Il y a, pfff, au moins une éternité, je me suis fait voler dans les rues sécurisées de Nice mon smartphone Nexus 4. Les voleurs ont méticuleusement détruit la portière de notre voiture pendant que nous étions au cinéma pour prendre la téléphone malencontreusement laissé dans la voiture. Quatres jours plus tard, le nouveau Nexus 5 sortait et j'étais sur les rangs pour l’acquérir. Un peu moins de 10 jours après j'avais ma nouvelle prothèse. Je venais de passer 3 semaines avec ça

autant vous dire que c'était un immense soulagement. Le bonheur n'aura duré que 15 jours. Le pauvre Nexus 5 s'est retrouvé écrasé. La vitre en Gorilla glass super machin de la mort qui tue ne s'est pas cassée, mais la dalle tactile en dessous a rendue l'âme. J'étais le malheureux propriétaire d'un magnifique téléphone haut de gamme dernier crie, parfaitement inutilisable. Impossible même de l'éteindre[1]. Tristesse, désarroi. Retour à la case cabine téléphonique portable, et cette fois-ci pour plus d'un mois

J'ai totalement pris conscience de mon addiction à ces extensions que son devenues les smartphones. Une longue cure de désintoxication aurait pu commencer. Il n'en fut rien. J'ai analysé ma dépendance, réaffirmé ma volonté d'être dépendant, et noté à chaque instant le manque que provoquait l'absence de ma prothèse téléphonique: carnet d'adresse incomplet et inaccessible sans un ordi à proximité, écriture laborieuse de sms, impossibilité de prendre des photos, pas de MMS, absence d'accès aux sources d'informations offertes par un accès internet, obligation d'utiliser l'ordinateur pour avoir la météo marine, pas de réaction instantanées sur twitter, messagerie vocale non disponible, pas de lampe de poche en cas de besoin, pas de musique...

Bref, toutes les fonctionnalités inutiles donc indispensables qui accompagnent l'usage d'un téléphone.

Ce matin j'ai enfin reçu l'écran de rechange de mon Nexus 5 et je viens de terminer de faire l'échange. Je suis en train de monter le film pour un autre billet[2]. Entre temps j'ai retrouvé ma prothèse. Je suis content :D

Notes

[1] On y pense pas, mais il y a un bouton pour allumer l'engin, mais il faut les fonctions tactiles pour l'éteindre.

[2] Ben oui, quant on démonte son smartphone, c'est quant même un moment particulier, donc je l'ai filmé.