A st Laurent du Var le problème ne se poserait pas car il n'y a pas à ma connaissance d'église à l'abandon, elles seraient même trop petites. Sur ce sujet je suis en désaccord avec François Bayrou qui dit que c'est une idée dangereuse.

Il est probable que c'est parce que je suis un mécréant que le symbole d'une église transformée en mosquée ne me choque pas. Cela s'est fait par le passé. Lorsque les arabes ont envahis la péninsule ibérique, toutes les grandes églises ont été recyclées en mosquée et elles gardent encore aujourd'hui des traces de cette périodes, ce qui leur donne un cachet tout particulier.

Après tout un lieu de culte est un endroit dédié à Dieu[1]. Quelque soit la version du logiciel de prière, je ne pense pas que ce soit lui manquer de respect de remplacer une croix par un croissant. Et ce n'est pas manquer de respect non plu à ceux qui ont bâtit ces lieux de culte, du moins probablement moins que de les transformer en caserne[2] ou en restaurant.

Cette idée est d’autant plus bonne que les églises appartiennent aux municipalités pour la très grande majorité, et que ce sont elles qui en assurent l'entretien. Du point de vu purement républicain, pour les mairies, ce n'est qu'un locataire différent. Car aujourd'hui, malgré la loi de 1905 qui est le fondement de la laïcité à la française, beaucoup de mairies essaient de la contourner en donnant des terrain avec des baux emphytéotiques pour la construction de mosquées. Transformer un lieu de culte en un autre lieu de culte est beaucoup plus simple et ne nécessite pas de contourner la loi de 1905.

Mais bon, tout ceci reste très hypothétique, quant je vois comment ont réagis les gens, dont notre actuel maire[3], à ma blague sur le minaret de St Laurent du Var.

Notes

[1] Ou à plusieurs mais ce n'est pas le cas ici.

[2] Le mon St Michel a été transformé en caserne lors de la révolution française.

[3] Pour mémoire, un candidat factice avait plagié mon billet sur son compte fesse-bouc, et Joseph Segurra l'ayant pris s'était indigné de propos anti cléricaux tenus par un "juif". La limite à ne pas franchir était très proche...