Au cas ou il en aurait qui ne le savaient pas, hier soir se tenait le meeting de François Bayrou au Nikaïa devant environ 4200 personnes[1]. J'ai pris quelques notes et voici quelques idées en vrac qui m'ont particulièrement intéressés[2] :

  1. François Bayrou est arrivé par le haut de la salle et a commencé par un bain de foule avec ceux qui ne pensaient le voir que de loin.
  2. Le rassemblement est le rôle du président.
  3. Il y a des valeurs de gauche, du centre et de droite mais tout comme dans l'exemple de la main gauche et de la main droite qui sont différentes, elles ont obligation de travailler ensemble pour être efficaces, notamment sur des enjeux énormes comme la réforme nécessaire des retraites par exemple.
  4. Les coalitions sont possible dans ce pays, la preuve, le PS et l'UMP s'entendent pour empêcher qui conque d'occuper le pouvoir à leur place.
  5. Nous sommes dans une situation[3] qu'ils n'avaient pas imaginé car ils n'ont pas regardé les français.
  6. Il faut restaurer le droit du citoyen à se faire entendre. La démocratie n'est pas faite pour protéger les majorités, mais les minorités.
  7. Ce n'est pas en sifflant ses adversaires, mais en tirant les français vers le haut qu'il veut faire de la politique.
  8. La réforme du parlement doit interdire de voter si l'on est pas là, les votes des députés seront sur le net et ils ne seront payés que s'ils sont présent.
  9. Les haut fonctionnaires ne doivent plus être nommés par copinage mais pour leur compétence. Notamment pour les poste de contrôle de l'état, les nominations se feront avec un vote des 2/3 ou 3/4 de l'assemblée.
  10. Ce rassemblement était "sous-titré" en langage des signes.
  11. Actuellement, chaque jour, l'état dépense 20% de plus que ce qu'il encaisse.
  12. La réforme des retraites doit prévoir de tenir compte de la pénibilité du travail. Ceux qui ont une espérance de vie la plus courte partent en général les plus tard à la retraite[4].
  13. Les décisions importante comme le traité constitutionnel ou la réforme des retraites se feront en conduisant les français à la responsabilité, donc par une longue phase de négociation et d'explication, suivie d'un référendum. Le citoyen doit devenir un partenaire et non pas essayer de le séduire.
  14. Pour les enjeux de notre pays et continent, les jeunes français doivent être les mieux formé au monde. Nous avons déjà une école maternelle exemplaire. Les enfants qui réussissent vivent dans des familles où l'école est respecté. La classe de terminale doit être une classe propédeutique à l'université[5].
  15. Je déteste le mot de sénior, je ne m'y retrouve pas !
  16. Liberté, égalité, fraternité sont des vertus de résistance.
  17. On ne peut pas penser tout seul (en parlant de l'Europe).

Je reviendrais sur certains de ces sujets dans les jours qui viennent, notamment pour les détailler, ce format télégraphique n'étant pas très explicite pour ceux qui n'y étaient pas. En tout cas, cette réunion publique a été encore une fois un moment fort car François Bayrou est apparu sincère et surtout avec la carrure d'un président ayant une vision. La vision de la France dans ses réalités, ses potentiels et ses difficultés.

Notes

[1] La salle était en configuration 4000 places assises et il y a avait beaucoup de monde dans les travées, à la louche 200 à 300 personnes.

[2] Je les reprend avec mes mots car mes notes n'étaient pas très précises.

[3] Bayrou à plus de 20%

[4] Citant comme exemple les maçons.

[5] Classe de préparation : quant je vous dit qu'il veut élever les citoyens, même avec le vocabulaire.