Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de modem-organisation a donné 54 résultats.

vendredi 25 mai 2018

Mes derniers tweets

A défaut de billets en ce moment sur le blog, il y a toujours twitter sur lequel je suis actif.

Cedric Augustin @CedricAugustin
Retour en quelques twitt sur ma visite de l'@LHERMIONE_SHIP à Bastia cedric-augustin.eu/index.php?post… pic.twitter.com/szmwcJxoGv

Matthieu @mr_matth    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Quand une ONG (que je ne nommerai pas) m'envoie par la Poste un stylo sérigraphié + une carte du monde + un calepin… twitter.com/i/web/status/9…

Chantal morel @dc_morel    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Les francs-maçons interdits de gouvernement par une clause programmatique... L'interdiction de l'obligation vaccina… twitter.com/i/web/status/9…

Guillaume Ouattara @ingenuingenieur    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Je vous propose un thread des différentes informations que le décorticage du code source/algorithme de #Parcoursuptwitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Départ de la 2e manche du jour dans la pétole #laser #capdagde #capd'agde twitter.com/CN_capdagde/st…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Voilà à quoi je m'amuse ce weekend: régate de #Laser à #CapdAgde pic.twitter.com/RsbwogripB

Emmanuel Macron @EmmanuelMacron    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Partout dans le monde des gays, lesbiennes, bisexuels et personnes trans sont discriminés, victimes de violence, vo… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Ce qui fait mal, c'est que ca dure depuis 2013 et qu'entre temps de nouvelles substances toutes aussi dangereuses s… twitter.com/i/web/status/9…

Sylvie Kauffmann @SylvieKauffmann    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Pour Le Figaro, "la surexposition des femmes" a fait baisser le niveau du Festival de #Cannes2018. "On se serait cr… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Attention, voici un abrutis hight level, mode compétition twitter.com/Ladyklepht/sta…

La Quadrature du Net @laquadrature    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Derrière les assistants vocaux, des humains vous entendent Extrait du témoignage de Julie, "transcripteuse" pour C… twitter.com/i/web/status/9…

Christophe @Speedy06200    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
"@j_gourault est la preuve qu'on peut réussir en politique en étant loyale, fidèle et bienveillante" @LoicDombreval pic.twitter.com/uqUQgP8YAn

Cedric Augustin @CedricAugustin
@claubx @labriochian Parcoursup n'est qu'une illustration un peu extrême des biais du système éducatif français ext… twitter.com/i/web/status/9…

Financial Times @FinancialTimes    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
'France is witnessing reform at a rate never before seen in the Fifth Republic' on.ft.com/2IN1Cvl

EU Data News Hub @EUDataNewsHub    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
L'Europe tousse mais ne parvient pas à faire respecter ses normes de pollution de l'air bit.ly/2rNXly3twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Honnêtement on devrait ne rien en avoir à faire, c'est sa vie privée. Le mariage pour tous a aidé à ce qu'il y ait… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Il préfère donc que les femmes qui doivent se faire avorter le fasse sans assistance médicale. Il n'y a qu'un homm… twitter.com/i/web/status/9…

Sea Shepherd France @SeaShepherdFran    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
UNE CATASTROPHE VISIBLE DE L'ESPACE La station spatiale internationale ISS a récemment publié sur le site de la NA… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Si je comprends bien, tout le monde gagne du pouvoir d'achat avec les réformes @EmmanuelMacron et en % ce sont les… twitter.com/i/web/status/9…

azizsenni @azizsenni    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Pour ceux qui n’ont pas fait « Quai d’Orsay » en LV2, cela veut dire que l’Elysee ne veut pas de ce rapport « ambit… twitter.com/i/web/status/9…

Emmanuel Foulon @efoulon1    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Tu te souviens du jour où le vendeur au magasin t’a demandé si tu voulais un sac plastique et que tu as répondu oui… twitter.com/i/web/status/9…

La Brioche @labriochian    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Voilà pourquoi ParcourSup' c'est de la merde infinie. pic.twitter.com/dTmDRN7vSf

Cedric Augustin @CedricAugustin
Chacun son job, un syndicat s'occupe de l'organisation du travail, un parti politique de la société. L'un est un co… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Quand on est pas formé en économie, ce n'est pas facile de s'y retrouver dans tout ça, mais j'aime bien l'indicateu… twitter.com/i/web/status/9…

Bob le Centriste @BobLeCentriste    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Les centristes du #MoDem se veulent vigie sociale de la majorité by @AlexLemarie lemonde.fr/politique/arti… pic.twitter.com/jbehzEuV5U

Cedric Augustin @CedricAugustin
St Marguerite, comme @IleSaintHonorat doivent rester des sanctuaires, on a assez de béton sur la côte twitter.com/actualites_nrv…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Tout à fait, et c'est l'imbécilité du système français depuis des décennies de demander de s'orienter dès la second… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
"Que je sois en jean, en mini-jupe ou carrément nue, mon corps n'est pas à la disposition des hommes et je n'ai pa… twitter.com/i/web/status/9…

Next INpact.com @nextinpact    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
☕️ États-Unis : les sénateurs votent le retour de la neutralité du Net, mais la route reste longue… twitter.com/i/web/status/9…

Next INpact.com @nextinpact    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
☕️ Le CNRS pointe la (sur)consommation énergétique du numérique nextinpact.com/brief/le-cnrs-… pic.twitter.com/7W3SUn3FuN

Cedric Augustin @CedricAugustin
Très parlante cette une de @NatGeo twitter.com/AxlRx/status/9…

Fatiha Boudjahlat @FBoudjahlat    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Légitime quand on abuse du système pour détruire une vie... cela me rappelle quelque chose... 20minutes.fr/societe/227110…

Groupe MoDem @GroupeMoDem    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
L'@AssembleeNat examine en ce moment notre proposition de loi visant à encourager l'engagement associatif. Tout… twitter.com/i/web/status/9…

Ornikkar ™ @ornikkar    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Pratique : une petite illustration animée pour mieux comprendre le conflit israélo-palestinien et plus généralement… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Col de Vence, Alpes-Maritimes #jeudiphoto pic.twitter.com/ulTz3KJrqe

Henda Ayari @Henda_Ayari    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Ce n'est pas le voile qui fait peur,c'est ce qu'il représente,un symbole d'oppression pr la femme, le porte drapeau… twitter.com/i/web/status/9…

Fabien Benard @FabienBenard    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Pour mieux connaitre notre Ministre déléguée avant sa venue à #Nice #Vence06 et #Cannes vendredi ! @j_gouraulttwitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Pas grand monde ne cause du désastre annoncé en Italie si les 2 partis de droite et extrême droite arrivent aux aff… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
C'est étrange que des gens qui sont supposer "faire la loi" et donc sont normalement entourés de juristes, n'arrive… twitter.com/i/web/status/9…

isabelle ory @isabelleory    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
L'Europe va-t-elle se reveiller ? "Grâce à Trump, nous avons perdu nos illusions, nous savons que la seul main qui… twitter.com/i/web/status/9…

Anticor @anticor_org    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Antoine Deltour, un des deux lanceurs d’alerte dans l’affaire du Luxleaks, a finalement été relaxé aujourd’hui pour… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Hum ce pourrait être une idée pour la @regionpaca qui encaisse tout les ans les pénalités de la #sncf à cause du se… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Ouahhh super intéressant cet article sur l'effondrement du Venezuela twitter.com/afpfr/status/9…

Christophe Grébert @grebert    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
"Combien de #journalistes bataillent chaque jour pour obtenir d’une mairie ou d’un conseil départemental, ici un ar… twitter.com/i/web/status/9…

Mounir Mahjoubi @mounir    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Sans naïveté ni caricature, le #RGPD n’est pas l’avènement de la lutte finale contre les #plateformes, mais un prem… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Intéressante histoire qui illustre bien que le métier de juge nécessite d'aller au delà de l'apparence et de gratte… twitter.com/i/web/status/9…

S.I.Lex @Calimaq    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Voilà pourquoi il fallait une protection des Communs numériques dans la loi République numérique. Pour éviter ce ge… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
@reesmarc @nextinpact @Calimaq Et du coup à donnent-ils les sous collectés si la musique est libre. C'est juste n'importe quoi...

Frenchy Lawyer @FrenchyLawyer    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Perso... « Je suis frappée de ne pas entendre les Républicains modérés après chacune de ces interventions nauséab… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
@julien06200 Oui, je suis d'accord "avec un peu de concentration". C'est ce qui rend ces textes de loi inaccessible… twitter.com/i/web/status/9…

les_joies_du_code(); @lesjoiesducode    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Liste des phrases auxquelles un dev ajouterait bien "connard" parfois : - "C'était dans les specs ?" - "Pouvez-vou… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
C'est le problème des jargons professionnels: les non juristes comprennent rarement du premier coup un texte de loi… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
C'est le gadget qui va me plaire, faire un CV au format JSON, ça c'est de la geekitude level 5 twitter.com/yokofakun/stat…

Maître Eolas @Maitre_Eolas    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Moi. twitter.com/gillesplatret/…

Benjamin Sonntag @vincib    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Rappel (pourquoi diable faut-il rappeler cela en 2018!!??) : un photocopieur est aujourd'hui équipé d'un disque du… twitter.com/i/web/status/9…

Marie-Anne Kraft @MarianneRepubl    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
D'accord avec François @bayrou : Emmanuel Macron doit être un président juste et insuffler plus de social. En effet… twitter.com/i/web/status/9…

Guillaume Champeau @gchampeau    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Entre autres parce que l'humain n'a qu'une connaissance limitée de qui je suis. L'IA de Google sait tout de moi (gr… twitter.com/i/web/status/9…

S. E. Fortin @S_EFortin    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Les gens de mon âge comprendront... pic.twitter.com/Xqk40BvMdU

Cécile Boutelet @CecileBoutelet    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
« Mais qu’est-ce qu’il y avait de si terrible dans cet accord sur le nucléaire iranien? » Trump: « La signature d’O… twitter.com/i/web/status/9…

matiu bidule @mathieumatiu    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Bolloré perd son procès contre @Bastamag Mais le journal a déboursé depuis le début du procès 13000€ dont seuls 200… twitter.com/i/web/status/9…

POLITICO Europe @POLITICOEurope    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
World’s cartoonists on this week’s events politi.co/2KXWJ10

Daarjeeling @Daarjeeling    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Toujours en pleine "construction du peuple", #Mélenchonnous apprend aujourd'hui que l'Allemagne de l'Est ne s'est… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
C'est génial les députés qui nous parlent des projets de lois sur lesquels ils travaillent : contre le harcèlement,… twitter.com/i/web/status/9…

M'sieur softMachine @1ManTo    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
@dr_l_alexandre "Il ne faut pas que le robot soit trop intelligent, sinon il voudra rien foutre" Jean-Marie Gourio franceculture.fr/emissions/la-c…

Laurent Alexandre @dr_l_alexandre    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Personne ne le connait en Europe. Il investit 100 milliards pour fabriquer des robots ayant 10.000 de QI et hâter l… twitter.com/i/web/status/9…

Avokayon @Avokayon    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Les enfants j'ai un tweet sérieux ce soir. J'ai une petite cousine (Astrid Chevance) qui mène actuellement une étu… twitter.com/i/web/status/9…

Fʀᴇɴᴄʜ Oɴ Tʜᴇ Lᴇғᴛ @OnZeLeft    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
#1anMacron @TheEconomist présente celui qui a dépassé les clivages pour vaincre le populisme dans une Europe tourme… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Pour dynamiser la communauté des twittos laurentins, je lance un bot @slv06_bot qui retwittera tout ce qui comporte… twitter.com/i/web/status/9…

webAgencyFAIL @webAgencyFAIL    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
[client vs CP] — Pour notre logo, nous voulons une couleur à mi-chemin entre le bordeaux et l’orange. — En gros vou… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
C'est bien simple, plus personne autour de moi n'utilise Air-France, non pas que leurs avions ou personnels soient… twitter.com/i/web/status/9…

Regards d'1 Européen @Regards_Europe    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Des crises, des doutes, mais aussi des joies et des rapprochements. Ne pas nier les problèmes, mais ne pas non plus… twitter.com/i/web/status/9…

Cedric Augustin @CedricAugustin
Sur @franceinter comparant l'incongruité de @realDonaldTrump d'aller encourager la Corée du Nord qui a tout enfrein… twitter.com/i/web/status/9…

Parlement européen @Europarl_FR    [Retweeted by CedricAugustin @CedricAugustin]
Nous fêtons aujourd'hui l’anniversaire de la déclaration Schuman, texte fondateur de l’Union européenne. Bonne j… twitter.com/i/web/status/9…

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 16 juin 2017

Chronique Législative: quelques trucs en vrac

Bon je vais essayé d’arrêter de m'excuser de ne pas publier plus, mais il y aurait tellement de trucs à vous raconter sur cette campagne. Alors, dans le sprint final, et avec la fatigue qui empêche d'écrire de choses riches, je vous met quelques trucs en vrac.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 12 mai 2017

Et alors ?

Comment se fait-il qu'après une telle victoire d'Emmanuel Macron, tant attendue par le tenancier de ce blog, il n'y ai pas la moindre réaction, pas même les habituels résultats sur la commune de St Laurent du Var, qui avec le FN en tête devraient appeler un commentaire.

Je vous prie de m'excuser. Quelques explications.

Tout d'abord, le soir du second tour et le lendemain, j'étais en famille de l'autre côté du channel, chez la perfide Albion. J'ai donc fêté la victoire de notre nouveau président en famille dans un chouette restaurant british, pas trop le lieu pour réagir numériquement. Le lendemain nous étions au Warner Bross studio au nord de Londre pour nous immerger dans l'univers d'Harry Potter. Nous nous en sommes mis pleins les mirettes, et à Pouldlar ou dans le chemin de traverse, il n'y avait pas trop l'ambiance électorale.

Depuis le 7 mai, la séquence législatives est lancée. Comme militant j'ai commencé à filer un coup de main aux candidates portant les couleurs du MoDem dans les Alpes Maritimes (oui en théorie il y en a 2). Et puis j'ai fait un peu plus que d'être militant, puisque me voilà candidat suppléant avec Nathalie Audin dans la circonscription dans laquelle j'habite, la 6ème qui comporte 5 communes: St Laurent du Var, Cagnes sur mer, Villeneuve-Loubet, La colle sur Loup et St Paul de Vence.

Donc voilà, j'ai à nouveau la tête dans le guidon. Je tweet encore un peu mais pour l'instant, tant que la campagne n'est pas lancée, il y a un max de taf pour être prêt: analyse des forces en présence à maintenir, photos, tracts, profession de fois, documents officiels... sans compter les interview qui ont déjà commencées. Bref c'est un peu sur les chapeaux de roues tout ça et je ne trouve pas le temps de me poser devant mon clavier pour le blog.

Dès que possible je vous en dit plus.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 12 novembre 2015

Avez-vous noté que je ne cause pas des Régionales ?

A l'exception du petit landerneau politique pas grand monde ne s'intéresse à cette élection étrange des Régionales qui se déroule à un moment improbable de l'année, en décembre, qui plus est sur fond de réforme territoriale bâclée.

Les résultats sont déjà annoncés via les sondages. La gauche connaît déjà les régions qu'elle va perdre, la droite prépare déjà ses communiqués de victoire. Bref c'est le pire scénario pour les média. Alors ils se rabattent sur les 2 seules inconnues de cette élection, la région nord pas de Calais et PACA oups pardon Provence Alpes Côte d'Azur, dans lesquelles le FN a une chance d'emporter le pouvoir.

Donc notre région pourrais tomber aux mains du FHaine. Normalement en temps que démocrate, je devrais bondir faire campagne pour soutenir un ou des candidats susceptibles de faire échouer cette tentative de prise de contrôle du parti d'extrême droite. Le choix est vite fait, il n'y a que la liste de "droite" qui est en mesure de l'emporter. Les instances nationales du Mouvement Démocrate ne l'ont pas envisagé autrement et en dépit des velléités de présenter une liste indépendante au premier tour, les militants du MoDem, du 06 comme des autres départements de PACA, ont été priés de soit rester à la maison, soit de s'allier dès le premier tour avec Christian Estrosi.

J'ai personnellement un peu du mal avec la personnalité de la tête de liste LR, Christian Estrosi, qui cumule un paquet de casseroles au regard de mes critères d'appréciation:

  • Il est le roi du cumul des mandats, avec près de 10 mandats et fonctions.
  • Il a endetté le conseil général puis l'a refilé à Ciotti. Il s’apprête à faire la même chose avec la métropole Nice Côte d'Azur qui s'est endetté à une vitesse record et qu'il faudra bien qu'il abandonne s'il devient président de la région.
  • Quand il ouvre la bouche sans ses fiches préparées par son équipe de communiquants, c'est pour dire des âneries.

Bref ça donne pas vraiment envie.

Certes, mais à côté de cela, l'homme s'est entouré de gens pour faire le job. Il travaille comme un malade pour rester à la hauteur de ses missions. Donc on peut-avoir des doutes légitimes sur l'individu, mais l'organisation mise en place autour d'Estrosi fonctionne quand même. Et cette organisation lui a dit que la campagne des régionales se gagnerait au centre. Donc l'homme a fait ce qu'il fallait en ce sens, en tendant la mains aux différentes chapelles centristes que sont l'UDI et le MoDem, et en les obligeant à faire campagne ensemble.

Pour avoir vécu l'éclatement du centre en 2007, et les continuels dénigrements et sarcasmes du président départemental de l'UDI, Rudy Salles, qui n'avait qu'un seul objectif, faire croire que le MoDem n'existait pas, je suis finalement content de voir, grâce à Estrosi, les centristes se rassembler et parler d'une même voix dans cette campagne pour peser sur le sens de cette campagne.

Je ne participe pas ouvertement à la campagne. Tout au plus, je donne un coup de main à mes potes qui eux participent. C'est un peu le service minimum. Je sais, c'est un peu limite pour un militant, mais que voulez-vous, je n'arrive pas à m'enthousiasmer pour la candidature d'Estrosi. LR aurait mis un candidat comme David Lisnard, le maire de Cannes, j'aurais sauté à pied joints dans la campagne. Mais je me dis qu'il y a des gens bien dans cette liste dont la tête ne me plaît pas. Il y a notamment Loïc Dombreval, le maire de Vence. La 1ère candidate MoDem, Laurence Forestier est aussi une super nana qui fait un sacré boulot dans sa vallée. Donc, même si je n'en parlerai pas beaucoup, je voterai pour eux. Pour que ces gens bien entrent au conseil régional et apportent leur vision de centristes pragmatiques et efficaces. Si au passage, ce vote pouvait rabaisser le score des extrémistes, ça m'irait bien aussi.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 1 décembre 2012

Comment dépecer le MoDem en douceur

En ce moment, certains annoncent que la double appartenance au MoDem et à l'UDI est possible, entretenant un flou que François Bayrou a lui même diffusé lors de sa lettre aux militants le mois dernier, lorsqu'il concluait celle-ci en disant que la double appartenance était "envisageable"[1].

Sauf que les statuts du Mouvement Démocrate sont explicites, la double appartenance est interdite[2], et à moins d'un congrès pour les changer, ce n'est tout simplement pas possible. On est adhérent du MoDem exclusivement. C'était même une pierre d'achoppement avec les adhérents de Cap21, qui ont pu conserver une espèce de double appartenance via une exception, qui, si j'ai bonne mémoire tenait au fait que Cap21 était membre fondateur du MoDem.

Donc disais-je, certains expliquent que la double appartenance est possible, afin d'encourager les militants du MoDem à rejoindre l'UDI. Ce n'est qu'un demi mensonge, puisque les statuts de l'UDI autorisent la double appartenance. C'est donc le MoDem qui est administrativement incompatible avec l'UDI, pas l'inverse[3].

Dans la phase de construction dans laquelle ils sont, ils ne vont pas s'encombrer de ce genre de détails administratifs. De toute façon, il n'est pas besoin d'être devin pour voir ce qu'il va se passer:

  • Durant cette phase de création de l'UDI, le but du jeu consiste à intégrer les adhérents, militants et élus de toutes les origines, le MoDem n'en étant qu'une parmi d'autres. Les cartes ne sont pas la priorité.
  • La campagne pour les municipales a commencée, depuis déjà l'été dernier, des listes vont se monter, des contacts se nouer, des rapports de force s'instaurer. Certains seront fidèle à leur origine politique, d'autres embrasserons les couleurs qui vont bien pour arriver à leur fin.
  • La phase de négociation avec l'UMP commencera d'ici 1 an, et les centristes voudront avoir des places, que l'UMP leur donnera bien volontiers, mais au compte goutte. Car ne nous leurrons pas, il n'y aura que très peu de listes et de candidats tête de liste sous la bannière UDI, sauf lorsque l'UMP y a intérêt.
  • A ce moment, que dira-t-on aux utopistes Bayrouistes ? Soit vous prenez la carte qui va bien, soit vous restez tout seul ! Tout à coup, la double appartenance ne sera plus intéressante. Si pour avoir une place qui va bien aux élections municipales il faut abandonner une carte orange un peu trop stigmatisante, la perspective de l'élection lèvera les dernières hésitations.

Dans ce scénario rodé comme du papier à musique, il y a cependant un élément de calendrier qui pourrait sauver le Mouvement Démocrate. Le gouvernement vient en effet de discuter en conseil des ministres, du report d'un an des élections municipales, départementales et régionales, en 2015. Ce faisant, les négociations et constitutions de liste se feront en 2014 et plus dans 10 mois, ce qui laisse le temps de décanter tout ceci, et les discours ambiguës de s'éclaircir.

Notes

[1] Extrait de la lettre: Un regroupement du centre droit se former. (...) Nous sommes donc ouverts à un partenariat entre le Modem et l’UDI. De la même manière, nous serons ouverts à une coopération avec tous ceux qui, venant du centre gauche, ou de l’écologie réaliste, choisiront eux aussi la voie de l’indépendance. (...) Si ce partenariat se met en place, alors nous devrons réfléchir ensemble à son mode de fonctionnement et à son organisation, y compris même la perspective de double appartenance, sous réserve de réciprocité.

[2] Extrait des statuts: L'appartenance au Mouvement Démocrate est exclusive de toute adhésion à une autre formation politique au sens de l'Article 4 de la Constitution et de l'article 1 des présents statuts. Tout manquement à la présente disposition entraîne la radiation automatique.

[3] Politiquement parlant il y a d'autres sources d'incompatibilité, mais ça j'en ai déjà causé.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 15 juin 2012

Redonner un peu de lustre aux législatives

Au détour d'un article du Figaro, j'ai découvert une proposition du PS que je trouve très intéressante, qui consisterait à voter pour les législatives en même temps que pour la présidentielle. En effet, tout le monde s'accorde à dire que ces élections législatives n'intéressent pas grand monde, que les citoyens en ont soupé de 1 an de campagne, et que l'abstention va croissante.

L'inversion du calendrier a été voulue pour favoriser l'émergence d'une majorité pour le vainqueur de l'élection présidentielle, les français étant des bœufs semble-t-il, puisqu'ils voteraient majoritairement pour le camp du gagnant. J'aime à penser que c'est faux, mais bon, des fois j'ai des... doutes.

Maintenant, imaginons que Hollande fasse ce qu'il a annoncé, à savoir réintroduire une part de proportionnelle corrective dans le scrutin des législatives[1], le scrutin législatif changerait de visage. En effet, il retrouverait du suspense, car si les sondages ne sont pas trop compliqué à faire pour une présidentielle, c'est une autre histoire pour les législatives. Et ce n'est pas le seul point intéressant: en l'absence de sondages fiables, et donc de vainqueur prédéterminé par le microcosme "politico-médiatique" il faudrait que les électeurs s'intéressent aux projets, non seulement des candidats à la présidentielle, mais aussi au parlement.

En quelque sorte un retour de l'incertitude du scrutin au profit des idées et des projets. Moi je trouve ça très intéressant.

Bon après il faudrait réfléchir à l'organisation des 2 scrutins simultanément, et ça c'est une autre affaire. Rien qu'à St Laurent du Var, on n'y arriverait pas avec les machines à voter. J'imagine d'ici le bordel pour réintroduire des urnes pour une partie des scrutins !

Autre point, le financements des partis politiques. Aujourd'hui il est déterminé sur le nombre de voix au premier tour des législatives. Du coup, on se retrouve avec des partis clones les uns des autres qui ne présentent des candidats que pour le financement[2]. Il faudrait donc prévoir de déterminer ses montants sur d'autres éléments de la vie démocratique. Ceci provoquerait sans doute des fusions des petits partis ce qui devrait clarifier le paysage. Le risque étant quant même un renforcement des partis majoritaires.

Bref, c'est un sujet intéressant qui mériterait un débat publique. J'espère que nous l'aurons et non comme du temps de Srkz, caché dans un cabinet ministériel ou de l’Élysée.

Notes

[1] Avec la proportionnelle intégrale qui est différente de la proportionnelle corrective évoqué, et donc un scrutin en un seul tour, nous aurions eut: Front de Gauche aurait 41 députés, NPA/LO 5, le PS et ses alliés 201, EELV 38, Modem 11, UMP/NC 200, FN 81.

[2] 4 candidats d'extrême gauche à St Laurent du Var, qui disent tous la même chose.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 26 septembre 2010

UR MoDem : Dernier jour, juste avant LE discours de François Bayrou

Après l'excitation du premier jour, la densité du deuxième et la fatigue qui en résulte, ce matin, je me sent un peu dans un état second. Je suis un peu chez moi, j'aide les arrivants du jour à se déplacer sur le site. Je suis à la fois soulagé qu'il n'y ai pas d'atelier ce matin et que la séance plénière commence un peu plus tard que la veille, mais aussi un peu sur ma faim. J'avais encore plein de choses à discuter, d'information a prendre.

Les membres du staff d'organisation commencent à accuser le coût de la fatigue, les voix sont éraillées et les yeux cernés et ils courent moins vite dans les allées, d'autant que les choses sont rodées maintenant.

Ça sent la fin pour ce qui est de l'Université, mais petit à petit la tension monte, il faut que tout soit prêt pour tout à l'heure, pour l'arrivée du patron, pour que les adhérents et sympathisants qui viennent le voir soient content de leur déplacement, pour que les média prennent de belles images.

C'est la rentrée, pas universitaire, mais politique, on commence autre chose...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 18 mai 2010

Loïc Dombreval tourne la page du MoDem06

mouvement_democrate.jpgJe sais le titre fait très Nice-matin. Je n'ai pas voulu reprendre le titre de son billet (il fallait bien que quelqu'un la fasse, autant lui en laisser la paternité), et je risque de dire la même chose que Fabien, c'est un peu normal, on l'a vécu ensemble (et nous ne sommes pas les seuls).

Cela fait 4 ans que je connais Loïc, et cela ressemble à une éternité tant la vie militante est engageante. Six campagnes électorales, ce n'est pas rien, ça vous construit une relation.

Je suis un peu triste de ce départ mais pas tant que ça, car je le comprend. En effet, lorsque l'on donne comme Loïc a donné au Mouvement Démocrate, on peu ressentir de la lassitude face à l'immobilisme du mouvement national sur l'organisation et le fonctionnement interne, mais aussi face à la mauvaise foi et l'inconséquence de certains "pseudo-militants" qui mettent un talent fou à pourrir la vie des autres. Je ne partage pas par contre son analyse sur les changement de ligne politique du MoDem, même si je conçois que vu de l'extérieur, c'est absolument incompréhensible pour l'électeur.

Aujourd'hui Loïc se recentre sur son engagement politique Vençois, et c'est pour moi la meilleure forme de militantisme qui puisse être, l'illustration qu'il poursuit ce qui a été commencé au MoDem, en ayant maintenant les mains libres pour mettre en œuvre le projet humaniste à sa sauce. Ça me va bien.

Je n'ai pour ma part aucune intention de tourner la page du MoDem et même si j'ai bien l'intention moi aussi d'accroitre encore mon implication dans les affaires de ma commune, je compte bien poursuivre mon action au sein du Mouvement Démocrate des Alpes Maritimes. Il y a encore des choses à faire dans ce mouvement en pleine mutation.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 24 décembre 2009

D'une culture différée et du face à face à une culture instantanée et distanciée

Il n'est pas besoin d'être un grand psychologue pour savoir que l'on entend toujours plus ceux qui râlent que ceux pour qui tout va bien, c'est d'ailleurs une des raison de la non représentativité du net en matière d'opinion : ne s'y expriment que ceux qui ont quelque chose à dire, et la nature humaine étant ainsi faite, on parle toujours plus facilement des choses négatives que des autres. FrédéricLN réagit aus propos comme quoi le MoDem mettrait dans un état de haine ses militants[1].

Je suis assez d'accord avec lui pour dire que le mot "haine" est inapproprié pour qualifier certains comportements. Comme FrédéricLN, je partage beaucoup plus de bonnes choses avec les gens du MoDem que ce que j'en ai à me plaindre. C'est peut être la nature de certaines personnes qui leur fait voir seulement le verre à moitié vide. Cependant, on ne va pas se voiler la face en notant la facilité avec laquelle les ressentis s'expriment sur le net. Or la vie du MoDem[2] se fait beaucoup sur le net et de moins en moins dans ce qui s'appelle encore les fédérations ou mouvements départementaux.

On est passé d'un fonctionnement des partis où les gens se fréquentaient majoritairement physiquement ou par écrit "papier" par essence à chronologie différée, à un fonctionnement instantané et distant. Il me semble dès lors évident que les propos ou les réactions soient moins mesurés. Personne ne tient les mêmes propos derrière son clavier et face à son interlocuteur. Idem pour l'instantanéité du net qui fait réagir à chaud, comparé au long processus de la lettre, qui n'atteint son but que des jours après. Je ne pense pas que le MoDem diffère en cela des autres organisations humaines, la jeunesse de ses membre le rend peut être un chouilla plus expressif.

Je me demandais si une formation des militants présenterait un intérêt pour, entre autre, faire prendre conscience de cette propriété particulière du net. Je craint toujours dans ce genre de démarche d'aseptiser les comportements et de les rendre fades.

Notes

[1] Propos de Ginisty qui n'en fini pas de finir de digérer son départ du MoDem visiblement.

[2] C'est pareil pour les autres, mais parlons de ce que l'on connait

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 10 septembre 2009

L'organisation interne d'un parti politique est-elle importante ?

Comme le fil des commentaires du billet de Christophe est illisible, j'en ai extrait les 2 commentaires (17 et 32) que j'y ai fait pour les développer ici.

Le partis politique comme une entreprise

L'organisation interne n'est pas grand chose en regard des objectifs d'un parti politique. Certaines personnes comme Daniel Douet défendent que le MoDem doit être une arme de prise de pouvoir et que pour ce faire être organisé et structuré comme une entreprise ou une armée, faisant souvent référence au passé : le PS restructuré mis au service de Mitterrand ou le RPR outil d'accession au pouvoir de Chirac.

A delà du fait que entreprise et armée ne fonctionnent pas avec des bénévoles, je ne pense pas que ce soit le moment, il est trop tôt. Pour moi, le MoDem est un parti "Darwinien" qui utilise l'évolution, l'usure, l'acquisition d'expériences, pour faire émerger des leadoras. Dans ce sens, imposer une organisation c'est aussi aller contre les leadoras naturels susceptibles d'émerger. C'est une approche que je crois que François Bayrou suit. Cela a du sens lorsque l'on veut renouveler le personnel politique. Pour le coup, François Bayrou a au moins le mérite d'être consistant dans sa démarche au sujet de l'organisation interne : ça l'emmerde, il veut des gens autonomes.

Ce sont les gens

Car ce n'est pas un parti qui gagne des élections, mais les gens qui le font. Un parti n'est qu'un regroupement de gens qui vont dans le même sens. Ce qui vaut la peine de se battre ce sont des idées incarnées par des personnes. Sans personne pour les incarner, une idée c'est du vent. La gestion du parti, son organisation n'apporte rien à la politique. Ce n'est qu'un outil, et je pense que le MoDem est un outil de sélection de personnes en phase avec le projet de société notamment porté à la présidentielle de 2007 par François Bayrou et capables de lui donner corps, capable d'être élus sans que l'on ai à leur tenir la main.

En ce sens se battre pour l'organisation interne est un combat sans intérêt. La priorité des militants est donc de trouvez le moyen d'incarner les idées soit eux même, soit en soutenant des gens qui le font bien.

Les leader qui tiennent la route mettent en place de l'organisation locale, nécessairement. Ensuite, si nous fonctionnons en réseau, en flux, le siège ne sert pas à grand chose dans l'organisation, cela n'est qu'une focale idéologique, une référence, un levier médiatique.

Note : il est sûr que le dernier résultat lors de la cantonale partielle de Nice, ajoute un élément dont je n'ai pas suffisamment tenu compte dans ce propos qui date d'une semaine : l'action locale est perçu au travers du filtre médiatique national.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 20 juin 2009

Lettre ouverte des promoteurs du MoDem

J'ai tout d'abord été enthousiaste à cet idée de faire des propositions très concrètes au sujet de l'organisation de notre Mouvement. J'avais déjà rejoint le groupe Facebook des promoteur et étais sur le point de signer et puis j'ai hésité.

Hum, quel est donc la finalité d'une telle démarche ? Faire mieux vivre le mouvement avec plus de relais, plus de participatif. Qui ne le voudrait pas ? Mais pourquoi faut-il une telle démarche pour le mettre en œuvre ? Une partie des signataires sont vice président de leur mouvement départemental, qu'est-ce qui les retient d'agir ?

Le billet de FrédéricLN Un regard sur "Les Promoteurs" du MoDem a aussi conforté une partie de mes hésitations.

Donc faites vous votre opinion directement sur place, sur le blog des promoteurs. Le projet mérite que l'on en fasse la publicité, car il y a de BONNES idées et il a le mérite d'ouvrir le débat.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 30 décembre 2008

Deux contre, trois pour

La chaîne lancée par Christophe Ginesty arrive sur moi via FrédéricLN. Ele me pose un problème cette chaîne, c'est qu'elle est MoDemo-MoDem, elle va donc rapidement s'épuiser, mais je me lance.

2 choses qui m'ont fait douter
  • Le dernier passage télévisé de Bayrou où il s'est fait étrillé par Copé. Ce dernier avait très méticuleusement préparé son intervention en pointant les points faibles de Bayrou, à savoir les données concrètes, alors qu'on le sait brillant sur les concepts[1].
  • La médiocrité, tout aussi bien répartie au sein du MoDem que dans toutes les autres organisations humaines. J'aurais tant aimé que ce soit différent.
3 choses qui m'ont rendu fier d'être au MoDem
  • La brillante acuité de Corinne Lepage sur bon nombre de sujets et le fait qu'elle soit vice présidente du Modem.
  • La cohérence et la fidélité de Bayrou à sa ligne politique depuis que j'ai décidé, en 2005, de le suivre.
  • La campagne de Fabien Bénard à laquelle j'ai participé, qui illustre le faire de la politique autrement.

Je ne proposerais pas à 5 personnes, mais à 3 de poursuivre cette chaine : Fabien Bénard, Hervé Caël, Jean-Philippe GREGOIRE. Les autres auxquels j'ai pensé ont déjà été tagué, c'est le défaut de ce genre de chaine un peu nombriliste.

Notes

[1] Lire le billet de Farid sur cette émission.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 5 décembre 2008

La politique ne se résume pas à un axe gauche droite

Retour sur un article auquel j'avais fait souvent référence en 2007 : Pour un espace politique bidimensionnel

L'on parle souvent d'un échiquier politique, qui par essence est à 2 dimensions, alors que dans la pratique, les actions et les personnalités politiques sont toujours appréciés et commentées selon une ligne de lecture gauche droite, très réductrice.

Bien sûr en tant que militant du MoDem, cet écrasement de l'échiquier politique pose un réel problème d'identité, notamment lorsqu'il faut la défendre. Dans un bouquin que je lisait récemment, l'auteur passe énormément de temps à définir la droite[1] et ses subtilités entre la droite capitaliste, libérale, néo-libérale, néo-capitaliste, corporatiste, conservatrice, chrétienne, sociale, gauliste...

La même chose se passe lorsque l'on parle de la gauche, sociale, libérale, conservatrice, communiste, révolutionnaire, écologique, radicale...

Les positionnements de ces différents groupes de pensée sont circonstanciels la plus part du temps. Selon la question posée, l'axe gauche droite n'a plus de pertinence. Sur le graphique ci dessus on voit bien que le productivisme est une organisation de la société partagée par la droite corporatiste et la gauche communiste, et qu'elle est rejeté par la droite libérale et la gauche écologique, sans pour autant que ce soit pour les même raisons.

Et l'on peut poser des questions sur l'organisation de notre société selon une pléthore d'autres critères ou la notion de gauche droite n'aide pas à classer ces groupes :

  • La religion/laïcité de la société : finalité, moyen, nécessité ?
  • Organisation pyramidale ou en réseau de la société ? Aucun parti aujourd'hui ne répond à cette question explicitement, mais la doctrine libérale est la plus facilement adaptable, tout comme le principe de décroissance qui propose une organisation régionale.
  • La place de l'éducation ? Identité, investissement, service, diverse ou unifiée...
  • L'énergie ? Nationale (européenne) ou internationale (privée).
  • Finance libre ou contrôlée ? Avec une finalité ou sans ?
  • Rôle des taxes et impôts ? Outils de régulation (politique), de financement (uniquement budgétaire), d'investissement.
  • Limite des liberté individuelles ?
  • Armée ? Défense ou prévention ? Humanitaire ou militaire ? Professionnelle ou conscription ? Nucléaire ou conventionnelle ?
  • ...

Et la liste est très loin d'être exhaustive, mais on voit bien que la notion de gauche/droite est extrêmement réductrice, et qu'il faut absolument arriver à en sortir dans les réflexions sur notre société. Il y a un impératif devoirs de ne pas laisser les média nous enfermer sur cette ligne à une seule dimension là où notre société est multidimensionnelle.

Notes

[1] Je ne parle pas de la droite extrême, mais bien de la droite dite de gouvernement.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 19 novembre 2008

Diversité, j'en remet une couche

Le mot diversité peut avoir de nombreuses significations, mais ici il fait écho au mot ségrégation et minorité. On en entend souvent parler dans les média, mais pas forcément de la meilleure façon.

Ce n'est pas la première fois que j'aborde ce sujet sur ce blog, puisqu'en janvier 2007, déjà un billet portait le titre de Diversité. La question est toujours la même : pour mesurer une discrimination il faut des outils. La question est donc bien de savoir avec quels outils on mesure la discrimination.

Lors du conseil départemental du Mouvement Démocrate 06 qui s'est tenu il y a 2 jours, Mustapha DALI[1] a interpellé la présidence sur "l'absence de diversité" qui caractérisait le futur bureau du MoDem06. Si tout le monde a reconnu qu'il eut sûrement été possible de faire plus dans le sens de la "diversité", avec un aimable consensus unanime, aucune solution n'a pu être proposée, et pour cause.

Comment choisir quelqu'un représentant la diversité ?

Pour la parité il est facile de se référer à l'identité d'une personne et donc de connaitre son genre[2]. Même comme cela, alors que ce devrait être facile, un homme, une femme, on dépense une énergie folle pour l'appliquer. Même chose pour l'âge, l'information est disponible et la démarche est assez naturelle lorsque l'on fait attention, encore faut-il disposer d'un panel de militants représentatif.

Mais pour le reste, on y met quoi dans cette fameuse diversité ?

  • La couleur de peau. Ça devrait être facile, il suffit de regarder. Si bien bien sûr on connait la personne.
  • La religion.
  • L'origine géographique. Il faudra définir si l'on parle de pays, de région, de circonscription ou de quartier.
  • L'origine géographique des parents, voir des grands parents que l'on identifiera par la consonance du nom ou du prénom par exemple.
  • Le handicap. Tous les handicaps sont-ils éligibles ou seulement ceux qui se voient ?
  • L'orientation sexuelle.
  • ...

Bien sûr tous ces critères sont rigoureusement interdit dans un fichier d'adhérents, et leur utilisation en contradiction totale avec les principes de notre république française. Les utiliser comme critère suppose d'en avoir connaissance et pour respecter l'égalité, de les connaitre pour tous, ce qui est totalement irréaliste.

On se rappelle d'Azouz Begag, qui se qualifiait "d'arabe de service du gouvernement"[3] dans les média ou dans son livre Un mouton dans la baignoire. Choisi-t-on quelqu'un, non pas pour ses qualités, mais pour "l'image" qu'il représente ?

On fait comment alors ?

Discrimination positive

A ce stade de la réflexion il ne reste que la discrimination positive[4] comme réponse. Elle est interdite en France, contrairement aux USA, où elle a permis à une société ultra ségrégationniste de changer en quelques décennies. C'est un choix de société[5] qui ne peut pas se prendre au niveau d'une simple organisation comme le MoDem06. En effet la discrimination positive étant illégale, sa mise en oeuvre ne pourrait être que "discrète" pour ne pas alerter les autorités. Ce qui se fait dans une équipe de 50 personnes pose un réel problème lorsqu'il faut l'étendre à un parti politique local avec près de 1200 membres. D'autant plus lorsque ce parti prône la sincérité comme mode de gouvernance.

Et puis imaginons une minute les réactions de certains écartés "pour la diversité". L'aimable consensus sur la nécessité de la diversité ne tiendrait pas le temps de le formuler. On travaille avec des égos dans un parti politique, ne l'oublions pas.

Une demi solution

Quand on parle de visibilité des minorités, autre aspect de la "diversité", il intervient un autre paramètre, c'est le comportement des "recruteurs"[6] à qui l'on peut demander de fonder leur critère de recrutement uniquement sur les compétences et les affinités[7] en faisant abstraction des autres critères.

Le problème pour un parti politique est le niveau d'engagement des "minorités" qui est par essence "minoritaire", si tant est qu'il existe. Choisir selon le critère de compétences suppose de disposer des compétences, qui pour le coup n'ont rien à voir avec la diversité. Il suffit de penser statistique pour voir que pour une minorité qui représente 10% de la population[8], il est 9 fois plus probable de trouver une compétence dans les autres 90%. Ce qui suppose que pour rendre "visible" une minorité, si tant est que l'on puisse choisir selon un critère illégal, il faut la sur-représenter dans un collège de 26 personnes[9].

De mon point de vue, la priorité est donc au niveau du recrutement des adhérents et militants. Dans le cadre de toute élection, et je l'ai vécu dans l'équipe de Loïc Dombreval, l'objectif était d'être représentatif des adhérents. Le plus simple aura été géographiquement. Demain ce pourrait être selon les centres d'intérêts et des thématiques. En faisant entrer des militants avec d'autres priorités et d'autres expériences, c'est le changement de la physionomie du collège électoral qui conduira dans une élection à la proportionnelle au changement de la composition du conseil départemental et donc de son exécutif qu'est le bureau.

Je reconnais que c'est une bien piètre solution. Mais tant que l'on ne sera pas submergé par le nombre pour composer des équipes, choisir des gens sur ce qu'ils représentent au lieu de ce qu'ils peuvent faire est et reste une erreur.

Notes

[1] Recteur de la mosquée de Cannes et militant très actif dans le milieu associatif.

[2] Il y a bien sûr les trans-sexuel qui subissent aussi des discriminations pour lesquel(le)s le genre est justement la question. Mais bon, pour le propos de ce billet je vais faire l'impasse, j'en ai déjà parlé et j'y reviendrai.

[3] Ou aussi d'Arabe de sévice.

[4] Je hais ce terme mais il est hélas explicite.

[5] Choisir dans le modèle de société la discrimination positive est la chose qui me révulse le plus, et personne n'a réussi à me convaincre que cette solution pourait être bénéfique à mon pays.

[6] Le terme est inapproprié dans le cas d'un parti politique, bien qu'il y ai "recrutement" de compétence dans la constitution des équipes.

[7] Oui, on ne le dit pas souvent, mais il faut tout de même avoir quelques atomes crochus avec quelqu'un pour travailler avec.

[8] C'est une TRES grosse minorité 10%.

[9] 26 est le nombre de personnes au bureau exécutif du MoDem06.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 21 octobre 2008

Habillage du site départemental du MoDem

Retrouvez ci-dessous quelques réflexions sur l'habillage du site départemental.

De la couleur et des logos

Les couleurs du MoDem sont l'orange et le blanc. Il semble évident de reprendre pour le site départementale ces couleurs. Cependant cette bichromie est un peu saturé dès que l'on veut représenter autre chose que le logo du mouvement.

Il est donc raisonnable de ne conserver cet orange et blanc que pour les logos et comme rappel (filet des cadres, cartouche des widgets, mots mis en valeur par ici ou par là), et de trouver une autre dominante colorée.

Plusieurs approches sont possibles pour la dominante colorée :

  • Dégradé de gris avec de très légères teintes orangées sur les teintes clairs. Cette thématique colorée grise a été très tendance il y a 3 à 4 ans et reste assimilé au design sobre et discret, assez intemporel (c'est mon préféré).
  • Couleur complémentaire tranchée, telle que le vert. Evoquant les années 70, cette tendance colorée est passée de mode aussi vite qu'elle est revenue. Elle présente l'avantage d'une identité visuel facile à décliner sur les document en noir et blanc.
  • Noir et blanc, accompagné de graphismes chargés de définir une ambiance (urbain, contestataire). Avec un logo orange et juste quelques filets de la même couleur, place le texte comme coeur de message et évoque les tracts souvent monochromes. Bon pour un blog perso, un peu décalé pour une vitrine d'un mouvement politique comme le MoDem.
  • Ton sur ton. Très tendance l'année dernière en vêtement, cette approche est difficile à mettre en oeuvre, la moindre erreur conduit à la faute de goût. Autre risque le noyage du contenu dans une uniformité.

Visuel

Si le logo du MoDem est évidement indispensable, se pose la question de l'identité départemental. Le premier site départemental du MoDem comportait un texte Alpes Maritimes et une carte de France pour placer le département. Le numéro de département était également mis en avant pour faire référence au nom du site et rester dans la logique de découpage départementales des structures du Mouvement Démocrate.

En raison du manque de visibilité du MoDem au moment des élections, la photo de Bayrou était également présente, en signature en quelque sorte.

Cet ensemble d'éléments tout en étant exhaustifs présente le désavantage de n'avoir aucune cohérence graphique et de ne porter aucun message identitaire pour notre département. Ce sont des visuels techniques, qui à part la photo de Bayrou ne porte aucun message.

La tendance aujourd'hui est au bandeau épurés, avec une seule image (un seul message) et une éventuelle accroche qui complète le premier message. Il faudrait donc en quelques mots ou en une image définir notre identité du 06. Le logo du MoDem pourrait aisément glissé plus bas dans les pages, la photo de Bayrou aussi, voir n'apparaître que circonstanciellement.

Découpage de l'information

Le site départemental s'appuie sur un moteur de blog. Il est donc intéressant de conserver l'organisation classique en 3 colonnes :

  • Navigation dans les catégories, et autres raccourcis mettant en valeur le contenu du site.
  • Outils (widget) vers en provenance d'information externe.
  • Le contenu à proprement parler.

Ces 3 types de contenus peuvent être placés comme l'on veut, mais l'internaute doit les retrouver pour savoir où chercher l'information dans le site. Il ne doit pas être nécessaire de réfléchir pour trouver une information, elle doit être naturellement rangée et accéssible pour les différents typoe de publique (adhérent, militant, sympathisant, média, autres partis, association, autres sites du MoDem…).

Après la profusion des contenus hétérogènes dans les blogs, la tendance est le retour à des structures simplifiées avec le contenu et juste le contenu. Cela est pertinent pour un blog, mais pour un site départemental, il est plus logique de tendre vers la forme portail. En effet le site en étant une porte d'entrée vers du contenu très divers et très hétérogène en matière de cible comme de contenu, il ne peut pas se contenter d'une information classée antechronologiquement.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 12 octobre 2008

Léthargie

MoDemLe MoDem est rentré en léthargie depuis le 27 septembre. Alors que les élections internes devaient être, enfin, le moyen de doter les instances départementales d'une légitimité qui leur permettra de dynamiser localement le MoDem[1], nous assistons à l'inverse. Plus personne ne communique, les adhérents demandent ce qui se passe.

Diantre, mais alors, pourquoi rien ne bouge depuis 2 semaines ? La CCC[2] devait fournir les premiers résultats définitifs 3 à 4 jours après le scrutin. Puis la semaine d'après, et maintenant la semaine suivante. C'est que ce n'est pas la moindre des gageure de valider des résultats lorsqu'il y a des recours dans la majorité des départements. Sans compter les difficultés introduites par des listes électorales remisent en cause par de nombreux adhérents certains d'être à jour de cotisation, mais dont la liste électorale dit le contraire, et on ne parle pas des colistiers.

Le MoDem est uni derrière son chef, mais cela reste quant même un "joyeux" bordel[3], qui n'a rien à envier au PS. Nous n'avons pas de courant comme au PS, pas de magot à partager comme à l'UMP, donc nous aurions dut réussir à nous organiser tranquillement. Sauf que dans notre parti neuf, on a tôt fait de faire des erreurs que ne font plus les autres, et notamment la très grande majorité des militants n'ont pas cette culture des conflits internes, cette culture de la discipline de parti[4] qui permet de travailler ensemble après s'être foutu sur la gueule. Nous venons d'apprendre une nouvelle leçon, une de plus, qui forge des militants robustes au sein d'un parti, mais qui nous éloigne un peu plus des utopies qui nous ont fait adhérer, de la fraîcheur de l'enthousiasme du premier acte militant.

Au sein de la commission électorale départementale, j'ai assisté à des caricatures de ce que je ne souhaite pas que les autres militants vivent. Depuis le mois d'août je me demande comment nous allons faire pour faire avancer notre mouvement AVEC tout le monde. J'ai décidé de ne pas prendre ces vacances forcées jusqu'à la publication des résultats définitifs, et de me lancer dans du concret pour le mouvement[5] :

  • Le moteur du nouveau site web départemental est prêt à être mis en route[6]. Dès que la commission communication sera constituée, il sera possible de le remplir.
  • J'ai déjà commencé à jeter sur le clavier le canevas d'une charte de modération des outils internet départementaux. Même chose que pour le site, à la commission communication de l'étoffer.
  • Un projet de mise à disposition de nouveaux outils internet pour les militants a aussi été validée techniquement. Ce projet est accompagné d'une proposition d'organisation et des formations correspondantes pour les militants participant. On verra ce que la commission communication en ferra, mais si nous sommes en phase, nous aurons une base de travail pour démarrer rapidement.

Toutes ces propositions n'ont rien à faire des clivages qui sont apparus durant la campagne interne. Le mode de fonctionnement est basé sur l'investissement des militants qui y participeront, et sur ce qu'ils sont prêt à faire. Les j'en foutre et autres grandes bouches ne devraient pas pouvoir y prospérer. C'est la fiabilité plus que la compétence qui compte pour réussir de grands projets. Les entreprises qui sont certifiées avec des labels "qualité" apprennent le premier adage de la démarche qualité : "Écrire ce que l'on doit faire, faire ce que l'on a écrit, vérifier que ce que l'on a fait est ce qui était écrit."

Le MoDem attend les résultats, mais rien n'empêche d'avancer pour le MoDem en attendant.

Notes

[1] MoDem, dont la seul visibilité aujourd'hui repose essentiellement sur son président, François Bayrou

[2] Commission de contrôle et et de conciliation.

[3] J'emploie délibérément le mot de joyeux car je veux croire que ce n'est que l'amateurisme de certain(e)s et l'inexpérience des autres qui nous mènent à ce bordel. Je voudrais que demain l'on puisse en rire... Il faut croire, sinon où sera le plaisir ?

[4] Même si pour des esprit libre c'est un gros mot, la discipline de parti préserve de beaucoup choses.

[5] Je ne suis pas le seul, même si cela ne ce voit pas ça bouge

[6] Je parle ici du logiciel qui devait être remis à jour.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 8 octobre 2008

The human zoo

Lors de l'université de rentrée du MoDem je me suis fait tagué par Smael SEBTI. Cela consiste en :

  1. citer la personne qui vous a "tagué"
  2. indiquer le règlement
  3. choisir un livre, l'ouvrir à la page 123
  4. recopier à la 5ème ligne, les 5 lignes suivantes
  5. indiquer titre, auteur, éditeur, année d'édition
  6. taguer 4 personnes et les prévenir sur leurs blogs

J'ai choisi un livre que j'ai acheté aux USA chez un libraire qui avait un rayon de livres d'occasion. Ça a été une véritable révélation et j'ai acheté son tout premier ouvrage dès que je suis rentré en France : "Le singe nu".

Le passage est donc en anglais : The only snag is that when the tribes became super-tribes, someone took away our biological safety-net. It is up to us now to make sure that we do not crash to our deaths. We have taken over evolution and have no one to blame but ourselves. The strength of our animal properties is still carried securely within us, but so are our animal weakness. Desmond Morris, The human zoo (Le zoo humain).

Ce qui donne dans une traduction approximative : Le seul soucis c'est lorsque que la tribu devient une super-tribu, ce qui nous enlève notre réseau de sécurité. Il ne tient qu'à nous maintenant que cela ne nous conduise pas à notre perte. Nous avons pris le dessus sur l'évolution et n'avons personne à blâmer sinon nous même. La force de notre animalité est toujours en sécurité en nous, mais aussi la faiblesse.

Cet auteur a choisi d'observer notre société au travers du prisme de sa formation de zoologue, traitant des relations et des comportements de nos sociétés modernes comme le ferait un primatologue. C'est fascinant de se regarder comme dans un documentaire animalié.

L'extrait ci-dessus conclus un chapitre sur l'organisation tribales des humains, rappelant que nous, les singes nus, sommes conçus pour vivre dans des tributs de maximum 50 individus. Nos agglomérations représentent des super tribus dans lesquelles l'on retrouve des comportements "anormaux" similaires à ceux des animaux en captivité, d'ou le titre de l'ouvrage.


Je tague donc Jean, Éveline, Louise et Nathalie

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 1 de 4