Le système électoral actuel conduit à favoriser le vainqueur lorsque l'on vote blanc ou que l'on s'abstient. En 2007 j'écrivais déjà sur le vote blanc que je soutiens et qui, s'il est comptabilisé dans le décompte des suffrages exprimés, a pour conséquence de réduire le pourcentage du vainqueur (en fait de tout le monde), ce qui permet d'être un vrai vote de rejet de l'offre politique.

Autre intérêt du vote blanc, en réduisant les écarts entre les listes candidates, dans un scrutin de liste cela conduirait à changer les rapports de nombres de sièges obtenus entre les listes, sans cependant remettre en cause le vainqueur.

Ma proposition est donc la suivante:

  • Reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé dans tous les scrutins de liste.