Voici une chronique de Xavier de la Porte brillantissime que je vous invite à réécouter.

Et pour le cas où cette chronique ne serait plus disponible, en voici le contenu que j'archive