Ceci explique la présence de près de la moitié du gouvernement sur des listes Régionales et du grand nombre de cumulards du PS comme de l'UMP.

On entend les gens nous dire que "les politiques sont tous pareils et ne s'intéressent qu'aux indemnités d'élu", mais cela ne les empêche pas de voter massivement pour les cumulards ! Si vous avez une idée pour provoquer un renouvellement de la classe politique dans ces conditions, je suis preneur.

Écolo-démocrate

J'ai rassemblé ces 3 listes car elles correspondent à mes yeux au même type d'électorat. Un électorat à la recherche d'une 3ème voix politique. Ils n'ont pas déserté les urnes, cherchent a exprimer un vote contestataire constructif et responsable. Ils ont votés pour Bayrou en 2007, pour Cohn Bendit en 2009, et tout le monde se les arrachera en 2012 en espérant capter ces électeurs au choix très volatils.

Extrapolation municipale[3]

Bien sûr, chaque scrutin est différents, et les électeurs font passer des messages différents selon les enjeux qu'ils mettent dans le scrutin. Cependant, si on s'en tient aux candidats prévisibles et connus, on se retrouve avec une majorité qui doit tenir compte du vote d'extrême droite, et donc n'a pas vocation à recentrer le discours. L'opposition de droite, soit devient encore plus extrémiste, soit vise le centre, mais dans les 2 cas ne dispose pas d'un espace vital suffisant pour prendre l'avantage. L'opposition de gauche ne dispose d'aucune réserve de voix à l'extrême gauche. Il y a un espace pour une liste d'extrême droite, et éventuellement, mais très étroit, pour une liste écolo-démocrate. La présence d'une 4ème voir 5ème liste asphyxierait Ségura assurément et éventuellement Orsatti, mais ne générait vraisemblablement pas la majorité sortante.

Notes

[1] Les habitués de ce blog savent que je hais cette lecture linéaire du paysage politique, qui est par nature multidimensionnel.

[2] Par assise électorale, je parle d'électeur qui sont fidèles au parti et votent tjs pour lui.

[3] Pas la peine de me demander si je serais candidat en 2014, ce n'est pas le sujet.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 24 février 2010

Campagne des Régionales

Je vous concède que mon blog n'est pas très aux couleur de la campagne pour l'élection du conseil régional, mais si, si, je vous le confirme, je participe à la campagne, même si on ne me voit pas sur la photo.

Et c'est normal, car d'une part je ne suis pas candidat, mais surtout c'est moi qui tient l'appareil !!

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

vendredi 27 novembre 2009

Picorage : un con de compétition, échapper à l'impôt, journalistes incompréhensibles

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 3 novembre 2009

Picorage : c'est possible, conseil d'état, le futur, circonscrire les Verts, L'hygiène n'a pas de prix, personal branding

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 27 août 2009

Régional, mes spéculations 8 mois avants

Région Provence Alpes Côte d'AzurJe tiens à préciser tout de suite que je n'ai aucune information pour notre région PACA, contrairement à Christophe Ginisty pour l'île de France (du moins c'est ce qu'il dit), mais je vais m'essayer à un petit pronostique purement spéculatif de ce que va faire le MoDem ici.

Une tête de liste

Les militants qui ont suivis un peu la vie interne du Mouvement Démocrate en PACA, auront noté que c'est Marseille qui est la tête de pont, avec une étrangeté locale, une double présidence de Jean-Luc Bennahmias et Xavier de Peretti, contrairement aux autres départements qui n'ont qu'un seul président. Ils se sont partagés le leadership dans les Bouches du Rhône, et donc de fait sur la Région en raison du poids démographique du mouvement des Bouches du Rhône. J'ai vaguement perçu que cela n'était pas un problème pour la présidence du MoDem 06, mais il faudrait leur demander pour être sûr.

Après les Européennes, où Jean-Luc Bennahmias était tête de liste, on s'attend à ce que Xavier de Peretti le soit pour les Régionales, ce qui serait cohérent, d'autant que dans un interview, Jean-Luc Bennahmias avait dit qu'il ne serait pas à nouveau candidat à la région où il a été élu en 2004. A moins qu'il y ait une fronde des autres départements, on aurait donc une tête de liste probable, et les 5 suivants forcément issus de chacun des départements de la région. Pour le reste de la liste, panachage classique des hommes et femmes en fonction du département et des profils à mettre en avant. Sur une liste de 123, il y aura de quoi se divertir.

Tambouille électorale

Amusons-nous a faire des règles de trois grossières sur les précédents scrutins pour dégager des ordres de grandeur.

  • Le FN faisait 22% en 2004. Il a perdu une parti de son électorat qui aime bien Srkz, donc l'UMP devrait être en mesure de prendre la majorité grâce à ces voix. Sauf qu'en 2004 il y avait l'UDF allié à l'UMP. Disons que la moitier des électeurs de l'UDF regardera ailleurs si on leur propose autre chose qui tient la route[1]. Donc ce que l'UMP gagne à l'extrême droite, il le perd au centre. En plus, si c'est encore Renaud Muselier qui est tête de liste de l'UMP, ils vont encore perdre des voix à cause de lui[2].
  • Les Verts étaient associés au PS en 2004 et ont eu 8 élus. Cette fois ci, ils voudraient bien partir sous les couleurs d'Europe Écologie, quitte à y inclure le MoDem. L'idée serait séduisante et me plairait assez. Des 16% aux Européennes, Europe Écologie pourrait espérer qu'il en reste 8 ou 9, et le MoDem avec le même ordre de grandeur, on arrive à 15 à 20% avec des accords de second tours avec le PS pour obtenir des vice présidences et des port-feuilles intéressants. Aucun du PS ou de l'UMP ne peut être majoritaire sans les Verts ou le MoDem à moins de s'associer avec le FN. Honnêtement si les électeurs nous suivaient, un pivot Vert-MoDem serait passionnant. Personnellement, je considère qu'une région à gauche est un contre poids indispensable à notre département à 65% Sarkoziste.
  • Reste que les tractations en île de France peuvent laisser envisager un ralliement dès le premier tour du MoDem au PS. Ce serait une erreur à mon avis, mais simplifie grandement la cuisine électorale. Par contre les électeurs du MoDem auront du mal à le digérer et si les Verts, qui draguent une partie de notre électorat, partent seuls, ils les récupéreront facilement, actant d'un MoDem à moins de 10%, avec une perte d'autonomie manifeste.

L'université de rentrée du MoDem sera le lieu de débat sur ce sujet et je ne vous cache pas que j'ai un peu les boules de pas pouvoir concilier la campagne de Fabien qui se termine le 5 septembre et cette université de rentrée qui se tient du 4 au 6. J'aurais aimé voir si le MoDem va rester sur sa ligne d'indépendance ou l'abandonner.

Notes

[1] Je part du principe, absolument sans chiffre et grossièrement à la louche, que la moitier des électeurs de l'UDF soutien le MoDem. Le reste de l'électorat Modem n'étant pas forcément issu de l'électorat UDF.

[2] C'est un jugement de valeur tout ce qu'il y a de personnel, comme tous le contenu de ce blog, mais honnêtement ce mec vaut pas un clou.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mercredi 8 juillet 2009

Un nom pour remplacer PACA

Region PACAUne consultation est en court jusqu'au 31 juillet pour trouver un nom plus explicite à notre région, l'acronyme PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) n'étant pas très parlant, même pour ses habitants. Que proposer de court qui puisse rappeler l'identité de notre région ?

En tout premier lieu je dirais Provence, mais il manque les identités des départements des Alpes de haute Provence et des Hautes Alpes. Alors je propose Alpes Provence

Et vous, vous proposeriez quoi ?

 

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

vendredi 19 octobre 2007

Le Grenelle régional

Vous trouverez ci dessous le résumé par Guy BARTHEL de la présentation des synthèses des groupes de travail sur le Grenelle de l’Environnement/Réunion départementale Nice Palais Nikaïa le 08/10/2007. Vous pouvez le contacter par email gnoelb AT sfr.fr.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

page 2 de 2 -