Ce matin sur France Inter, un reportage sur le problème d'application du nouveau texte sur le travail dominical :

A St Malo intra muros, des accords ont été signés il y a 3 ans pour organiser le travail dominical. Les salariés ne peuvent travailler que 25 dimanches par an et sont payés double le dimanche. Le nouveau texte de loi qui s'applique à cette zone touristique, ne défini plus de limite au nombre de dimanches travaillés et surtout n'impose pas à l'employeur de payer plus les salariés ces jours là.[1]

Tout est dit. Faut-il poursuivre ce billet pour se rependre en larme devant autant de mépris du gouvernement pour la valeur travail et ceux qui le font ?

Notes

[1] Retranscription très approximative de mémoire d'un morceau du reportage.