Le texte de l'article :

Bonjour,

A la demande de philippe67 je vous propose d'aborder le problème d'une structure qui serait enkistée dans des statuts trop contraignants sous couvert de "démocratie excessive" (si avec une intro comme ça vous n'avez pas envie de lire le billet, va falloir que je prenne des cours de provocation).

Le sujet est de rappeler qu'un parti politique n'est pas forcément un monde idéal et pas forcément à l'image de la société que l'on veut. Il faut avant tout fonctionner (gérer les égos des militants, des cadres et des élus, avoir des moyens, des permanents et des locaux...), prendre le pouvoir (choisir des candidats...) et le garder (faire des concessions). Ensuite l'on bâtit la société tant désirée.

Pour placer le débat, mon billet à l'origine de la demande :
-> Le MoDem est un parti politique

A vous lire,
Cédric.

Remarques : Je n'ai pris que quelques commentaires. Dans la mesure du possible j'ai conservé la chronologie. Dans les cadres marrons mes réponses lorsque j'en ai fait. Attention, ce billet est écrit à un moment donné, d'autres commentaires tout aussi intéressants ont pu être fait ultérieurement. Que ce qui n'ont pas été cité m'excusent, c'est un extrait. Tous les échanges sont .

 

Demande d'explications, Envoyé par DarthVader le Mar, 04/09/2007 - 11:16

J'ai été lire votre billet sur votre blog concernant cette "machine de guerre" que vous voulez voir émerger. Dans une réponse à un commentaire, vous indiquez que l'écriture de ce billet est motivée "aussi (par) des propos que François Bayrou est obligé de tenir lors des réunions publiques de juillet. C'est une atmosphère." Pourriez-vous nous en dire un peu plus? Selon vous, F. Bayrou aurait-il menti aux adhérents lors de ces rencontres de juillet?! Les aurait-il manipulés?

Cordialement.
Jean-François
darthvader.hautetfort.com

Je crois qu'il voulait dire, Envoyé par yann 35 le Mar, 04/09/2007 - 11:27

Je crois qu'il voulait dire par là que Bayrou est obligé de ménager la chèvre et le choux, surtout en ce moment...
Yann

La chèvre et le choux, Envoyé par cedrica le Mar, 04/09/2007 - 12:33

@Jean François : Yann a effectivement résumé l'idée. François Bayrou a rappelé que l'objectif était d'avoir des élus et des listes aux municipale. Que l'on négocierait, que l'on irrait pour y être élu et pas que pour défendre de belles idées utopiques. Il prépare l'opinion publique du MoDem à des aliances auquelles il sait que certains adhérents auront du mal à se faire à l'idée. Il a constament rappelé, rabaché, répété que l'UDF et MoDem étaient de la même maison, ce qui sous entend que l'on ne jetera pas l'UDF et son passé à la poubelle comme certains adhérents le voudraient (elle se reconaitra, mais j'apprécie molemment que l'on supprime le logo UDF de ma carte de visite lorsque je la donne, je suis un militant UDF ET Modem).

Il y a donc nécessité de ne pas oublié les réalité du système dans lequel nous sommes. Ce n'est pas le projet de société auquels nous avons adhéré avec la restauration des contre pouvoir, mais bien un monde politique avec les valeurs de l'UMP et du PS dans lequel nous devons prendre des places. Le MoDem ne décide pas des règles du jeu, pas encore...

Noyatage, Envoyé par bibifa le Mar, 04/09/2007 - 13:39

Bonjour,

Si je comprends bien ton analyse, la direction du MoDem aurait choisi l'option de "noyauter" le "monde politique" , de faire, en quelque sorte, du MoDem un levier interne pour le faire changer ( grace à une nouvelle génération d'élus)?

Pour continuer dans le jardinage, le MoDem serait alors un greffon sur l'arbre UDF. Greffon qui aurait pour fonction de rendre l'arbre plus vigoureux et en fin de compte de produire une nouvelle variété de fruits et de devenir l'arbre.

C'est une stratégie comme une autre! Mais les jardiniers le savent bien, le greffon ça prend ou ça prend pas! Et dans notre cas, sur ce site, vu notre hyper sensibilité à la communication, au partage des décisions et idées, je me demande quel va être la taille du greffon!

Je me demande si il ne vaudrait mieux pas supprimer tous les ateliers de Seignosse pour passer 4 jours à "cuisiner" F.Bayrou et son équipe ;-)! Remarque c'est peut-être pour éviter ça qu'il se dit qu'il ne viendra que pour la clôture des assises!

Cordialement
Brigitte
http://sbibif.spaces.live.com/

Noyautage, Envoyé par cedrica le Mar, 04/09/2007 - 13:47

@Brigite : je ne suis pas certain que cette métaphore recouvre exactement ce que je voulait dire mais elle a le mérite d'être brillante et explicite.

C'est pour rire?, Envoyé par bibifa le Mar, 04/09/2007 - 01:19

Bonsoir,

Je viens de lire votre article et d'autres sur votre site! Si il a le mérite d'être fort bien écrit, je dirais dans les règles de l'art, et de poser la question qui divise, je me demande si vous êtes sérieux ou si c'est de l'humour.

Si c'est sérieux, pas besoin de prendre des cours de provoc, vous êtes au top!

Si c'est de l'humour, ayez pitié des quinqua qui ont le coeur fragile ;-)! On peut encore supporter les coups de gueule, les suspicions...mais là, pour le coup, j'ai failli renvoyer ma carte...

Plus sérieusement, qu'un parti politique ait besoin d'une structure logistique, cela est indubitable, qu'il veuille faire de la politique autrement ou pas. De là à dire que c'est une machine de guerre qui est là pour gagner ( donc pour asservir les perdants) et pour faire triompher son idéologie ou son dogme...vous poussez le bouchon un peu loin, ce me semble!

Personnellement, je ne suis pas dans cette configuration guerrière. Pour ceux que la guerre excite et que sa démange de montrer ce qu'ils vallent, patientez un peu, notre bon Président, pour copier son héros américain, va bientôt vous donner l'occasion de vous éclater!

Tel que je le conçoit, le Mouvement démocrate n'est pas un mouvement philosophique ( même si les mouvements philosophiques en leur temps ont été de puissantes machines de guerre!), comme on pourrait le craindre, c'est un vecteur de changement. C'est un moyen donné à chaque français de s'investir dans la totalité de sa vie et pas uniquement dans sa composante sociale et économique. Voila ma seule idéologie, mon seul but: remettre l'Homme, l'individu, la vie ( et la joie de vivre!) à sa place de leader du système et non de ressources de ce système ( ce que droite et gauche ont comme seul but) .

Et ne venez pas me dire que ce n'est pas réaliste: Tant que nous n'aurons pas essayé, nous ne le saurons pas. Les animaux y parviennent parfaitement. Nous avons la prétention de leur être supérieurs, alors pourquoi ne parviendrions nous pas à faire ce que le plus petit oiseau réussit à faire?

Je vais même aller plus loin, le jours ou le Mouvement Démocrate aura restauré une démocratie pleine et entière ( au sens ou nous l'avons cerné au fil des mois sur ce forum) en France et aura fait école dans le monde, il aura rempli sa mission et se devra de dispaître!

Cordialement
Brigitte http://sbibif.spaces.live.com/

Non ce n'est pas pour rire..., Envoyé par cedrica le Mar, 04/09/2007 - 12:46

... c'est pour rappeler à ceux qui ne le savent pas encore. Je l'ai découvert il y a 3 ans comment marchait un parti politique. Un parti sert UNIQUEMENT à prendre le pouvoir, tout le reste sont juste les outils pour atteindre cet objectif. Triste hein dit comme ça ? L'oublier et le MoDem mourra gentiement comme le parti radical ou les Verts. Tout cela n'empêche pas de dire le pourquoi et le comment (charte et statuts).

Un mouvement avec 80 000, Envoyé par yann 35 le Mar, 04/09/2007 - 13:03

Un mouvement avec 80 000 adhérents ne risque pas de mourrir Cédric, il faut juste qu'on s'entende tous sur un fonctionnement pérenne et démocratique.

Yann

Sans avoir lu le billet, je, Envoyé par patrau le Lun, 03/09/2007 - 22:18

Sans avoir lu le billet, je te remercie d'avoir soulevé un vrai problème.

Si les fondement sont le vrai et le juste, alors il faut en parler, car ne pas en parler et garder la tête dans les nuages nous expose à nous écarter de ces fondement.

J'ai relu plusieurs fois des passages de "Projet d'espoir" sur les valeurs portées par notre patrie, je n'ai rien vu d'autre.

Que l'on avoue les rouages de la politique mêmes sombres ne doit pas nous empêcher de travailler à chercher à les améliorer sans tomber dans l'angélisme. C'est même à mon avis la seule condition pour les changer. FB a plusieurs fois lors de débats télévisés admis, alors qu'il évoquait une nouvelle façon de faire de la politique, (qu'il "ne [faisait] pas de politique" ;-) ...qu'il était lui aussi un homme politique.

Pour les uns son refus de plier est une erreur, pour les autres un coup de poker, mais je crois pour beaucoup un gage de changement pour changer la politique. C'est peut-être un peu des 2 derniers, être honnête n'est jamais une erreur, et quand on ne change pas d'avis au lendemain du scrutin on doit être honnête. S'il est suivi il réussira. Mais on ne pourra rien changer sans gagner le pouvoir, ni sans vérité sur l'existant, surtout quand il s'agit de nous.

Les pieds dans le plat, Envoyé par buildfreedom le Lun, 03/09/2007 - 22:04

Vous avez raison, Cédric, de soulever même brutalement la question de la démocratie interne, car elle sera au coeur des discussions de Seignosse portant sur la construction du Mouvement Démocrate, et promet, comme la réponse de Yann l'atteste, l'affrontement de deux conceptions a priori peu compatibles.

De nombreux adhérents (peut-être pas les plus nombreux mais les moins silencieux) réclament un fonctionnement « démocratique » de notre mouvement, où la souveraineté serait détenue par les adhérents, transposition de l'expression du suffrage universel dans un état démocratique : « où le représentant ferait confiance aux adhérents en leur demandant leur approbation avant d'agir pour leur compte », « pour garantir à notre mouvement le fonctionnement le plus démocratique possible, ce qui serait la moindre des choses compte tenu de la promesse du nom de notre mouvement », pour citer Yann dans une autre discussion.

D'autres (qui ?) ont une vision plus traditionnelle de l'engagement politique et de sa pratique, une vision plus idéologique et ce faisant plus oligarchique que démocratique. Des hommes au service des idées. L'idée est souveraine, non pas l'adhérent.

Je pense qu'il est impossible de concilier ces deux visions intégralement, et c'est donc le défi de l'équilibre qui nous a été lancé, non sans précaution, par François Bayrou.

Comment progresser dans cette perspective ?

Je vous soumets quelques questions simples pour alimenter le débat. La première de toute : pourquoi le Mouvement Démocrate ?

Amicalement,
buildfreedom
Les libéraux du Mouvement Démocrate

Désolé Cédric, je ne peux, Envoyé par bzhita le Lun, 03/09/2007 - 19:34

Désolé Cédric, je ne peux pas être daccord avec vous.

Un parti comme tous les autres fera une politique comme toutes les autres. Ceci car la politique est question de personnes.

Alors, quel intérêt?

Si on veut, si on estime indispensable une politique différente, il faut avoir la force d'être différents.

Facile? Pas du tout. Vitale? Je le crois.

Un parti comme les autres ?, Envoyé par cedrica le Mar, 04/09/2007 - 12:59

@ bzhita : Très bonne remarque, cependant a-t-on le loisir d'être différent ?

Dans la mesure où le MoDem doit avoir des élus et des voix pour exister techniquement, il faut bien fonctionner dans les règles définie par le système. On ne peut pas par exemple faire des camapgnes totalement athypiques au risque de perdre une partie de l'électorat. Tant que les règles ne sont pas changées, il est difficile de jouer autrement. Mais cela n'exclue pas de vouloir les changer du moins pour ce qui est accessible au MoDem (cumul des mandats, âges des candidats, obligations des élus...).

Ciao bzhita, Salut Cédric., Envoyé par Jelex le Mar, 04/09/2007 - 14:42

le discours lui n'est pas ou ne doit pas être défini par le système. Une campagne atypique est, sera, une campagne européenne du MD; on pourrait inviter des élus européens à y participer par exemple; élargir nos rangs; je n'y vois pas un risque, encore qu'il faille parfois en prendre, au risque de perdre un petit nombre pour en gagner un plus grand.

- MoDem as-tu du coeur? Eh bien va, cours, vole et nous venge!

Sur beaucoup de points je, Envoyé par Etoile66 le Lun, 03/09/2007 - 19:26

Sur beaucoup de points je vous rejoins, il faut cependant des statuts clairs, qui donnent d'un côté aux adhérents le sentiment de ne pas être que des "apporteurs de voix" pour des élus qui n'ont qu'un seul objectif: se faire réélire - et de l'autre à ceux qui auront été élus, qu'ils peuvent compter avec la solidarité et le soutien indéfectible des adhérents dans leur combat politique.

C'est pourquoi je suis pour le mandant unique - non cumul - renouvelable une seule fois, afin de laisser la place à tout ce potentiel qui existe dans notre pays et de lui permettre de s'exprimer. Sinon on a une "caste" dirigeante et le reste de la population qui ne sert qu'à apporter ses voix.

Et il faudra un sain équilibre entre l'Appareil politique et le "magma" comme le décrivait assez bien F. Duran sur ce site: http://e-soutiens.bayrou.fr/le_magma_une_proposition_originale_pour_une_structure_horizontale

des "connecteurs" reconnus par les deux entités qui favorisent le dialogue, les échanges et les responsabilisations pour que le tout fonctionne et se mette en ordre de marche pour gagner.

plus qu'un sentiment!, Envoyé par chochotte le Lun, 03/09/2007 - 21:26

Moi je veux avoir plus qu'un sentiment de n'être qu'un apporteur de voix. Je veux une certitude! Ma solidarité, les élus l'auront si ils font un bon travail pour le collectif...autrement ils auront droit au même traitement que les élus de droite comme de gauche qui veulent avant tout, soit défendre leurs propres intérêts soit défendre ceux de leur parti,.... la poubelle!

Je veux également la certitude de ne pas être une simple réserve d'idées qu'on ponctionne pour promouvoir un "appareil politique"! C'est déjà ça dans pas mal de situations professionnelles, j'ai pas envie de le retrouver dans le parti politique dans lequel je milite! A trop presser l'orange...on en arrive vite à la peau!

Oui Cédric, pour avancer à, Envoyé par F Rodet-Descomps le Lun, 03/09/2007 - 21:06

Oui Cédric, pour avancer à armes égales il faut être un vrai parti politique avec (je vous cite) :

* une machine de guerre pour prendre le pouvoir.
* une idéologie, une doctrine, une conception de la société partagée par ses adhérents.
* une organisation pour gérer les militants, sélectionner les futures cadres et candidats.
* un laboratoire d'idée et des structure d'accompagnement pour le jour où l'on prend le pouvoir.
* du pouvoir et de l'argent à la clé

Un parti purement philosophique, comme certains semblent le souhaiter, est et restera tout au mieux un courant de pensées.

Si nous voulons affronter les « pots de fer » ne nous faisons pas « pots de terre », l’angélisme ne paye pas. Nous devons nous donner les moyens de nos ambitions.

Par contre d’accord aussi avec vous Etoile au sujet des statuts clairs, qui donnent aux adhérents le sentiment de ne pas être que des "apporteurs de voix" et leur permette réellement sur le terrain de s’exprimer et d’être entendus et de participer aux décisions et prises de positions.

J’ai tendance à partager aussi votre position en faveur du mandat unique, renouvelable ou pas « that is the question ».

Le mandat unique permet d’avoir plus d’élus et plus d’élus implique plus d’échanges et de démocratie. En effet (dans tout parti) localement les élus constituent « la cour des grands », une entité écoutée (à tort ou à raison !) et par le jeu des mandats multiples leur nombre est réduit d’autant. Dans certains départements, cette « cour des grands » n’est constituée que d’une ou deux personnes et dans ce cas de figure la tentation est forte de faire passer ses opinions en lieu et place de celles du parti (quelqu’il soit) et d’utiliser la situation pour satisfaire ses ambitions personnelles !

Savoir si ce mandat unique doit être renouvelable ou pas, j’aurais tendance à dire non pour certains mandats (sénateurs, députés, conseillers régionaux et généraux) qui participent à une gouvernance générale, nationale ou locale. Par contre pour les mandats plus décisionnaires (présidentiel ou municipal), un (et un seul) renouvellement me semble nécessaire car un seul mandat est court pour lancer et mener à bien certains projets ou certaines politiques.

Amicalement
Françoise
blog : LIBERTE de PAROLE

Tag : modem-organisation, Forum-democrate-seignosse-2007