St Laurent du Var vu d'avionDurant la campagne législative que nous avons menée avec Nathalie Audin, elle a subi de violentes attaques sur sa position concernant l'implantation d'une prison à St Laurent du Var et la Gaude. Comme le sujet est de retour dans l'actualité, je voudrais le remettre un peu en perspective.

Ce qu'a dit, entre autre, Nathalie Audin durant la campagne législative

C'est sa réponse suite à une brève de Nice-Matin citant Joseph Ségura réagissant au débat organisé par Nice-Matin dans lequel Nathalie indiquait qu'il faudrait expliquer aux habitants les bénéfices d'une prison si elle venait à être implantée à St Laurent du Var. Vous retrouverez ce texte dans le lien Facebook suivant.

En réponse à M. Ségura, maire de Saint-Laurent du Var qui m'interpelle dans Nice-Matin.

Quelques questions.

1. Y a-t-il urgence, au nom de l'Intérêt Général, à trouver une solution au problème de la sur-population carcérale de la maison d'arrêt de Nice (183.2% de taux d occupation!). Sur-population en contravention avec les règles pénitentiaires du conseil de l'Europe et des conséquences financières pour l'État français (pour ceux qui n'ont en ligne de mire que la gestion au-delà des droits de l'homme), en contravention avec la loi instaurant l'obligation de l'encellulement individuel, sur-population qui favorise les phénomènes de radicalisation, sur-population qui engendre des conditions de travail très difficiles pour les agents de la fonction publique pénitentiaire? En admettant que les élus LR du département considèrent l'urgence, ce dont je ne doute pas, il convient de souligner que c'est une urgence urgente depuis au moins... 15 ans... attend-on que la prison de Nice devienne une pétaudière?

2. Le dossier "prison Saint-Laurent - La Gaude" n'est pas encore tranché par l'État, en qualité de vice-président, M. Ségura a une connaissance affûtée des problèmes de pression foncière au sein de la Métropole... de fait, j'imagine qu'à défaut d'accord sur Saint-Laurent du Var, il aura proposé d'autres solutions aux services de l'État répondant aux différentes contraintes (assiette foncière suffisante, problèmes d expropriation, distance raisonnable du palais de justice et d un commissariat...). Si oui... lesquelles?

3 Est-ce que, dans l'hypothèse où le projet de Saint-Laurent serait retenu, une fois que toutes les propositions seraient examinées, contre l'avis des élus municipaux et le désaccord d'une partie de la population M. Ségura et l'ensemble des élus métropolitains et départementaux feront primer l'intérêt général supérieur de la Nation en faisant œuvre de pédagogie ou préfèreront-ils entretenir leur notoriété en s'opposant à l'urgence de solutionner le problème de la maison d arrêt de Nice?

4. Peut-il, enfin, nous expliquer sa cohérence en matière de politique dans les domaines de la police et de la justice? Il est contre la construction d une nouvelle maison d arrêt, mais il est pour la construction d un commissariat, il est pour une politique répressive plus efficace et il est contre les aménagements de peine, il est donc favorable à plus d'incarcérations... partout... sauf en bordure du Var. Tout cela manque bizarrement de lien.

Qu'on puisse comprendre que personne n'ait envie d'une prison sous ses fenêtres est une chose et doit, évidemment, être entendu mais que des élus ne tentent pas d'élever le débat pour tenir compte de l intérêt général est affligeant.

Quand le phénomène Nimby frappe aussi les élus.

Donc c'est un point de désaccord entre Nathalie Audin et le maire de St Laurent du Var. Depuis plusieurs années, je partage ces mêmes interrogations à l'écoute des arguments entendus durant mes participations comme spectateur aux conseils municipaux. Malgré toute mon attention, je n'ai pas réussi à trouver l'argument justifiant d'un tel rejet par le maire de St Laurent du Var. Sa seule réponse chaque fois est qu'il y aurait un problème de foncier, comme quoi la ville a des projets pour ce terrain, sans en citer un seul. C'est un peu court et du coup, même si je voulais changer d'avis, je n'ai rien à me mettre sous la dent.

Le bal des faux-culs

Le maire de Nice souhaite que la prison de Nice soit réhabilitée sur site. Soit, pourquoi pas. Mais comment réalise-t-on cette prouesse de mettre en conformité une prison obsolète qui a déjà une population carcérale presque du double de ce qui est prévu ? Pour rendre cette prison conforme, il faudrait l'agrandir juste pour qu'elle puisse conserver la même capacité qui est déjà insuffisante. Et l'on ne parle pas de la période des travaux.

Donc lorsque Christian Estrosi dit qu'il veut que la prison reste à Nice, il sait que de toute façon, ceci implique l'agrandissement d'une autre prison (celle de Grasse) ou la construction d'une nouvelle (à priori à St Laurent du Var). Donc ça ne lui coûte rien de défendre la prison de Nice et faire plaisir au passage aux élus laurentins qui s'opposent à l'implantation de la prison sur leur territoire.

Mais alors me direz-vous, pourquoi dit-il cela ? Une des raison avancée (à vérifier bien-sur) serait que si la prison quittait Nice, le foncier correspondant deviendrait probablement du logement social, et les riverains de la prison n'en veulent pas. Pour le coup, une prison pose beaucoup moins de problème de voisinage ! Et Christian Estrosi écoute d'abord les électeurs niçois, beaucoup plus attentivement que les laurentins...

Des munitions pour la guéguerre Estrosi-Ciotti

Ciotti qui utilise le sujet de la prison pour taper sur Estrosi, Segura et Nègre, se fiche comme de l'an pépin des électeurs de St Laurent du Var, et encore plus depuis que le maire, Joseph Ségura est allié politiquement à Estrosi[1]. Il peut tranquillement utiliser ces contradictions pour se faire mousser et passer pour le chevalier blanc. La prison a servi d'épouvantail pendant la campagne législative 2017, elle peut encore servir pour les municipales de 2020, voir même en 2022 et au delà, vu les délais.

Je vous rassure, ni moi, ni Nathalie, n'avons la moindre affinité pour Ciotti, mais force est de constater que le bougre manœuvre bien pour cogner sur Estrosi.

Et donc ?

De mon point de vue :

  • une prison c'est de l'emploi et du business pour les habitants et entreprises de la commune,
  • ce sont des voisins pas très gênants,
  • il parait même que c'est comptabilisé comme du logement social, ce qui permettrait à la commune de se rapprocher des objectifs de la loi SRU sans dépenser un centime et réduire les pénalités imposés à notre commune.
  • réduire la surpopulation est un prérequis pour mettre en place une politique de réinsertion et accessoirement éviter les phénomènes de radicalisation.

Bref beaucoup d'avantages, et j'attends encore que l'on me fournisse les inconvénients. Il me semble donc raisonnable d'encourager le maire de St Laurent du Var à négocier avec l'état pour obtenir des routes, des aménagements municipaux et des contre-parties plutôt que de s'opposer à cette prison.


Ci-dessous quelques prises de position (pas neutres du tout) au sujet de l'implantation d'une prison à St Laurent du Var/La Gaude :

 

La vidéo extraite de l'article de France 3 "La tension monte entre les Républicains sur le projet de prison à La Gaude et Saint-Laurent-du-Var":

 

 

 

Note

[1] On notera dans l'article de Nice-Matin qu'il tape tranquilou aussi sur Negre, le maire de Cagnes, également un soutien d'Estrosi. Ça canarde dur à droite, il va y avoir des dossiers qui vont sortir, préparez le popcorn ;)