J'ai supprimé il y a quelques temps les outils de tracking gratuits de Google qui me permettaient d'avoir des indicateurs sur les visiteurs de mon blog. C'est pourquoi, lorsque vous arrivez sur mon blog, vous n'avez pas une de ces ennuyeuse bannière vous demandant d'accepter d'être surveillé et d'enregistrer des cookies dans votre navigateur.

Sauf que de temps en temps j'insère dans mes billets des vidéos ou des tweets. Ce faisant, je permet aux plateformes qui hébergent ces vidéo de déposer des trackers dans votre navigateur, sans vous demander votre avis. Leur logique est la suivante:

  1. Mon blog est supposé vous avoir demandé l'autorisation de vous espionner.
  2. Donc puisque vous auriez donné l'autorisation à mon blog, par extension vous la donnez à ces plateformes.
  3. Donc ils ne vous demande plus votre avis.
  4. Et moi je suis dans l’illégalité, puisque je ne vous ai pas affiché l'immonde bannière disant que vous allez être espionné.

Et merde ! J'ai beau enlever les outils de tracking de mon blog, je suis coincé, et je permet aux plateformes de vous surveiller, même si je ne veux pas.

Donc depuis quelques temps, je n'insère plus de vidéos qui ne sont pas hébergées sur mon blog. Pour celle que je ne peux pas héberger, vous n'avez qu'un lien vers la plateforme. Je recopie le texte des tweets et n'insère plus les tweets eux même. Honnêtement c'est moins joli et moins pratique, mais petit à petit, je vais réduire les système de tracking qui parasitent mon blog.

En attendant, je suis en infraction pour les billets passés, mais tant pis, j'espère que vous serez indulgents, car je ne prévois pas de revenir sur les centaines de billets de ce blog (à la louche pas loin de 1500, dont peut être 20% avec des média externes inclus).