Je viens de découvrir[1] pour la première fois cette œuvre, L'incrédulité de Saint Thomas par Le Caravage et j'ai eu un choc, tellement cette image est forte.

Cette peinture est précurseur de ce que le cinéma d'aujourd'hui, avec ces effets spéciaux, nous a habitué à voir, en nous montrant de manière extrêmement réaliste une scène totalement improbable. Et pourtant, l'image n'a rien perdue de sa force, même si nous pourrions être blasé à l'époque du tout image.

Certes, au même titre que les caricatures, il faut un peu de culture pour comprendre ce qui est représenté sur cette peinture: Jésus revenu parmi les vivants, qui montre à Thomas qui ne le crois pas, la plaie que lui a fait le soldat. Toucher pour le croire. On a presque envie de lui dire "mais arrête, tu es ridicule". Pourtant ce corps tout blanc qui ne saigne pas est presque suspect[2]. Et puis nous sommes comme les deux autres curieux, on a comme eux, envie de voir, voyeurs que nous sommes. Trop fort le mec, et c'était en 1603 !

L'Incrédulité de saint Thomas (Le Caravage)

Notes

[1] En fait c'est le fiston qui recherchait une peinture comme support pour un devoir de français, et je suis resté en arrêt devant lorsque je l'ai aperçu du coin de l'oeil.

[2] Ma fille, fan de twilight en ce moment, me dirait que c'est comme les vampires.